Voir plus

Cardano : prévision complète du cours de l’ADA pour le reste de l’année 2021

9 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

Après quatre longues années, le cours de l’ADA est bien lancé pour grimper en flèche suite à la mise à jour du contrat intelligent de Cardano. Ayant comme nom de code Alonzo, le réseau test pour cette nouvelle étape très attendue a déjà été lancé le 27 mai. Cela place Cardano en lice avec d’autres blockchains programmables telles qu’Ethereum.

Face à ce engouement, le cours de du token ADA de Cardabo a déjà affiché unehausse marqué. Continuera-t-il à monter de la sorte au cours des deux prochains mois, ou des deux prochaines années ?

Table des matières

  • Qu’est-ce qui distingue Cardano (ADA) des autres cryptos ?
  • Où en est Cardano dans son cycle de développement ?
  • Quelle est la situation actuelle du cours de l’ADA ?
  • Le cours de l’ADA dominera-t-il durant cette saison baissière ?
  • Quelles dApps feront leur apparations les premières sur Cardano ?

Qu’est-ce qui distingue Cardano (ADA) des autres cryptos ?

En termes de blockchain programmable servant d’infrastructure pour la finance décentralisée, le yield farming et les place de ventes de NFT, Ethereum (ETH) n’est plus la seule sur le terrain depuis maintenant un petit moment. Polkadot, Solana, Cosmos, Binance Smart et d’autres ont toutes cherché à détrôner Ethereum en tant que seconde cryptomonnaie la plus importante du marché et écosystème de contrats intelligents.

Cela dit, le parcours de Cardano est unique en raison de développeur principal, CHarles Hoskinsin, qui a été l’un des co-fondateurs d’Ethereum.

Ce dernier a décidé d’abandonner la 2ème crypto du secteur en 2017 et de créer son propre projet car selon lui, celui-ci devait bénéficier de fondations solides et robuste afin de pouvoir générer une valeur durable.

Cela se traduit par une évolutivité, une résistance aux vulnérabilités de coding des contrats intelligents et à l’algorythm de consensus de preuve d’enjeu (PoS). Contrairement à la PoS, qui utilise des opérateurs économiques plutôt que des mineurs, la preuve de travail (PoW), très gourmande en énergie, est utilisée par Bitcoin (BTC), Litecoin (LTC), Bitcoin Cash (BCH), Dogecoin (DOGE) et de nombreuses autres cryptomonnaies.

On peut dire en toute confiance que la nature de la PoW est la principale raison derrière le tweet d’Elon au sujet de la décision de Tesla de ne plus accepter les paiements en BTC, et qui est un facteur contributeur majeur du crash crypto massif de cette année. En revanche, Cardano et Ethereum sont tous deux considérés par les médias financiers comme étant respectueux de l’environnements. Cela atténue donc la pression exercée par les investisseurs institutionnels pour les désavouer dans le cadre de l’investissement ESG : Environnemental, Social et Gouvernance d’Entreprise en français.

De plus, Cardano se distingue d’Ethereum dans le fait que ce projet représente une technologie blockchain de troisième génération permettant de créer des contrats intelligents sécurisés avec des frais de transaction minimes. Ce qui n’est toujours pas le cas d’Ethereum.

YCharts.com.

Bien que les frais de gaz d’Ethereum, actuellement à 5,75 dollars, semblent peu élevés, ils restent nettement supérieurs aux infimes 0,27 dollars de Cardano.

De plus, la raison pour laquelle Cardano n’implémente que maintenant les contrats intelligents est due à une approche de développement plus approfondie. Chaque étape de Cardano, appelée ère, est soumise à des audits de code et à des recherches par des pairs, comme le serait un travail scientifique.

Où en est Cardano dans son cycle de développement ?

Feuille de route de Cardano : site web officiel

La totalité du code de Cardano est écrite en langage de programmation Haskell, dans un système facile à utiliser appelé Plutus. Les codeurs savent que ce langage bénéficie d’une grande notoriété dans les milieux universitaires, mais même des institutions financières géantes comme AT&T et la Bank of America en également tirent parti. La société IOHK (Input Output Hong Kong) est chargée du développement de Cardano.

Il est intéressant de noter que cette société s’est associée à M. Hoskinson pour une raison très pratique : le suivi des produits du fabricant de chaussures New Balance afin d’empêcher l’apparition de contrefaçons sur le marché. En plus d’IOHK, la Fondation Cardano et Emurgo dirigent la recherche et le développement. Cela dit, Emurgo cherche surtout à faire en sorte que Cardano soit utilisable par les entreprises.

Jusqu’à présent, ces trois organisations ont permis à Cardano (ADA) d’atteindre le stade intermédiaire de son développement, qui comprend quatre phases :

  • Septembre 2017 : ère Byron, qui marque le lancement de Cardano, qui ne supportait alors que les transactions avec des tokens ADA.
  • Juillet 2020 : ère Shelley, lorsque Cardano a introduit les actifs multiples, le staking d’ADA et une décentralisation jusqu’à 100 fois supérieure.
  • Août 2021 : ère Goguen, durant laquelle Cardano doit finaliser l’intégration des contrats intelligents. Cette phase a pratiquement commencé avec le lancement du testnet d’Alonzo à la fin du mois de mai.
  • Durant l’année 2022 : ère Basho, durant laquelle Cardano doit améliorer son évolutivité et intégrer la gouvernance on-chain.

En pratique, le stade intermédiaire de développement de Cardano signifie que le réseau est prêt à être déployé pour des projets à grande échelle.

Par exemple, en avril de cette année, la Fondation Cardano a établi un partenariat avec le gouvernement éthiopien pour fournir des services de vérification d’identité, d’enregistrement des notes, de suivi des performances et de diverses autres activités éducatives à 5 millions d’étudiants et d’enseignants.

Il s’agit de l’un des plus grands projets institutionnels impliquant la blockchain, en raison de la rapidité des transactions de Cardano et de son interopérabilité bientôt éprouvée avec d’autres blockchains. À ce sujet, le 17 mai, IOHK a annoncé un convertisseur ERC-20, permettant aux tokens Ethereum de fonctionner sur la blockchain de Cardano.

Cardano a contribué à la création du premier ordinateur mécanique polyvalent, l’Analytical Engine, développé par Charles Babbage : Britannica

Cette compatibilité et cette facilité d’utilisation sont un autre facteur qui contribue à la hausse du cours de l’ADA. Pour ceux qui sont curieux de savoir pourquoi le token natif de Cardano s’appelle ADA, il s’agit du nom de la mathématicienne du 19ème siècle, Ada Lovelace. Il s’agissait de la fille du légendaire poète Lord Byron et de la première programmatrice informatique du système connu sous la forme de l’Analytical Engine.

Quelle est la situation actuelle du cours de l’ADA ?

Avec une offre maximale de 45 milliards d’ADA, la capitalisation boursière de Cardano s’élève à 55,58 milliards de dollars. Le 1er juin, son volume d’échange a augmenté de près de 13%.

Plus important encore, en prévision de l’intégration des contrats intelligents par le biais de la mise à niveau d’Alonzo, le cours de l’ADA a affiché une hausse spectaculaire. De janvier 2021 à juin 2021, l’ADA a augmenté de 886 %, passant de 0,1753$ à 1,73$. La cryptomonnaie se négocie actuellement à 1,51$ au moment de la rédaction de cet article.

Cardano price chart June 16
Cours de l’ADA

En d’autres termes, si vous aviez suivi les nouvelles sur Cardano très tôt et si vous aviez décidé d’investir en janvier, vous auriez obtenu un retour sur investissement de près de 10 fois ! Inutile de dire qu’il s’agit d’un niveau de gains presque impensable sur le marché boursier dans un laps de temps aussi court. La question est maintenant la suivante : Cardano peut-il atteindre 10 dollars à partir de son cours record de 2,3$ atteint le 16 mai ?

Le cours de l’ADA dominera-t-il durant cette saison baissière ?

En vous basant sur les informations indiquées ci-dessus, vous pouvez conclure que les facteurs suivants contribuent à pousser le cours de l’ADA à la hausse :

  • Cardano est construit à partir de zéro comme une blockchain de PoS (preuve d’enjeu), avec une approche plus systémique du développement qui devrait se traduire par des contrats intelligents plus sûrs et plus stables. Cela devrait conduire à une réduction considérable des cas de piratage et d’exploitations de failles sous la forme d’attaques de prêts flash.
  • Ses frais de transaction sont 21 fois moins élevés que ceux d’Ethereum, tout en offrant les mêmes capacités et une grande rapidité (maximum de 40 millions de transactions par jour).
  • Ces caractéristiques en ont fait la blockchain de choix du gouvernement éthiopien, ce afin de couvrir l’ensemble de son système éducatif. Cela s’ajoute à de précédents contrats commerciaux avec des fabricants de produits alimentaires et de chaussures liés au suivi logistique et au suivi des produits.
  • L’algorithme de consensus de PoS de Cardano est extrêmement respectueux de l’environnement car le nombre de transactions n’augmente pas le nombre de nœuds (ordinateurs) nécessaires au fonctionnement du réseau de la blockchain.
  • Le convertisseur de token ERC-20 à double sens de Cardano est une caractérique extrêmement important. Cela renforcera immensémment l’avantage de Cardano, lui permettant d’intégrer cette fonctionnalité de manière transparente dès que son écosystème DeFi de culture de rendement, de prêt et d’emprunt sera en ligne. N’importe quelle dApp de Binance Smart Chain, Polkadot ou Ethereum, peut intégrer le convertisseur pour rendre l’espace blockchain interopérable.

