Voir plus

Telegram est poursuivi en justice par une société d’investissement au sujet des remboursements de tokens GRAM

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • La société d'investissement russe Da Vinci Capital a intenté une action en justice contre Telegram.
  • La poursuite est liée au remboursement des investissements dans le Telegram Open Network.
  • Plus tôt en 2019, l'ICO TON a permis de lever plus de 1,7 Mds$.
  • promo

Le fonds d’investissement privé russe Da Vinci Capital poursuit l’application de messagerie Telegram pour des questions liées au remboursement des investissements dans le Telegram Open Network (TON). L’affaire sera entendue à Londres.

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision RBC, Oleg Zhelezko, associé gérant, a déclaré que la raison de cette action en justice contre Telegram était que le processus de remboursement n’avait pas été effectué “complètement correctement”. Selon lui, l’offre de remboursement n’est arrivée que 24 heures avant la date limite. Par conséquent, il était difficile d’analyser les documents et de prendre une décision appropriée.

La communication derrière le processus de remboursement a été conflictuelle, selon M. Zhelezko,

“Il y a eu beaucoup de moments de communication difficiles, et il était très difficile pour les investisseurs de prendre la bonne décision quant à savoir s’il fallait reprendre l’argent ou le convertir en crédit.”

Les investisseurs de Da Vinci Capital ont envoyé un avis aux dirigeants de l’entreprise en février. Selon certaines sources, les investisseurs auraient demandé un remboursement de 20 millions de dollars.

La direction de l’entreprise aurait également contacté l’équipe de direction de la société. Cependant, toutes les tentatives de résolution à l’amiable du litige ont été rejetées, ce qui a conduit à la décision inévitable d’un procès.

Telegram continue de subir des conséquences

Telegram a dû fermer son Telegram Open Network (TON) après une enquête de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis en 2020, qui a considéré le token comme une valeur mobilière. Si Telegram a accepté cette décision, c’est à contrecœur.

La décision de Telegram de lancer le TON a fait les gros titres lorsqu’elle a été annoncée. L’ICO de 2019 a permis de lever la somme astronomique de 1,7 milliards de dollars auprès des investisseurs et a rapidement attiré l’attention des autorités. La SEC a déclaré qu’elle n’avait pas été enregistrée comme une valeur mobilière, conformément à la loi.

Le fondateur Pavel Durov, dans un long post, a tourné en dérision la décision et a déclaré qu’il ne pourrait pas respecter le délai. La décision finale de Telegram était de restituer 72% des fonds des investisseurs ou de choisir de les conserver et de restituer 110% de l’investissement à la date limite du 30 avril 2021. Telegram a également accepté de payer une amende de 18,5 millions de dollars.

L’enquête de la SEC sur Telegram a fait couler beaucoup d’encre en 2020, et a mis en évidence la position ferme qu’elle adoptait à l’encontre de certains projets blockchain. Des remarques plus récentes de la SEC, ainsi que d’autres agences, indiquent qu’elle continuera à surveiller le marché de près.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

8b8708e04214893263b65ef55a8c801f?s=120&d=wp_user_avatar&r=g
Rahul Nambiampurath is an India-based Digital Marketer who got attracted to Bitcoin and the blockchain in 2014. Ever since, he's been an active member of the community. He has a Masters degree in Finance. Email me!
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé