Pas de répit pour le hacker de Mango Markets : tout le monde est à ses trousses

3 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Mango Markets a porté plainte contre Avraham Eisenber pour sa responsabilité dans l'attaque de l'exchange.
  • Les responsables du DEX confirment que ce dernier a toujours en sa possession 47 millions des fonds subtilisés lors de l'attaque.
  • promo

Les responsables de Mango Markets ont porté plainte contre Avraham Eisenberg pour son implication dans l’attaque qu’a subi le protocole au cours du mois d’octobre 2022.

Le hacker de Mango Markets : un voleur ou un bon trader?

Avraham Einsenberg semble avoir tout le monde sur le dos. Après les poursuites judiciaires du Département américain de la justice et les plaintes des deux autorités boursières (SEC et CFTC), l’entrepreneur crypto doit actuellement faire face aux actions légales entreprises par les développeurs de Mango Markets. Ces derniers affirment que l’exploitant a toujours en sa possession 47 millions de dollars des fonds subtilisés lors de l’attaque.

Cependant, Avraham Einsenberg serait toujours convaincu de ne pas avoir réalisé d’action malicieuse. Selon le hacker autoproclamé, il aurait simplement effectué une bonne stratégie de trading profitable.

Avant d’entrer dans les questions judiciaires, il est bon de rappeler le contexte du hack de Mango Markets. Dans la journée du 12 octobre, l’exchange décentralisé sur Solana, a subi une attaque de grande ampleur. En effet, un hacker a réussi a dérober à Mango Markets près de 112 millions de dollars en profitant d’une brèche sur le protocole.

Concrètement, le hacker a commencé par un dépôt de 5 millions USDC sur Mango Markets. Dans un premier temps, il a shorté près de 483 millions de jetons de MNGO au cours de 0,03 $. Il a par la suite acheté cette position a découvert, ce qui a fait grimper le cours du jeton de 1 000 % en moins d’une heure. Il a réitéré cette stratégie à plusieurs reprises jusqu’à amener le cours de MNGO à plus de 0,50 $ sur d’autres exchanges et réaliser un gain net de 120 millions de dollars.

L’exploitant s’est alors servi de ces profits pour prêter d’autres cryptomonnaies sur Mango Markets. Le tout dans le tout, cela a laissé l’exchange avec une mauvaise dette qui dépassait les 100 millions de dollars. Après son action, le hacker a cherché à trouver un arrangement avec les responsables de l’exchange. Il a ainsi promis qu’il allait reverser les fonds, mais à condition que Mango Markets lui accorde un bug bounty de 70 millions de dollars et que l’exchange n’entame aucune démarche judiciaire à son encontre.

Les calvaires judiciaires

Malgré la volonté d’Avraham Einsenberg à trouver un terrain d’entente avec la DAO de Mango Markets, cela n’a pas empêché le ministère américain de la justice de l’appréhender. A la date du 27 décembre, le DOJ l’a inculpé pour délit de manipulation de cours. 

« Eisenberg s’est engagé dans un système impliquant la manipulation intentionnelle et artificielle du prix des contrats à terme perpétuels sur une bourse de crypto-monnaies appelée Mango Markets. »

Les poursuites s’enchaînent alors : le lundi 9 janvier, la Commoditiies Futures Trading Commission accuse à son tour d’Avraham Einsenberg d’avoir manipulé l’écosystème Mango. L’autorité de la bourse américaine, la SEC, a également épinglé l’entrepreneur pour le même motif.

« Comme le montre notre action, la SEC reste déterminée à éradiquer la manipulation du marché, quel que soit le type de titre concerné. »

Les développeurs de Mango Markets ont alors enfoncé le clou avec leur récente plainte, dans laquelle ils affirment qu’Einsenberg garde encore plus d’un tiers des fonds dérobés lors du hack.

Piratage : le défi numéro un pour la crypto sphère en 2023


L’univers de la crypto a connu une terrible année 2022 pour ce qui est des actes de piraterie. Selon Immunefi, près de 168 hacks ont été recensés au cours de l’année pour un montant avoisinant les 3,9 milliards de dollars. Un récent rapport de Kasperky, une société internationale spécialisée dans la cybercrime, a montré que la moitié des utilisateurs de la crypto sont touchés par les cybercrimes. D’après d’autres données de l’étude, 40% des sondés ne pensent pas que les dispositifs actuels de protection des cryptos soient efficaces.

Pour se protéger au niveau du web 3, les experts de Kasperky recommandent:

  • Créer des mots de passes uniques pour chacun de ses comptes 
  • Éviter les attaques phising
  • ne pas partager ses clés privées 
  • S’informer
  • Utiliser des solutions de sécurité. 

Morale de l’histoire : Avraham est, certes, à condamner dans l’attaque de Mango Markets mais qu’en est-il de la négligence des développeurs du protocole?

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Samuel-Cange-2.jpg
Samuel Cange
Samuel Cange est un rédacteur crypto expérimenté, titulaire d'un master en économie de l'Université de Namur (Unamur). Ayant débuté sa carrière chez Cryptonaute en 2020, Samuel a développé une compréhension approfondie du marché des cryptomonnaies et de l'industrie de la blockchain. Il excelle dans les domaines de la Blockchain, de la Tokenisation, de la DeFi et du DePin, et est passionné par les marchés financiers et les technologies disruptives. Actuellement, Samuel apporte son...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé