France : iExec obtient le visa de l’AMF pour le lancement de son token eRLC

Partager l’article
EN BREF
  • iExec a obtenu un visa délivré par l'AMF pour son « Public Swap Offering ».

  • Le token « wrapped » eRLC sera la version entreprise du token RLC.

  • L’objectif est de stimuler l’adoption des entreprises en proposant un token conforme aux normes LAB/CFT.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

iExec lance la version entreprise de son token RLC. Cette nouvelle version du RLC a obtenu le visa de l’AMF pour son « Public Swap Offering ».

L’objectif du token « wrapped » eRLC (Enterprise RLC) est d’offrir des garanties réglementaires supplémentaires aux entreprises utilisant le service de la startup française.

 

Rapide aperçu d’iExec

iExec est un projet français qui s’est fixé comme objectif de « décentraliser le cloud ». L’entreprise basée à Lyon a développé une place de marché décentralisée pour les ressources de cloud computing.



La technologie blockchain est utilisée comme solution pour organiser une place de marché où les utilisateurs peuvent monétiser leur puissance de calcul et leurs données.

 

Pourquoi créer une version entreprise du RLC ?

La nécessité de créer une nouvelle version du RLC vient des difficultés rencontrées par les entreprises qui souhaitent bénéficier de l’innovation apportée par les blockchains et les cryptomonnaies tout en restant en conformité avec l’environnement réglementaire. Les lois sur la lutte contre le blanchiment d’argent (LAB) et le financement du terrorisme (CFT) exigent des entreprises qu’elles respectent des normes réglementaires strictes.

Ainsi, les procédures de conformité attachées au token eRLC de la plateforme iExec Enterprise Marketplace fournira toutes les garanties réglementaires nécessaires aux entreprises.

Gilles Fedak, cofondateur d’iExec, a déclaré :

Les entreprises impliquées dans le cloud computing se soucient de la réglementation et le fait de pouvoir offrir une version du token RLC conforme aux normes LAB/CFT stimulera l’adoption des entreprises, tout en renforçant l’écosystème iExec dans son ensemble.

 

Conditions de l’offre du token eRLC 

À partir du 1er février 2021, après avoir effectué une procédure d’identification sur la plateforme iExec. Les détenteurs de RLC pourront échanger leur RLC contre des eRLC pour commencer à utiliser la Marketplace iExec Entreprise.

Les tokens RLC seront bloqués dans un smart contract tandis que le même nombre de tokens eRLC sera délivré à l’utilisateur (1 RLC = 1 eRLC). À tout moment, les détenteurs d’eRLC pourront les échanger contre des tokens RLC. Les entreprises et les utilisateurs individuels ont ainsi le choix ; soit ils utiliseront la version « entreprise » du token avec ses garanties strictes en matière de lutte contre le blanchiment d’argent, soit ils s’en tiennent à la version originale et publique du token.

Le token eRLC a obtenu le visa AMF N° ICO.20-508, délivré par l’Autorité des marchés financiers (AMF) en France.

Share Article

Rédacteur freelance basé à Paris et Zagreb. Je suis engagé dans l’écosystème blockchain depuis 2017. Je m'intéresse particulièrement au Bitcoin et à la finance décentralisée.

SUIVRE CET AUTEUR