La France rejette la demande d’extradition d’Alexander Vinnik alias « M. Bitcoin »

Partager l’article
EN BREF
  • Alexander Vinnik est accusé d’être à l’origine du ransomware baptisé « Locky ».

  • Il est également accusé d’avoir blanchi de l’argent via l’exchange BTC-e.

  • Alexander Vinnik a été condamné à 5 ans de prison pour blanchiment d’argent.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Les autorités judiciaires françaises ont refusé d’accéder à la demande d’extradition déposée par la Russie pour Alexander Vinnik. 

Sponsorisé



Sponsorisé

Quelle est l’affaire ?

Alexander Vinnik a été condamné pour son implication dans le déploiement d’un rançonlogiciel au Bitcoin (BTC) qui a infecté plusieurs centaines d’ordinateurs. Ce logiciel malveillant avait causé un préjudice estimé à 135 millions d’euros en France.

Le tribunal de Paris avait partiellement abandonné les charges liées à l’exploitation de ce ransomware. Toutefois, les juges ont estimé qu’il avait bien participé à recueillir les fonds issus des rançons et à les blanchir sur l’exchange BTC-e.

Sponsorisé



Sponsorisé

Appelé familièrement « M. Bitcoin », Alexander Vinnik aurait également eu des connexions avec Semion Mogilevich, le parrain de la mafia russe.

La France refuse l’extradition d’Alexander Vinnik vers la Russie

Citée par RIA Novosti, la commissaire russe aux droits de l’homme, Tatyana Moskalkova, a déclaré que la demande d’extradition d’Alexandre Vinnik formulée par Moscou n’a pas été accordée et que l’examen de l’affaire se poursuit.

Le cas de Vinnik est devenu une source de tension internationale, la Russie, la France et les États-Unis demandant simultanément son extradition. En décembre 2019, le ministre grec de la Justice, Kostas Tsiaras, a décidé de remettre le citoyen russe à la France d’abord, puis aux États-Unis et à la Russie.

Alexandre Vinnik fait face à des accusations criminelles dans son pays d’origine également. Les procureurs russes l’ont accusé d’avoir volé plus de 600 000 roubles (plus de 8 000 dollars) et d’avoir commis une « fraude dans le domaine de l’informatique » pour un montant estimé à 750 millions de roubles (environ 10 millions de dollars). Pendant sa détention en Grèce, le ressortissant russe a déclaré qu’il était prêt à retourner dans la Fédération de Russie et à comparaître devant un tribunal russe.

L’informaticien russe a passé 30 mois en détention en Grèce sans qu’aucune charge ne soit retenue, ce qui lui a valu une grève de la faim qui a duré près de 3 mois. Il est maintenant prêt à entamer une nouvelle grève, a révélé Moskalkova.

Qu’est-ce que l’exchange BTC-e ?

On estime que l’exchange de cryptomonnaies BTC-e a traité plus de 9 milliards de dollars de transactions Bitcoin entre sa création en 2011 et sa fermeture en 2017. Alexander Vinnik lui-même a été accusé d’avoir blanchi 300 000 BTC (environ 4 milliards de dollars) pendant ces six années.

L’exchange BTC-e, qui opérait depuis les États-Unis, « n’avait aucun contrôle ni politique de lutte contre le blanchiment d’argent ». En conséquence, les autorités affirment que la plateforme a été activement utilisée par les cybercriminels pour blanchir le bénéfice de leurs activités illicites.

BTC-e est également lié au piratage en 2014 de la célèbre plateforme Mt Gox de Mark Kerpeles. Il serait également lié à Fancy Bear, le groupe de cyber-espionnage russe qui aurait piraté les comptes e-mail des candidats du Parti démocrate américain lors de l’élection présidentielle de 2016.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Journaliste engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017, Florent s’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et aux tokens non fongibles (NFT).

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous