Spécial Halloween 2020 : histoires d’horreur d’investissements crypto

Partager l’article
EN BREF
  • BeInCrypto a receuilli les récits de deux traders au sujet de leurs investissements crypto les plus cauchemardesques.

  • Monsieur-TK et CryptoThib sont ainsi revenus sur leurs pires anecdotes du milieu et ont donné quelques conseils afin d'éviter de commettre les mêmes erreurs.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Ce samedi 31 octobre, deux traders nous ont partagé leurs pires expériences d’investissements de crypto-monnaie.

Des fonds partis en cendres

Le premier trader à nous avoir partagé son anecdote est Monsieur-TK, également mineur et youtubeur français. Il s’agit dans son cas de deux investissements cauchemardesques, par le biais de Cryptopia et Cryptobridge.

“[Il s’agissait de] deux plateformes qui avaient le vent en poupe en 2017 et ou je tradais pas mal de shitcoins” a-t-il expliqué. Après être parvenu à générer quelques gains, il a admis s’être laissé influencé par la mentalité “d’en vouloir toujours plus”, ignorant le princide de base de la devise “pas vos clés, pas vos coins”, et a ainsi omis de ramener ses pièces à ses propres portefeuilles personnels.

Monsieur-TK a ensuite réappris ce principe à la dure lorsque les deux plateformes ont fermé, ce qui a entraîné la perte de pratiquement tous ses fonds :



Bref le peu que j’ai réussi à gagner en trading a quasiment été perdu en intégralité avec la fermetures des deux plateformes…

Avec le recul, il a également reconnu que ces plateformes n’étaient pas dignes de confiance et “loin d’être des exchanges secures comme Binance”.

“J’ai vraiment eu très très peur”, a-t-il confié, “non pas directement a cause de la somme perdue […] mais plutôt de me dire que cela allait peut-être arriver aux autres plateformes (même les plus sécurisées)”. Pris d’un “vent de panique”, il a alors rappatrié l’intégralité de ses fonds crypto vers ses portefeuilles, forts de ses propres clés. Cela dit, il s’est ainsi également retrouvé “off-chain”, dans l’incapacité de vendre ou acheter rapidement des pièces et a manqué dans la foulée quelques importantes vagues d’achats, se retrouvant doublement perdant.

En morale de l’histoire, Monsieur-TK sait maintenant parfaitement qu’on “n’est jamais à l’abris d’un vol ou d’un hack”, notant par ailleurs que Mt. GOX en est la preuve même. Il dit opter depuis pour une “sécurité maximale”, laissant la casi totalité de ses fonds sur ses portefeuilles et ne réalisant son trading que sur d’importantes plateformes d’échange, avant d’en retirer ses pièces le plus rapidement possible.

En guise de conclusion, il donne à tous les traders ce conseils simple :

Ne laissez que le strict minimum sur les exchanges, même les plus gros !

KIMCHI indigeste 

De son côté, le trader et influenceur CryptoThib a subi son pire investissement cette année avec le KIMCHI, en pleine frénésie DeFi des jetons “alimentaires”. “Même après trois ans de crypto, on peut encore faire de GROSSES erreurs” a-t-il admis, ajoutant qu’il s’est laissé emporter par un sentiment de frénésie, alors qu’il se trouvait gagnant sur 90% de ses échanges.

Mon folio avait enflé comme tonton André après le repas de Noel, en gros j’avais trop pris confiance en moi et je ne me suis pas assez méfié.

CryptoThib est tombé de haut lorsque Kimchi Finance a ensuite subi un terrible crash. Restant tout de même largement gagnant sur l’ensemble de ses échanges, il n’a pas tellement souffert de ces pertes, mais admet en avoir gardé le “sentiment d’échec classique après un trade manqué”. Avec le recul, il reconnaît un aspect “bizarre” dans cette situation, n’ayant pas su prendre “le temps d’agir sur le moment alors que j’aurai pu sortir de ce maudit trade de nombreuses fois”.

Au final, il s’agit pour lui d’une “belle leçon de plus”, qui lui a appris ce qu’est le fameux “rugpull”, lorsqu’un trader se retrouve avec l’herbe coupée sous le pied.

À l’avenir, CryptoThib pense qu’il cherchera directement à contacter les développeurs d’un protocole ou en vérifier le code avant de se lancer dans un nouvel investissement. Il rappelle également qu’il s’agit souvent du jeu avec les tokens à haut risque :

Je sais que le risque est fort et qu’absolument tout peut se passer.

Share Article

Rédactrice en chef, Chef d'équipe. Originaire de Tours, France, et basée à Guadalajara au Mexique depuis 2012, je suis auteure et traductrice assermentée par le Conseil juridique de l'état de Jalisco, spécialisée en traduction de littérature, psychologie/psychiatrie, documents juridiques (US-Mexique) et finances/cryptomonnaies.

SUIVRE CET AUTEUR