GreenPro Capital, cotée en bourse, s’apprête à lancer un fonds Bitcoin de 100 millions de dollars

Partager l’article
EN BREF
  • GreenPro Capital, cotée sur le NASDAQ, lève 100 millions de dollars pour investir dans le bitcoin.

  • GreenPro lèvera le capital par émission de dette au premier trimestre 2021.

  • Le PDG de GreenPro, CK Lee, a déclaré que les cryptomonnaies préserveraient mieux la valeur du capital de l'entreprise que de détenir des liquidités.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

GreenPro Capital, une société cotée en bourse au NASDAQ, a annoncé qu’elle leverait jusqu’à 100 millions de dollars par le biais d’une offre de dette au premier trimestre de 2021 pour acheter Bitcoin.



Le Bitcoin atteignant des sommets sans précédent et continuant d’attirer des investisseurs aux poches plus profondes, les fonds basés sur la crypto fond maintenant la queue pour gérer une partie de cette nouvelle demande.

Récemment, le fonds de 9 milliards de dollars SkyBridge Capital, dirigé par l’ancien directeur des communications de la Maison Blanche, Anthony Scaramucci, a annoncé son incursion dans Bitcoin. Et il semble que d’autres suivent cette voie.



GreenPro, connu sous son nom GRNQ, a annoncé publiquement une solide vue sur les cryptomonnaies et notamment Bitcoin, en tant que réserve de valeur. Il considère également le BTC comme une couverture contre l’inflation, déclarant dans le communiqué de presse officiel:

GRNQ estime que BTC et d’autres cryptomonnaies de premier plan telles que Ethereum” ETH “offriront l’opportunité de meilleurs rendements et de préserver la valeur de notre capital au fil du temps plutôt que de détenir des liquidités.

Le PDG de GreenPro, CK Lee, a ajouté:

Nous croyons pleinement en BTC comme réserve de valeur. J’ai demandé à nos banquiers d’investissement de contracter des dettes au premier trimestre 2021 à hauteur de 100 millions de dollars US pour investir en BTC. La Société investira également sa propre trésorerie dans le BTC.

Une autre entreprise considère Bitcoin comme une réserve de valeur

GreenPro est la dernière entreprise à suivre cette tendance émergente alors que les actifs affluent dans ce que beaucoup considèrent comme le nouvel or numérique. Suivant les traces de MicroStrategy, qui a récemment acheté 650 millions de dollars supplémentaires par émission de titres de créance, GreenPro est l’une des rares sociétés cotées en bourse à montrer son soutien.

2020 s’avère être l’année où les investisseurs institutionnels sont enfin arrivés. Bitcoin est peut-être la monnaie décentralisée et immuable qui protège les bilans des entreprises.

Avec l’incertitude économique mondiale et une augmentation parabolique de l’inflation fiduciaire suite à la propagation de la pandémie, les entreprises recherchent des moyens de protéger leur richesse.

Le bilan de l’ECB a atteint 7 014,7 milliards d’euros, alors que Lagarde continue de faire gronder la presse. L’actif total a encore augmenté de 6 milliards d’euros grâce à l’EQ. Le total des actifs équivaut désormais à 69% du PIB de la zone euro contre 35% pour la Fed, 132% pour la BoJ ou 36% pour la BoE.

Basée à Kuala Lumpur, en Malaisie, GreenPro est une organisation internationale détenue et cotée en bourse. Jusqu’à présent, une grande partie des achats a été effectuée par des homologues américains.

Le changement a peut-êre lieu maintenant, alors que les organisations internationales montent à bord. Et Bitcoin continue de faire son chemin dans les grands bilans.

GreenPro mentionne ouvertement Ethereum dans le communiqué, laissant entendre qu’il considère la deuxième plus grande cryptomonnaie par capitalisation boursière dans une veine quelque peu similaire à Bitcoin.

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR