Le prix de l’or “souffrira à cause de Bitcoin” selon les stratégistes de JP Morgan

Partager l’article
EN BREF
  • Selon les stratèges de JP Morgan, le cours de l'or est mis à mal par Bitcoin.

  • Les entrées dans les fonds crypto et les sorties d'or suggèrent un changement de sentiment des investisseurs à l'égard de la classe d'actifs émergente.

  • JPMorgan est la dernière d'une série de grandes institutions financières à se montrer optimistes quant au BTC.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Les stratèges de JPMorgan Chase & Co. pensent que Bitcoin continuera à ronger le marché de l’or dans les années à venir.



L’intérêt accru pour les fonds de cryptomonnaie semble se faire au détriment de l’or.

Les investisseurs choisissent de plus en plus le BTC plutôt que le métal précieux


Les récentes hausses du cours de la cryptomonnaie semblent être dues à une diversification par rapport à l’or. Les stratèges de JPMorgan Chase & Co. estiment que la tendance pourrait se prolonger à mesure qu’augmente l’intérêt pour cette classe d’actifs émergents.



JPMorgan dit que #L’or va souffrir pendant des années à cause de #Bitcoin. La banque affirme que l’adoption de Bitcoin par les investisseurs ne fait que commencer. Les ETF sur l’or perdent leurs liquidités tandis que les fonds Bitcoin absorbent ces flux.

Ayant servi de monnaie pendant des milliers d’années, l’or est déjà un actif bien établi. En revanche, les investisseurs institutionnels commencent tout juste à s’ouvrir à la monnaie numérique, la fameuse crypto.

Cités par Bloomberg, les stratèges de JPMorgan ont écrit que l’adoption du BTC par les institutions “ne fait que commencer”. La banque d’investissement a calculé que les gestionnaires de grande fortune ne détiennent actuellement que 0,18% de leurs actifs en crypto-monnaie.


De leur côté, les ETF sur l’or représentent 3,3% des allocations de ces organisations de gestion de patrimoine. Si la tendance à passer de l’or à Bitcoin se poursuit, il semble y avoir une grande marge de manœuvre pour le BTC, car le métal précieux ne sera probablement plus en vogue.

La banque a noté que les investisseurs avaient investi plus de 2 milliards de dollars dans le Grayscale Bitcoin Trust depuis octobre. En revanche, environ 7 milliards de dollars ont quitté les ETF sur l’or au cours de la même période.

Cependant, les stratèges ont également noté que le marché de la cryptomonnaie pourrait avoir épuisé son élan à court terme. À l’inverse, le cours en baisse de l’or semble en passe de se redresser quelque peu.

Le concept de “l’or numérique” se renforce

Cette année, plusieurs institutions financières influentes ont accueilli favorablement Bitcoin en tant qu’élément légitime d’un portefeuille. En plus du revirement de JPMorgan à l’égard du BTC, Black Rock, Deutsche Bank, Goldman Sachs et Citibank ont tous exprimé à des degrés divers leur intérêt pour la monnaie numérique.

Nombre de ces récents convertis pensent que Bitcoin, avec son offre limitée, représente l’équivalent d’un or numérique. C’est en effet la rareté de l’actif traditionnel qui rend l’or attrayant en tant que valeur refuge.

Habituellement, ces valeurs refuges se portent bien en période de stress économique. Les mesures fiscales introduites suite à la pandémie du coronavirus ont ébranlé la confiance dans les monnaies fiduciaires, encourageant les investissements à opter pour des formes d’argent plus dures.

Le contexte macroéconomique semble déjà avoir été bénéfique pour ces deux actifs. Malgré les récentes baisses, l’or et Bitcoin sont respectivement en hausse de plus de 21% et 155% depuis le début de l’année.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

A former professional gambler, Rick first found Bitcoin in 2013 whilst researching alternative payment methods to use at online casinos. Having concluded that the root of most of the world’s evils stem from a toxic financial system during his time reading International Politics at university, the disruptive potential of a decentralised, borderless asset was immediately clear. After transitioning to writing full-time in 2016, Rick was able to put his passion for Bitcoin to work for him professionally. He has since written for a number of digital asset publications in a variety of capacities.

SUIVRE CET AUTEUR