Voir plus

Zuck Bucks pourrait devenir la prochaine monnaie de Meta

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Meta travaille sur une monnaie virtuelle centralisée qui sera utilisée dans ses applications.
  • À la mi-mai, un projet pilote NFT sera mené sur Facebook
  • promo

Meta n’abandonne pas son projet de création d’une monnaie virtuelle mais ne s’appuiera pas sur la blockchain. Ses jetons, désignés à l’interne sous l’appellation Zuck Buck, pourraient servir de monnaie d’échange dans son metaverse.  

Une nouvelle monnaie en cours de préparation

Indépendamment, de l’échec du récent projet Libra, dénommé Diem par la suite, le groupe Meta ne laisse pas de côté l’idée d’une monnaie numérique. Cette fois, il s’inspire du jeu Roblox pour le mener à terme. 

Loin de l’idée de persister avec la création d’une cryptomonnaie, cette nouvelle monnaie numérique de Meta ne sera utilisée que par les utilisateurs de ses applications. Plus de précisions ont été rapportées par le Financial Times:

“Meta penche vers l’introduction de jetons dans l’application qui seraient contrôlés de manière centralisée par l’entreprise, semblables à ceux utilisés dans les applications de jeu telles que la monnaie Robux dans le célèbre jeu pour enfants Roblox.”

Les jetons seront donc sous le contrôle direct du groupe et serviront à acheter des produits sur ses différentes plateformes. L’idée d’émission de jetons sociaux ou des jetons de réputation pour récompenser ceux qui contribuent de manière significative aux groupes Meta n’est pas écartée. Les pièces de création concerneront les influenceurs.

Il semblerait aussi que des services de prêts aux petites entreprises soient tout à fait envisageables. Sans toutefois rayer la blockchain de ses intérêts, Meta compte publier et partager des NFT sur Facebook et Instagram. Un projet pilote sera effectué d’ici ce mois de mai.

Meta et le chapitre post Diem

Les inquiétudes des régulateurs sur une monnaie décentralisée susceptible de nuire à la stabilité financière et perturber la politique monétaire des pays avaient conduit à un cuisant échec de Diem.

Les audiences au Congrès s’étant multipliées, sans aucune issue possible pour mener à bien le projet, la vente des actifs s’était suivie. Cependant, Meta cherche inexorablement à compenser ses recettes liées à la publicité alors que son quota d’utilisateurs quotidiens diminue.

Et s’il n’est toutefois pas possible de créer une cryptomonnaie, d’autres alternatives ne sont pas écartées. La diversification des sources de revenus reste prioritaire.

L’intégration des NFT sur Facebook et Instagram constitue un excellent moyen, dans le sens où cela pourrait permettre de prélever des frais sur la vente de NFT développée sur ses plateformes. Pour l’heure, Meta n’a pas encore montré toutes ses cartes.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Samuel-Cange-2.jpg
Samuel Cange
Samuel Cange est un rédacteur crypto expérimenté, titulaire d'un master en économie de l'Université de Namur (Unamur). Ayant débuté sa carrière chez Cryptonaute en 2020, Samuel a développé une compréhension approfondie du marché des cryptomonnaies et de l'industrie de la blockchain. Il excelle dans les domaines de la Blockchain, de la Tokenisation, de la DeFi et du DePin, et est passionné par les marchés financiers et les technologies disruptives. Actuellement, Samuel apporte son...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé