ADALend de Cardano : le futur de la DeFi

Partager l’article

En tant que composante de l’écosystème Cardano (ADA), ADALend construit un protocole de prêt évolutif et décentralisé, lequel sera régulé par la communauté de l’ADA.

Le protocole ADALend contribuera à la création d’une nouvelle génération de services financiers flexibles pour les marchés d’actifs numériques. Il servira de base à l’approbation rapide des prêts, à la constitution automatique de garanties, à la garde des titres en toute confiance et à la liquidité sur les marchés d’actifs numériques.

Pourquoi Cardano ?

Cardano (ADA) est une plateforme blockchain dotée de diverses capacités qui permettront d’alimenter le protocole ADALend. Afin de produire une cryptomonnaie évolutive, transparente et résiliente, Cardano (ADA) utilise une technologie de pointe. Le fait qu’il s’agisse d’un réseau blockchain accessible au public la place parmi les cryptomonnaies bien connues a avoir enregistré une croissance et un développement rapides ces dernières années.

En 2017, au travers d’Input Output Hong Kong (IOHK), Charles Hoskinson a jeté les bases de ce qui est sans aucun doute l’actif blockchain de troisième génération le plus essentiel actuellement disponible sur le marché.

Une équipe bien organisée occupe se trouve derrière Cardano (ADA), et l’entreprise dispose d’un plan clairement défini pour le développement de ses projets futurs. Avec son potentiel d’évolutivité colossal et sa capacité à construire des applications décentralisées, la blockchain est une technologie robuste qui répond aux demandes futures dans de nombreux domaines.

ADALend enflamme l’espace DeFi

ADALend a choisi Cardano comme principale blockchain d’alimentation du système DeFi, contrairement à AAVE qui est basé sur Ethereum, en raison du fait que Cardano est nettement plus économique pour envoyer, recevoir et initier des contrats. En 2021, le prix du gaz d’Ethereum est grimpé en flèche, ce qui a fait prendre conscience aux utilisateurs mécontents que les frais étaient une préoccupation sérieuse pour tous ceux qui utilisaient alors le protocole AAVE.

Il a été rapporté que le coût moyen des transactions en 2020 et 2021 est monté dans certains cas jusqu’à 80 dollars (selon BitInfoCharts). Les frais de Cardano restent faibles par rapport aux autres cryptomonnaies, principalement en raison de la structure à double couche du réseau, qui isole les calculs des règlements.

Du fait qu’il utilise toujours une blockchain de proof-of-work (PoW, ou preuve de travail), le réseau Ethereum reste inefficace par rapport à la blockchain Cardano, qui utilise un système de proof-of-stake (PoS, ou preuve d’enjeu), mais selon les mêmes principes de frais que le réseau Ethereum. Par rapport à la blockchain Ethereum, Cardano permet ainsi de traiter un nombre beaucoup plus important de transactions.

La blockchain Cardano fonctionne à un rythme considérablement plus rapide. Pour des audits aussi simples que possible, la base de code de Cardano est créée en Haskell, un langage de programmation très répandu choisi spécialement à cet effet.

Solidity, un langage de programmation particulièrement spécialisé, a été créé par les développeurs d’Ethereum et n’est utilisé que par un petit nombre de programmeurs, et encore moins soumis à un examen rigoureux par des pairs. En effet, plus le nombre d’ingénieurs pouvant examiner et vérifier le code est important, plus le système semblera sûr et impénétrable.

En d’autres termes, les développeurs de Cardano tiennent à ce que la blockchain soit aussi exempte de failles de code que possible, ce afin d’éviter tout risque de sécurité à l’avenir.

ADALend s’appuiera sur les oracles Chainlink et Ergo pour offrir à ses clients une expérience plus sûre et plus efficace. L’utilisation des pools d’oracles d’Ergo est plus efficace et configurable que l’architecture d’oracles de Chainlink, laquelle repose sur de nombreuses sources de données à oracle unique. AAVE utilise uniquement les oracles de Chainlink.

Cardano utilise l’algorithme de consensus Ouroboros, qui est un système de consensus de proof-of-stake. En raison de la capacité des détenteurs d’ADA à déléguer leurs actifs pour sécuriser le réseau, cette approche en boucle fermée maximise l’efficacité d’usage des ressources du réseau.

Cela donne un système nettement moins gourmand qu’Ethereum en termes de ressources, le réseau ETH étant principalement alimenté par des mineurs qui consomment beaucoup d’énergie pour protéger le réseau, absorbant ainsi de grandes quantités d’électricité.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

La série de NFT populaire lance sa monnaie.

Tradez ApeCoin!

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant