Voir plus

Binance nous cache quelque chose ? Le rapport de Mazars soulève des questions

4 mins
Par Josh Adams
Traduit Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Le cabinet d'audit Mazars, basé à Paris, a publié un rapport sur les réserves de bitcoins de Binance ce 7 décembre.
  • Cependant, ce rapport ne constitue pas un audit complet et laisse de nombreuses questions sans réponse.
  • BeInCrypto a contacté de nombreux analystes inquiets pour obtenir des commentaires, mais personne n'a osé s'exprimer.
  • promo

Après l’effondrement de la bourse FTX de Sam Bankman-Fried, la transparence et le regain de confiance sont devenus une priorité du secteur crypto. Le 7 décembre, le cabinet d’audit Mazars a publié un rapport commissionné par Binance, et qui semble montrer que ses réserves de bitcoins sont entièrement garanties. Cependant, le document ne donne pas une image complète de la situation.

Bien que certains médias aient qualifié le rapport d’audit, il ne s’agit en fait pas d’un audit. En effet, ce rapport est une AUP (Agreed Upon Procedure) qui n’est ni un audit complet, ni un examen, ni une mission d’assurance. Selon le Conseil des normes internationales d’audit et d’assurance, une mission d’assurance présente la caractéristique suivante :

“…une mission dans le cadre de laquelle un praticien exprime une conclusion destinée à renforcer le degré de confiance des utilisateurs prévus autres que la partie responsable quant au résultat de l’évaluation ou de la mesure d’un sujet par rapport à des critères”.

Le rapport indique d’ailleurs explicitement :

“Cette mission d’AUP ne constitue pas une mission d’assurance. Par conséquent, nous n’exprimons pas d’opinion ou de conclusion d’assurance. Si nous avions effectué des procédures supplémentaires, d’autres questions auraient pu être portées à notre attention et auraient été signalées”.

En bref, selon les normes professionnelles de l’industrie, Mazars n’exprime pas là une grande confiance dans les finances de la bourse. Ainsi, le cabinet a simplement vérifié un ensemble de critères convenus à l’avance. Même s’il s’agissait d’un rapport sur tous les avoirs de Binance – et pas seulement en BTC, BTCB et BBTC – il ne s’agirait pas d’un bilan de santé financière. S’il s’agissait d’un audit complet, Binance n’aurait pas manqué de le dire. Ce que l’exchange n’a pas fait. Cela dit, ils sont probablement ravis que vous croyiez que c’est le cas.

La décision de regrouper les formes enveloppées de BTC et de Binance (BBTC et BTCB) constitue une autre mesure qui fait tiquer la communauté. Le rapport indique qu’il n’a pas été fait de distinction entre les deux et qu’ils seront “évalués de manière interchangeable”. Pourtant, pour une confiance totale, ces actifs ont besoin de leurs propres rapports séparés.

Une source bien informée a déclaré à BeInCrypto : “Ce rapport seul ne suffit pas à donner à quiconque un réconfort sur l’existence de ces actifs. Plusieurs autres procédures devraient être effectuées et compilées dans leurs propres rapports. Si quelqu’un devait suggérer que ce rapport est suffisant pour prouver l’existence de tous les actifs, alors je prendrais cela comme un signal préoccupant.”

Rien de plus qu’un bref aperçu

Le rapport n’est également qu’un aperçu des BTC, BTCB et BBTC de Binance à un moment précis. Dans ce cas, cet aperçu se trouve à 23:59:59 UTC le 22 novembre 2022. Théoriquement, si Binance essayait de cacher quelque chose, l’équipe pourrait temporairement résoudre ses registres avant l’heure du rapport. Cela ne signifie pas pour autant que Binance fasse quoi que ce soit d’illégal ou manipule ses réserves. Mais cela signifie que nous ne disposons pas d’une image complète de sa situation.

Sur Twitter, CZ a déclaré que Binance prévoyait un audit indépendant complet de ses réserves. Le PDG a également confirmé que d’autres devises seraient examinées en temps voulu. Il n’a pas précisé s’il s’agirait d’un audit complet ou d’un autre AUP. “Les responsabilités sont plus difficiles”, a-t-il déclaré. “Nous ne devons aucun prêt à qui que ce soit, vous pouvez demander autour de vous”.

La question qu’on peut se poser est la suivante : pourquoi Binance ne choisit-il pas la voie de la transparence maximale ?

Le rapport n’est pas susceptible d’inverser la crise de confiance chez les exchanges crypto, laquelle s’est effondrée ces dernières semaines. Selon une étude de Coinjournal, plus de 200 000 BTC ont été retirés des bourses, ce à la suite de l’effondrement dévastateur de FTX. Ce chiffre s’avère supérieur aux 128 000 bitcoins qui ont été retirés des exchanges suite à l’insolvabilité de Celsius en juin.

Et Mazars ?

Mazars n’est pas l’un des quatre grands cabinets comptable (Deloitte, PricewaterhouseCoopers, Ernst & Young et KPMG) que l’on pourrait s’attendre à voir auditer une société de l’envergure et de la complexité de Binance. Ensemble, ces quatre grands cabinets auditent plus de 88 % de tous les grands émetteurs de déclarations accélérées (ou les sociétés dont le capital social dépasse 700 millions de dollars) enregistrés auprès de la SEC.

Il est intéressant de noter que chacun des quatre grands cabinets présente des revenus de taille relativement similaire. En 2021, Deloitte affichait un revenu annuel de 50,3 milliards USD, PwC de 45,14 milliards, Ernst and Young de 40 milliards et KPMG de 32,13 milliards.

Cependant, Mazars ne dispose pour sa part que d’une fraction de ce chiffre, avec seulement 2,1 milliards de dollars, et est considéré comme un cabinet de niveau intermédiaire en pleine ascension. Mazars peut néanmoins se targuer d’avoir audité de gros clients, dont AIG, British Steel et la branche européenne de Goldman Sachs.

Il est important de noter que Mazars reste nettement plus important et plus expérimenté qu’Armanino (520 millions de dollars) ou Prager Metis (1 milliard de dollars), lesquels ont audité la défunte plateforme FTX.

mazars audit

Peu de gens s’expriment publiquement au sujet de Binance

On retrouve d’autres signaux potentiellement inquiétants. Selon un tweet, sept des cadres de Binance ont quitté l’entreprise au cours des 60 derniers jours. Si cette information est vraie, cela laisse entrevoir un environnement tumultueux au sein de la plus grande bourse crypto du monde. Cependant, BeInCrypto n’a pas pu vérifier de manière indépendante la véracité de ces affirmations.

BeInCrypto a approché plusieurs sources afin d’obtenir des commentaires sur ce rapport de Mazars. Cependant, malgré les inquiétudes de beaucoup à propos du document, personne n’était prêt à en parler confidentiellement. Beaucoup de ces sources n’ont même pas envisagé une conversation prolongée officieuse après avoir exprimé leurs doutes initiaux.

Au cours de notre reportage, nous avons été amenés à penser que ces personnes étaient effrayées et craignaient les conséquences d’une prise de parole. Une source a même qualifié l’entreprise de “mafia du Web3”, tandis qu’une autre a décrit la situation comme “atomique”. “Les gens ont peur de passer à la casserole”, a déclaré une autre source.

BeInCrypto a contacté Mazars et Binance pour un commentaire. Au moment de la publication de cet article, nous n’avons reçu aucune réponse.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Celia-Simon.jpg
Célia Simon
Célia a poursuivi des études de langues ainsi que de traduction générale et juridique à l'Université de Bordeaux, l'Université de Tours et la Organización Mexicana de Traductores à Guadalajara au Mexique. Après avoir découvert le potentiel des cryptomonnaies en 2020, elle travaille actuellement en tant que rédactrice en chef pour BeInCrypto France. Membre de la Organización Mexicana de Traductores et traductrice assermentée de l'État de Jalisco. Ses zones d'expertise : - Les...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé