Ethereum, victime de son succès ?

Partager l’article
EN BREF
  • Ethereum introduit deux concepts clés lors de l'envoi de transactions.

  • De nombreuses personnes sont incapables d'exécuter leurs transactions en raison d'une forte augmentation des frais de transactions liés à l'Ethereum.

  • Les projets qui utilisaient Ethereum pour certifier des informations, effectuer la traçabilité des processus ou créer des ensembles NFT ont migré vers d'autres réseaux blockchain.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Ethereum (ETH) est le réseau blockchain le plus utilisé à l’heure actuelle. Certains pensent que c’est une bonne nouvelle, mais ce n’est malheureusement pas le cas.



De nombreuses personnes sont incapables d’exécuter leurs transactions en raison d’une forte augmentation du cours d’Ethereum et des frais de transactions. Tout utilisateur doit payer ces frais pour que sa transaction soit validée, et beaucoup commencent à chercher des alternatives sur d’autres réseaux.

Donc, si Ethereum connaît tant de succès et que les gens l’utilisent, pourquoi ce phénomène pourrait-il nuire à son adoption?



Tout d’abord, nous devons revenir en arrière, examiner le fonctionnement des transactions basées sur Ethereum et comprendre pourquoi nous devons payer pour chaque transaction que nous envoyons au réseau.

Ethereum : pourquoi y a-t-il des frais de transactions à payer ?

Il y a deux raisons fondamentales: récompenser les mineurs qui valident les transactions et éviter les transactions «inutiles». Si elles étaient gratuites, n’importe qui pourrait faire des millions de transactions par jour en détruisant le réseau, car les mineurs ne trouveraient aucun avantage économique ou incitation à les valider.

Ethereum introduit deux concepts lors de l’envoi de transactions: le gaz et les frais de gaz. Cela signifie que certaines transactions n’ont pas toujours le même prix.

Nous pouvons expliquer cela en faisant une comparaison avec une voiture. Si une voiture allait à la même vitesse tous les jours pour faire le même trajet, elle consommerait le même volume d’essence. Cependant, le prix de l’essence n’est pas le même tous les jours, le coût d’une même transaction à la même vitesse est donc différent selon le prix que nous avons payé pour l’essence.

Ethereum a le même concept. Les transactions consomment toujours le même volume selon la destination de la transaction. Dans le réseau, cela dit, le gaz n’est pas toujours au même prix, puisque ce dernier dépend du degré de volume du réseau.

La blockchain est une technologie où les mécanismes sont fondamentaux à son bon fonctionnement, car le réseau utilise les frais de gaz pour le protéger d’une potentielle saturation.

Lorsque le réseau est fortement utilisé, il est conçu pour augmenter le prix des frais de transactions et ainsi décourager ces dernières. De même, lorsque son utilisation est très faible, le gaz est très bon marché pour inciter à son utilisation.

La hausse du cours d’Ethereum affecte négativement le réseau

Nous avons un réseau blockchain qui, grâce au nouvel écosystème DeFi, génère un volume élevé de transactions. Ce volume élevé de transactions fait monter les frais de gaz. De plus, ces frais doivent être payé en ETH, dont le cours a également connu une forte hausse.

C’est là ce qui cause de gros dommages à l’adoption d’Ethereum et oblige de nombreux projets à rechercher un réseau blockchain avec un coût inférieur par transaction, ou à attendre que les frais de gaz baissent et se stabilisent.

En octobre 2020, la certification d’un document à l’aide d’Ethereum coûtait environ 1 USD, la génération d’une nouvelle collection de jetons non fongibles (NFT) coûtait de 10 USD à 15 USD et un échange sur Uniswap pouvait coûter environ 3 USD.

Maintenant, le coût de certification d’un fichier est passé à environ 15$, le coût de génération d’une nouvelle collection de NFT est supérieur à 120$, et sur Uniswap, nous avons vu des coûts d’environ 200$ par swap.

Pour cette raison, les projets qui utilisaient Ethereum pour certifier des informations, effectuer la traçabilité des processus ou créer des ensembles NFT, se sont déplacés vers d’autres réseaux de blockchains comme par exemple Cardano, Stellar ou xDai, entre autres. D’autres recherchent une solution au sein même d’Ethereum.

Si le cours d’Ethereum continue d’augmenter jusqu’à 2 000 dollars, ou à 3000 dollars, comme le prédisent certains experts, il pourrait rester un grand réseau spécialisé dans la DeFi. Cela dit, les projets de certification, de traçabilité ou de jeux vidéo chercheront d’autres écosystèmes économiquement viables.

La question demeure : si Ethereum se spécialise dans la DeFi, est-ce que ce sera bon pour l’actif ? Cela confirmera-t-il sa progression en tant que grand réseau DeFi mondial ? Cela forcera-t-il l’actif à perdre des utilisateurs intéressés par d’autres cas d’utilisation, et tout cela nuira-t-il à l’adoption et utilisation du réseau ?

Auteur : Jorge Gomez Durán

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR