Ripple (XRP) fait face à un procès en action collective de la part d’un investisseur qui a perdu 48 dollars

Partager l’article
EN BREF
  • Ripple Labs fait l'objet d'un autre procès pour vente illégale de titres.

  • Cette action collective a été intentée par un investisseur basé en Floride qui n'a perdu que 48 dollars suite à la chute du cours du XRP.

  • La récente plainte s'ajoute aux problèmes juridiques de la société qui se prépare à combattre la SEC.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Un résident de Floride a intenté une action collective contre Ripple Labs après avoir perdu un investissement de seulement 48 dollars dans le XRP l’année dernière.

Sponsorisé

Sponsorisé

Un autre jour, un autre procès

Tyler Toomey, résident de Floride, a intenté une action collective contre Ripple Labs et le PDG Brad Garlinghouse devant un tribunal de district américain du Middle District de Floride.

Dans le cadre de cette action, Toomey prétend que Ripple Labs et Garlinghouse ont vendu à des résidents de Floride des XRP en violation des lois de l’État sur les valeurs mobilières. Toomey a investi un peu moins de 100$ dans le XRP en novembre de l’année dernière, payant 0,72$ par token.

Sponsorisé

Sponsorisé

Lorsque la nouvelle d’un autre procès contre Ripple Labs est tombée, le XRP a perdu 60% de sa valeur. Toomey a alors vendu son investissement pour une perte de 50%, soit environ 48 dollars.

Selon la loi de Floride, le procès prétend que le XRP est classé comme un titre. Ainsi, toute vente doit être enregistrée auprès d’un régulateur de l’État. Toomey prétend que cela n’a pas eu lieu, Ripple Labs et Garlinghouse ayant donc enfreint la loi.

Il est également affirmé dans les documents du procès que Garlinghouse et d’autres cadres ont tiré d’immenses bénéfices de ces ventes, “à hauteur de 600 millions de dollars”. Comme il s’agit d’une action collective, elle permet à d’autres personnes de se joindre à Toomey pour poursuivre la plainte.

L’affaire de Ripple se poursuit

Cette affaire présente une ressemblance frappante avec une plainte déposée l’année dernière par la Commission américaine des valeurs mobilières et des changes (SEC) à New York. La plainte de décembre alléguait que Ripple Labs et ses cadres supérieurs avaient participé à la vente illicite de titres à des investisseurs pendant une période de sept ans.

L’entreprise et ces cadres ont utilisé ces ventes pour financer l’activité de l’entreprise et enrichir sa direction, poursuit la plainte. L’affaire de la SEC repose sur la désignation du XRP comme titre, une affirmation que Ripple Labs et Garlinghouse contestent.

Lorsque la SEC a déposé la plainte, le marché a réagi rapidement, provoquant la vente de 60% des XRP en moins de 24 heures. Les exchanges ont également réagi à la nouvelle, plusieurs d’entre eux ayant suspendu le trading de XRP en attendant la conclusion de l’affaire.

Néanmoins, Garlinghouse est sorti de l’ombre en qualifiant la décision de la SEC d’attaque contre la crypto.

Aujourd’hui, la SEC a voté pour attaquer la crypto. Le président Jay Clayton – dans son dernier acte – choisit les gagnants et tente de limiter l’innovation américaine dans l’industrie des cryptomonnaies à BTC et ETH.(1/3)

Quelles sont les prochaines étapes pour le XRP ?

Dans moins d’un mois, les deux parties à l’affaire de New York, Ripple Labs (and co.) et la SEC, vont se rencontrer pour la première fois. De nombreux membres de la communauté des cryptomonnaies se tourneront vers la conférence du 22 février pour voir si l’affaire peut être réglée avant le procès.

Parmi eux figurent les investisseurs du XRP, qui prendront sans doute très bientôt les décisions finales concernant leurs avoirs. Il y a aussi les exchanges et les partenaires de Ripple qui devront décider s’ils peuvent réintroduire le XRP et travailler avec la société à l’avenir.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Emmanuel est entré dans l'espace de la cryptomonnaie en 2013 en tant que courtie. Crypto-enthousiaste, entrepreneur et investisseur, il a construit et dirigé plusieurs projets et communautés dans l'espace. Emmanuel s'intéresse notamment à la DeFI, aux CBDC et à l'investissement.

SUIVRE CET AUTEUR

Des prévisions crypto sur le meilleur canal Telegram de signaux, avec une précision de 70% !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous