Stone Ridge Asset Management est la dernière entreprise à avoir révélé des avoirs importants en Bitcoin. La société, qui gère 10 milliards de dollars d’actifs, vient d’annoncer son propre placement de 115 millions de dollars en BTC.

Stone Ridge rejoint ainsi Square, MicroStrategy et d’autres sociétés en révélant récemment d’importants avoirs en Bitcoin. Le contexte macroéconomique, qui a vu les banques centrales injecter des billions de dollars dans des économies en difficulté, alimente un intérêt croissant pour la cryptomonnaie.

Stone Ridge dévoile un placement de 115 millions de dollars en Bitcoin

Les origines de l’annonce de Stone Ridge remontent à 2017. Comme le rapporte Forbes, ses membres fondateurs et employés haut placés ont pris de plus en plus de positions dans la monnaie numérique.

La nouvelle s’est répandue parmi les clients, qui souhaitaient également bénéficier d’une exposition à Bitcoin. Cela a incité la société à créer le New York Digital Investment Group (NYDIG) plus tard dans l’année.

Le NYDIG a ainsi discrètement collecté 50 millions de dollars en 2017. Il a ensuite annoncé avoir levé 50 millions de dollars supplémentaires lors d’un cycle de financement mené par Fintech Collective, Bessemer Venture et Ribbit Capital.

Dans le cadre de cette annonce, NYDIG a révélé le placement en Bitcoin de sa propre société mère : 10 000 BTC (soit 115 millions de dollars au cours actuel).

Source: Twitter

Une société de gestion d’actifs détenteuse de 10 milliards de dollars détient 115 millions de dollars en Bitcoin.

À ce stade, c’est la mauvaise attitude que d’avoir 0% d’exposition à Bitcoin.

L’intérêt crypto des institutions à l’égard des cryptomonnaies

Le placement en BTC de Stone Ridge n’est même pas le plus grand fonds que le NYDIG a sous gestion. Ce titre revient à l’Institutional Bitcoin Fund LP, un fonds de 190 millions de dollars, qui a été révélé en juin. En deuxième position se trouve le Bitcoin Yield Enhancement Fund LP, de 140 millions de dollars, dévoilé en mai.

Le co-fondateur de Stone Ridge, Robert Guttman, fait également référence à plusieurs fonds plus modestes. Parmi eux, on retrouve le NYDIG Basket Fund. D’un montant total de 2,4 millions de dollars, il est composé de BTC, ETH, XRP, LTC et BCH.

En septembre, BeInCrypto.com a parlé des rapport du président de Ripple, Chris Larsen, avec le NYDIG. Il a révélé le transfert de 115 millions de dollars de XRP au service de garde de la firme, dans un contexte de nouvelles allégations de ventes en masse sur le marché.

Guttman explique que l’intérêt croissant des institutions pour Bitcoin et d’autres crypto-actifs est dû à la détérioration des perspectives économiques mondiales.

La création excessive de monnaies fiduciaires semble inquiéter ceux qui disposent d’importantes réserves de liquidités. En résumé, les importants détenteurs de dollars financent en fait l’augmentation des dépenses publiques.

Guttman explique que l’intérêt pour les services du NYDIG a réellement commencé à s’accroître lors des krachs boursiers généralisés du mois de mars :

Nous avons observé une accélération assez spectaculaire du nombre d’investisseurs institutionnels qui veulent se joindre au marché depuis le mois de mars de cette année

Suivre les pas de la ruée institutionnelle

Les récentes révélations très médiatisées concernant MicroStrategy, Square et d’autres illustrent cette peur croissante de détenir de l’argent liquide. Cette année, plusieurs entreprises et personnes fortunées ont divulgué d’importants achats de BTC.

En mai, le légendaire gestionnaire de fonds spéculatifs milliardaire Paul Tudor Jones a annoncé qu’il détenait entre 1% et 2% de sa valeur nette dans la principale monnaie numérique du marché.

Faisant écho au sentiment des défenseurs inconditionnels de Bitcoin, Jones a estimé que le BTC s’imposait comme l’or de la génération actuelle, et une protection valable contre un dollar qui gonfle rapidement.

En août, une chaîne canadienne de restaurants appelée Tahini’s a annoncé qu’elle avait converti la totalité de ses liquidités en Bitcoin. Dans un fil de discussion sur Twitter expliquant cette décision, le propriétaire du restaurant a qualifié le BTC de “véritable technologie de l’épargne” et a déclaré que l’argent liquide perdait de son attrait à mesure que des “excédents de liquidités” circulaient dans l’économie.

Nous retrouvons ensuite le “Giga-Tchad”, Michael Saylor. Le PDG de MicroStrategy, une société d’analyse commerciale cotée en bourse, a récemment converti une immense partie des réserves de liquidités de la société (425 millions de dollars) en Bitcoin.

Par la suite, M. Saylor est apparu dans de nombreux podcasts Bitcoin où il a démontré qu’il était complètement “engoncé dans le BTC” après avoir fait référence à la recherche Bitcoin de MicroStrategy.

L’annonce de Saylor a été suivie de la déclaration plus récente de Square, la société de paiement de Jack Dorsey, PDG de Twitter. La société a annoncé début octobre qu’elle avait elle aussi converti 50 millions de dollars de ses liquidités en Bitcoin.

Aujourd’hui, @Square a annoncé qu’elle avait acheté pour 50 millions de dollars de Bitcoin. Square estime que la cryptomonnaie est un instrument d’émancipation économique et qu’elle permet de participer à un système monétaire mondial, ce qui correspond à l’objectif de l’entreprise. Pour en savoir plus, consultez le site https://squ.re/investors.

Cours express de Square en achat de grosses quantités de BTC

Sachant que Jack Dorsey a toujours défendu Bitcoin, peu de gens ont été surpris par la nouvelle. Cependant, cette évolution ne représente pas seulement une croyance croissante dans l’avenir de Bitcoin, mais aussi une invitation à suivre l’exemple de la société.

Le fil de discussion Twitter ci-dessus comporte un lien vers un ample livre blanc. Dans ce dernier, Square explique en détail comment la société a réalisé son achat de 50 millions de dollars. Toutes les entreprises qui souhaitent également réduire leur exposition aux liquidités disposent désormais d’un plan directeur.