Plus de 43 000 bitcoins quittent les exchanges ; le plus grand retrait en un jour depuis 2017

Partager l’article
EN BREF
  • Le 10 décembre a été marqué par le plus grand retrait de Bitcoin des exchanges en une seule journée depuis 2017.

  • Les détenteurs ont retirés autour de 43 000 BTC en seulement 24 heures.

  • Une cause probable des retraits serait les régulateurs américains, qui tentent de réprimer les portefeuilles auto-hébergé.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le 10 décembre,les détenteurs de 43 000 BTC ont retiré leurs bitcoins des exchanges. Cette baisse marque la plus grande sortie de BTC des plateformes d’échange depuis le 24 août 2017.



Les sorties de Bitcoin des exchanges peuvent indiquer qu’un plus grand nombre d’investisseurs envisagent de conserver l’actif à long terme. Cependant, cela peut aussi être lié aux récents murmures réglementaires venant des États-Unis.

Chute du nombre de BTC sur les exchanges

Jeudi a été marqué par le plus grand retrait de BTC des exchanges sur 24 heures depuis 2017. Plus de 43 000 BTC (environ 766 millions de dollars au cours d’aujourd’hui) ont quitté les lieux de trading. En pourcentage des soldes totaux des exchanges, la baisse était d’environ 1,81%.



En termes de soldes d’exchange, plus de bitcoins ont été retirés hier que tout autre jour depuis août 2017. À cette époque, les utilisateurs des exchanges avaient retiré environ 50 000 BTC (alors d’une valeur d’environ 135 millions de dollars) en une seule journée.

Les données, citées par Arcane Research, proviennent de Glassnode, bien que le tweet ait depuis été supprimé.

https://twitter.com/ArcaneResearch/status/1337335910724210690

Mise à jour: Le tweet ci-dessus a été supprimé après qu’Arcane Research ait confirmé que la baisse des soldes BTC était due à des «mouvements internes de Binance».

L’exode de 2017 des exchanges avait précédé la fork de la chaîne Bitcoin / Bitcoin Cash. Au cours de ces hard forks controversés, chaque adresse sur le réseau reçoit toutes les nouvelles coins créées à la suite de la fork.

Avec l’approche d’une hard fork et de nombreux exchanges qui ne savaient pas s’ils créditeraient ou non les utilisateurs avec les pièces nouvellement créées, beaucoup ont choisi de retirer leur BTC vers des portefeuilles auto-hébergés.

Cependant, cette fois, il n’y a pas de hard fork imminente pour le réseau Bitcoin. Cela indique que le motif derrière les retraits massifs est entièrement différent.

Passer à des bons détenteurs ?

Plusieurs motifs différents pourraient être à l’origine des retraits généralisés de BTC observés jeudi 10 décembre. Bien qu’il n’y ait pas de hard fork à venir, la récente baisse du cours aurait pu voir des spéculateurs à court terme et plus occasionnels vendre leurs bitcoins à des détenteurs plus engagés. Cela semble plausible, en particulier compte tenu des récents développements haussiers dans l’industrie.

Une autre interprétation pourrait être que de plus en plus d’investisseurs souhaitent explorer le potentiel passif de génération de revenus de DeFi. Des projets comme Wrapped Bitcoin (WBTC) permettent au BTC d’être représenté sous forme de tokens sur Ethereum pour interagir avec les protocoles DeFi.

Cependant, BTC on Ethereum, un site Web qui suit le nombre de tokens ERC-20 représentant des BTC, ne montre aucune augmentation soudaine du nombre de WBTC ou de projets similaires. À vrai dire, le nombre de tokens BTC sur Ethereum est en baisse depuis son pic de mi-novembre.

Une explication plus probable concerne les réglementations cryptos entrantes potentielles aux États-Unis.Comme BeInCrypto l’a récemment rapporté, les retraits de jeudi font suite à des préoccupations croissantes concernant les réglementations proposées qui exigeraient que les exchanges imposent des contrôles de “connaissance du client” (KYC) sur les utilisateurs qui tentent de se retirer vers des portefeuilles auto-hébergés.

Des personnalités de premier plan du secteur, y compris Brian Armstrong de Coinbase, ont rejeté l’idée, arguant que de telles politiques étoufferaient le potentiel d’innovation de la cryptomonnaie. De même, le 9 décembre, des membres du Congrès ont écrit au secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, exprimant leurs propres réserves sur les règlements proposés.

Avec l’inquiétude croissante, il semble fort probable que de nombreux utilisateurs qui détiennent leurs bitcoins sur les exchanges se retirent avant que des changements réglementaires aient réellement lieu.

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

A former professional gambler, Rick first found Bitcoin in 2013 whilst researching alternative payment methods to use at online casinos. Having concluded that the root of most of the world’s evils stem from a toxic financial system during his time reading International Politics at university, the disruptive potential of a decentralised, borderless asset was immediately clear. After transitioning to writing full-time in 2016, Rick was able to put his passion for Bitcoin to work for him professionally. He has since written for a number of digital asset publications in a variety of capacities.

SUIVRE CET AUTEUR