Voir plus

DCG : Ça sent bon pour les créanciers de Genesis

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Digital Currency Group (DCG), a annoncé qu'elle avait réussi à parvenir à un accord préliminaire avec les porteurs de dettes après de longs mois de négociations.
  • Cette nouvelle intervient à un moment crucial, alors que les créanciers commençaient à exprimer des doutes quant à la volonté de la Digital Currency Group (DCG) de rembourser les prêts de Genesis.
  • promo

Nouveau rebondissement dans le dossier DCG : l’entreprise a annoncé qu’elle a trouvé un accord de principe avec les créanciers de Genesis.

DCG dévoile un plan de remboursement 

C’est une excellente nouvelle pour les créanciers de Genesis. La société mère de la plateforme, Digital Currency Group (DCG), a annoncé qu’elle avait réussi à parvenir à un accord préliminaire avec les porteurs de dettes après de longs mois de négociations.

Selon cet accord mutuel avec les créanciers, Genesis a élaboré une stratégie où les résultats potentiels pourraient permettre aux créanciers non garantis de récupérer entre 70 % et 90 % de la somme équivalente en dollars américains. De plus, il existe une possibilité de récupération allant de 65 % à 90 % en actifs non monétaires, en fonction du type spécifique d’actif numérique concerné.

Dans un communiqué partagé avec le journal américain spécialisé dans les cryptomonnaies, Coindesk, qui est détenu par DCG, la société de capital-risque a précisé : “L’accord de principe sera documenté et soumis au tribunal de la faillite pour approbation finale dans le cadre de la confirmation d’un plan de chapitre 11. Nous sommes impatients de franchir cette étape importante et que Genesis commence à distribuer aux créanciers.”

Cet accord permettra de régler les passifs existants de DCG d’environ 1,73 milliard de dollars, comprenant 630 millions de dollars de prêts non garantis arrivant à échéance en mai 2023 et 1,1 milliard de dollars en vertu d’une reconnaissance de dette non garantie arrivant à échéance en 2032.

Selon les termes de l’accord, DCG remboursera 328,8 millions de dollars sur deux ans et 830 millions de dollars sur sept ans. DCG versera également 275 millions de dollars en quatre versements après la date de l’accord en raison des échéances de mai 2023.

Le coup de pression de Gemini a peut-être marché 

Cette nouvelle intervient à un moment crucial, alors que les créanciers commençaient à exprimer des doutes quant à la volonté de la Digital Currency Group (DCG) de rembourser les prêts de Genesis. Cette incertitude s’était amplifiée du fait que Cameron Winklevoss, le PDG et fondateur de Gemini, l’un des principaux créanciers de la plateforme, 📢 avait publiquement laissé entendre que la société de capital-risque faisait tout son possible pour repousser les échéances de paiement de ses dettes. Le milliardaire a même accusé le PDG de DCG de comportement frauduleux, et l’a accusé de promouvoir une culture de malhonnêteté et de tromperie. Selon les propos de Winklevoss, il a qualifié Barry Silbert de personnage plus nuisible que Sam Bankman-Fried.

Cependant, l’annonce de ce plan de remboursement est un véritable soulagement pour les investisseurs. Certains observateurs estiment que la dernière pression exercée par Gemini a peut-être compliqué la situation pour DCG et les a poussés à accélérer le processus de paiement avec les créanciers. Winklevoss avait déclaré le 6 juillet que l’offre qu’il avait faite était la dernière qu’il transmettrait à DCG, et qu’ensuite il entamerait des poursuites judiciaires contre le fonds de gestion.

Morale de l’histoire : Après la tempête, la promesse émerge et DCG révèle son plan de remboursement.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Samuel-Cange-2.jpg
Samuel Cange
Samuel Cange est un rédacteur crypto expérimenté, titulaire d'un master en économie de l'Université de Namur (Unamur). Ayant débuté sa carrière chez Cryptonaute en 2020, Samuel a développé une compréhension approfondie du marché des cryptomonnaies et de l'industrie de la blockchain. Il excelle dans les domaines de la Blockchain, de la Tokenisation, de la DeFi et du DePin, et est passionné par les marchés financiers et les technologies disruptives. Actuellement, Samuel apporte son...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé