MicroStrategy s’apprête à acheter 650 millions de dollars en Bitcoin

Partager l’article
EN BREF
  • La vente d'obligations récemment annoncée par MicroStrategy a déjà été conclue.

  • La société a levé 650 millions de dollars pour acheter plus de BTC.

  • La foi de MicroStrategy en Bitcoin est en train de changer le sentiment des investisseurs envers l'actif numérique.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

MicroStrategy a déjà conclu la vente de 650 millions de dollars en obligations convertibles. La société utilisera le produit de cette vente pour acheter d’autres bitcoins.

MicroStrategy est déjà l’une des plus grandes entreprises à posséder la monnaie numérique. Cependant, les plus de 40 000 BTC qu’elle détient actuellement ne suffisent manifestement pas au PDG Michael Saylor.

La vente d’obligations de MicroStrategy lève 150 millions de dollars de plus que prévu

MicroStrategy et son PDG Michael Saylor sont rapidement devenus l’un des principaux sujets de discussion de l’industrie de la cryptomonnaie. La société a attiré l’attention lorsqu’elle a annoncé en août de cette année qu’elle avait utilisé une partie de sa réserve de trésorerie pour acheter des bitcoins.

MicroStrategy a acheté d’autres BTC par la suite, portant ses avoirs totaux à plus de 40 000 BTC. En octobre, Saylor a également annoncé des placements personnels de plus de 17 000 bitcoins.



Cependant, ce placement en BTC d’environ 730 millions de dollars n’était clairement pas suffisante pour la société. Comme l’a rapporté BeInCrypto, la société a révélé le 8 décembre son intention de lever 400 millions de dollars pour acheter plus de BTC.

Vendredi, MicroStrategy a annoncé la conclusion de la vente de ses obligations convertibles. Selon un communiqué publié par la société, celle-ci a généré 150 millions de dollars supplémentaires, portant le total levé à 650 millions de dollars.

Les obligations convertibles de premier rang, au taux de 0,75%, ont été vendues à des acheteurs institutionnels. L’identité de ces acheteurs reste inconnue.

Les obligations doivent arriver à échéance le 15 décembre 2025. MicroStrategy conservera l’option de les racheter contre des espèces, des actions ordinaires MicroStrategy ou une combinaison des deux.

MicroStrategy est-elle trop centrée sur Bitcoin ?

Lorsque Saylor a annoncé pour la première fois le pari audacieux de MicroStrategy sur Bitcoin, le cours de son action a grimpé en flèche. Cela a incité certains à dire que les investissements dans MicroStrategy représentent un moyen pour les investisseurs incapables d’acheter des BTC de s’exposer au cours de l’actif.

Toutefois, la récente vente d’obligations a amené certains observateurs à changer d’avis. Le 8 décembre, les analystes de Citibank ont abaissé la cote de l’action de l’entreprise de “neutre” à “vendre”.

La banque a affirmé que Saylor semble maintenant trop concentré sur l’industrie de la cryptomonnaie. Certains craignent que cela puisse nuire à ses activités commerciales. Cependant, le pari de Saylor porte ses fruits jusqu’à présent. La grande majorité des avoirs de sa société et de ses avoirs personnels ont en effet été achetés à des cours beaucoup plus bas.

Une aide à grande échelle pour changer le sentiment à l’égard du BTC

MicroStrategy n’est que l’un de nombreux acteurs commençant à prendre Bitcoin au sérieux cette année. Des investisseurs légendaires tels que Paul Tudor Jones, de grandes institutions financières comme JP Morgan et d’autres sociétés cotées en bourse ont tous exprimé leur optimisme quant à l’avenir de Bitcoin ou ont investi dans celui-ci au cours des derniers mois.

La société la plus récente à avoir pris une position importante dans la monnaie numérique est Massachusetts Mutual. Cette compagnie d’assurance-vie de 170 ans aurait acheté 100 millions de dollars de BTC. Elle aurait également investi 5 millions de dollars dans la société de services financiers NYDIG, spécialisée dans la crypto-monnaie.

En raison de ce récent intérêt institutionnel à l’égard de Bitcoin, de nombreux analystes prédisent un prochain choc de l’offre pour l’actif numérique. Avec Grayscale, PayPal et Square qui achètent déjà plus de BTC que les mineurs ne peuvent en extraire, la pression continue de la demande semble devoir porter les cours vers de nouveaux sommets.

Share Article

A former professional gambler, Rick first found Bitcoin in 2013 whilst researching alternative payment methods to use at online casinos. Having concluded that the root of most of the world’s evils stem from a toxic financial system during his time reading International Politics at university, the disruptive potential of a decentralised, borderless asset was immediately clear. After transitioning to writing full-time in 2016, Rick was able to put his passion for Bitcoin to work for him professionally. He has since written for a number of digital asset publications in a variety of capacities.

SUIVRE CET AUTEUR