Selon Charles Hoskinson, le testnet d’Alonzo, qui a débuté le 27 mai, durera deux mois. À la fin du mois de juin, l’équipe de développement se concentrera sur les fonctionnalités. Ensuite, il faudra environ six semaines pour lancer les contrats intelligents sur le réseau principal. Ce calendrier s’aligne sur l’ère Goguen, qui commencera en août.

Plus important encore, M. Hoskinson a indiqué que plus de 1 000 développeurs sont déjà intéressés par le développement de dApps (applications décentralisées ou contrats intelligents). Ces dApps comprendront toute la gamme de protocoles que l’on trouve actuellement sur d’autres blockchains programmables : les places de marchés de NFT, les DEX, les stablecoins et les oracles (interfaces ayant des données hors blockchain).

Bien que le langage de programmation Haskell de Cardano dispose d’un pool de développeurs beaucoup plus restreint que Solidity d’Ethereum, il est important de garder à l’esprit que ces développeurs créeront des contrats intelligents via Plutus. Ce plugin a été présenté comme étant une interface très simple pour la programmation, en plus de fournir une grande sécurité. Si vous souhaitez participer, voici ce que requiert le programme Plutus Pioneer.

En ce qui concerne le nombre d’utilisateurs déjà présents sur le réseau Cardano, il existe déjà un million de portefeuilles ADA.

Parmi ces portefeuilles, 70% des tokens ADA sont répartis entre 2 500 pools actifs, ce qui en fait un réseau hautement décentralisé.

Il s’agit d’un nombre considérable de participants. Pour mettre ces données en perspective, le nombre total d’utilisateurs de la finance décentraliséé (DeFi), représenté par des adresses uniques, s’élève à environ 2,6 millions.

Enfin, les investisseurs institutionnels sont refroidis par la présentation de Bitcoin par les médias financiers comme une monnaie polluante.

Les préoccupations environnementales les amènent ainsi à se tourner vers les blockchains de preuve d’enjeu. Dans cette catégorie, Cardano se présente comme une plateforme prête à l’emploi qui a déjà signé de gros contrats avec des gouvernements africains.

De son côté, il faudra beaucoup plus de temps à Ethereum pour finaliser sa propre transition vers la PoS. En revanche, Cardano ne devrait intégrer ses contrats intelligents que dans quelques mois, d’ici le mois d’août.

Quelles dApps feront leur apparations les premières sur Cardano ?

L’exchange décentralisé Occam.fi a déjà annoncé le lancement du DEX OccamX sur Cardano. Il s’agit d’une partie de la structure de lancement OccamRazer pour l’écosystème Cardano. Comme Uniswap l’a démontré, les DEX qui entrent en scène les premiers ont tendance à avoir la plus forte croissance. OccamX pourrait donc se retrouver dans une position similaire à celle d’Uniswap, Sushiswap, Pancakeswap ou Polygon.

Un autre projet de taille digne d’intérêt est DeFIRE, proposé par les créateurs de Changelly, l’un des premiers exchanges de cryptomonnaies à exister avant même le lancement d’Ethereum.

Compte tenu des solides antécédents de ces créateurs et du fait que Changelly réalise toujours des milliards de transactions, nous devrions nous attendre à ce que DeFIRE offre les meilleurs cours de tokens, les frais les plus bas possibles et le slippage le plus faible qui soit. Dès son démarrage, DeFIRE fournira des ordres à cours limité, ce qui est idéal pour rattraper les cours à la baisse.

Le token CWAP de DeFIRE est également intriguant. Si vous les placez en staking, vous acquerrez un pourcentage des frais de négociation distribués au prorata. Ici, le terme pro-rata signifie simplement en proportion ; vous recevez donc le montant basé sur votre part CWAP en staking.

Comme vous pouvez le constater, le cours de l’ADA est prêt à continuer à grimper cet été grâce à ces projets passionnants, qui présenteront tous des frais de transaction négligeables en comparaison d’Ethereum.

Comme nous l’avons vu avec l’exode des projets vers Binance Smart Chain (BSC) au cours des derniers mois, cette seule caractéristique sera probablement un puissant moteur du cours de l’ADA. Si l’on ajoute à cela les autres bonnes nouvelles concernant Cardano, il serait difficile d’imaginer que Cardano (ADA) reste bientôt en-dessous de son cours records de 2,3 dollars.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, le contenu éducatif de ce site est proposé de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. BeInCrypto a pour priorité de fournir des informations de haute qualité, en consacrant du temps à la recherche et à la création d'un contenu informatif pour les lecteurs. Bien que des partenaires puissent récompenser l'entreprise avec des commissions pour des placements dans les articles, ces commissions n'influencent pas le processus de création de contenu impartial, honnête et utile. Toute action entreprise par le lecteur sur la base de ces informations se fait strictement à ses propres risques.

8b8708e04214893263b65ef55a8c801f?s=120&d=wp_user_avatar&r=g
Rahul Nambiampurath is an India-based Digital Marketer who got attracted to Bitcoin and the blockchain in 2014. Ever since, he's been an active member of the community. He has a Masters degree in Finance. Email me!
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé