Metaverse français : les principaux metaverses en France

Partager l’article
EN BREF
  • Pour de nombreuses marques, le metaverse constitue un nouveau moyen de promouvoir leurs produits, ce sous la forme d'une vitrine publicitaire virtuelle forte de nouveaux modes d'intéraction.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Aujourd’hui le metaverse est partout, et il semble qu’aucune enseigne ne souhaite passer à côté de ce nouveau secteur bourgeonnant. La France n’est pas en reste, puisque de plus en plus d’enseignes locales ont décidé de s’associer avec des acteurs du secteur afin de créer leur propre monde virtuel. Retrouvez ci-dessous un petit tour de table de ces metaverses Made In France.

Table des matières

  • The Sandbox
    • Les entreprises françaises basées sur le metaverse de The Sandbox
    • Croupe Carrefour
    • Groupe Casino
    • Axa Assurances
    • Ubisoft
    • Groupe Havas
  • Arte
  • France Television
  • Les marques de luxe et le metaverse
  • Vers une adoption massive du metaverse en France ?

The Sandbox

The Sandbox est LA société de metaverse française, et déjà forte d’une grande reconnaissance internationale. Cette société vend des parcelles de terrains virtuels à ses clients, permettant ainsi à ces derniers de pouvoir, à partir de ces terrains, crééer leur propre territoire virtuel.

Actuellement, de plus en plus d’entreprises internationales cherchent à acquérir une ou plusieurs parcelles de terrain au sein de The Sandbox, et un nombre croissant de sociétés françaises se mettent également à rejoindre le mouvement.

L’investissement de Meta au sein de la société a de plus constitué un moment clé pour The Sandbox, propulsant une entreprise, qui ne “se contentait” jusque-là que de vendre des produits virtuels, dans le monde en plein essor du metaverse.

  • Si vous souhaitez consulter nos prévisions du cours de l’actif de The Sandbox, suivez ce lien.

En effet, pour de nombreuses marques, le metaverse constitue un nouveau moyen de promouvoir leurs produits, ce sous la forme d’une vitrine publicitaire virtuelle offrant de nouveaux modes d’interactions à leurs consommateurs existants et clients potentiels. C’est pourquoi, à l’heure actuelle, une foule de marques internationales et nationales n’hésitent pas à investir de fortes sommes dans ce secteur.

Les principaux avantages que les marques voient dans cette adoption sont les suivants :

  • Savoir faire preuve d’innovation et ne pas se laisser dépasser par la concurrence
  • Une nouvelle forme de vitrine publicitaire
  • Proposer des produits alternatifs pour se démarquer du lot
  • Une diversification des revenus en abordant un nouveau secteur prometteur

Les entreprises françaises basées sur le metaverse de The Sandbox

Plus de 200 marques seraient déjà sur The Sandbox, mais nous allons ici nous concentrer sur les enseignes françaises qui y sont présentes.

1) Groupe Carrefour

Le Groupe Carrefour fait partie des premières sociétés françaises de consommation grand public à s’être essayée à la technologie blockchain.

C’est donc sans surprise que l’entreprise a ensuite adopté la technologie du monde virtuel, ce en achetant la parcelle de terrain virtuel 33 247, équivalente à 9 hectares – soit 30 supermarchés “standards” – au sein de The Sandbox au début de l’année 2022.

Source – Youtube

Intitulé NFBEE Supermarket, le “1er supermarché du metaverse” a commencé avec un projet de NFT à vocation écologique centré sur la protection des abeilles.

Les revenus des ventes des ces NFBEE seront reversés au fond de protection des abeilles, Beefound, de la Fondation de France.

Au-delà de cette mission caritative, l’approche générale de Carrefour au sein du metaverse est naturellement d’offrir à ses consommateur la possibilité de faire leur course dans le monde virtuel, puis de recevoir leur produits dans le monde réel.

Il nous reste encore à voir comme cet espace de commerce virtuel se développera à l’avenir.

2) Groupe Casino

Source : site web du Groupe Casino

En 2021, une autre société bien connue des produits de consommation en France comme à l’étranger, le Groupe Casino, a lui aussi rejoint le metaverse de The Sandbox avec un jeu décentralisé disponible pour les clients du Club Leader Price – quoique Monoprix devrait bientôt rejoindre le metaverse à son tour.

Selon le site web de la société, cette nouvelle offre a pour vocation d’offrir une nouvelle expérience “hybride” à ses consommateurs, entre divertissement et commerce.

Ce jeu, basé sur le thème de l’aventure et des aliments et développé en collaboration avec BEM Builders, permet à ses participants de gagner des bons d’achat et des réductions Club Leader Price. Pour l’heure, il fait encore office de “laboratoire”, et ses utilisateurs en sont les testeurs.

3) AXA Assurances

En février 2022, le groupe d’assurances AXA France a annoncé à son tour avoir rejoint le metaverse de The Sandbox, ce qui fait de lui le “premier assureur français dans le métavers“.

Là encore, le projet exact de AXA au sein du monde virtuel est encore en cours d’élaboration, mais il serait question d’offrir à ses clients un “espace pour se réunir” et d’explorer les possibilités que peuvent fournir cette nouvelle technologie.

Ainsi, au travers de cet achat, AXA semble avoir cherché à agir dans l’idée de suivre l’élan bourgeonnant d’un nouveau secteur avant même d’y élaborer un programme précis, ce qui pourrait témoigner d’une foi marquée dans le potentiel prometteur du metaverse, quel qu’il soit.

4) Ubisoft

Dans une tournure d’événement probablement moins surprenante de la part d’une entreprise de jeux vidéos, Ubisoft a également acheté sa parcelle de terrain sur The Sandbox début 2022.

Dans son cas, Ubisoft a acheté ce terrain virtuel virtuel avec le but précis d’y lancer sa célèbre série de jeux Lapins Crétins.

Cela dit, la société compte également intégrer d’autres de ses séries de jeux au metaverse de The Sanbox, parmi lesquelles on retrouve Assassin’s Creed.

5) Groupe Havas

Le groupe Havas avait déjà démontré son intérêt pour les nouvelles technologies et le monde virtuel avec son inclusion initiale à partir de 2008 dans le jeu Second Life, considéré par beaucoup comme le précurseur du metaverse.

C’est maintenant sur The Sandbox que Havas a jeté l’ancre, ce avec le projet METAVERSE BY HAVAS, lancé par trois agences du groupe.

Le groupe y a ainsi lancé l’un des metaverses les plus développés à ce jour, sous la forme d’un véritable village virtuel intitulé le “69ème Havas Village“, où il sera possible d’assister à des concerts, des lancements de produits et une foule d’autres événements virtuels.

Arte

La chaine de télévision Franco-Allemande a également démontré son souhait de se lancer dans les nouvelles technologies et le metaverse, cette fois par le biais d’un concert de l’artiste français Timothée Joly.

Cette fois, plutôt que The Sandbox et ses terrains virtuels de jeu, Arte s’est associée à Horizon Word pour concevoir cette nouvelle expérience musicale, qui lui a également permise de tester le potentiel du metaverse.

Il nous reste maintenant à voir quelles autres initiatives prendra la chaîne au sein du monde virtuel et du Web3.

France Télévision

La société a assuré son entrée dans le monde virtuel par le biais de la plateforme VRChat, laquelle est accessible depuis février 2022, et assure son expérience vituelle par le biais d’un PC et d’un casque de réalité virtuelle.

Pour l’heure, le projet de metaverse de France Télévision se concentre principalement sur le sport, avec la possibilité d’assister à des évenements sportifs dans le monde virtuel, ou encore de visiter le stade 2.

Le concept s’étend également aux présentateurs d’événements, ce avec une expérimentation autour des avatars virtuels.

Les marques de luxe et le metaverse

Enfin, les marques de produits de luxe et designers de mode se sont particulièrement fait remarquer depuis 2021 pour leur adoption croissante des NFT et du metaverse.

Ariannee

Ainsi, des marques telles que Louis Vutton, Yves Saint-Laurent ou encore Estée Lauder avec ses produits de beauté combinant NFT numériques et biens physiques, se sont toutes empressées d’investir dans le Web3 et ses diverses branches.

Cet engouement particulier de la part du secteur des produits de luxe présente plusieurs raisons, parmi lesquelles :

  • Le metaverse peut constituer une forme de laboratoire d’expérimentations en termes de produits, permettant de tester certaines tendances et de mesurer le pouls de la demande virtuelle, ou de pouvoir démarquer un ou plusieurs produits en particulier. Les idées de concept peuvent être ainsi partagées de première main avec les clients, et tester leur engagement et enthousiasme avant de décider de lancer ou non un produit dans le monde réel.
  • L’expérience virtuelle et novatrice du metaverse peut permettre aux clients de s’engager plus personnellement avec les marques, ce de manière souvent ludique, ce qui présente le potentiel d’accroitre leur fidélité, leur appréciation et leur relation avec ladite marque.
  • Le potentiel pratiquement infini du metaverse permis par la technologie peut offrir aux créateurs, designers et artistes une plus grande liberté créative.
  • La possibilité de réaliser du shopping virtuel, lequel présente ses avantages en termes de temps, transports et logistique.
  • Avec une adoption des technologies de demain, les marques de luxe parfois vieilles de plus d’un siècle peuvent rester d’actualité et toucher un public plus jeune, qui ne se serait peut-être pas initié à leurs produits par le biais d’approches marketing plus “traditionnelles”.

Vers une adoption massive du metaverse en France ?

Bien que le secteur des NFT ait connu son grand boom en 2021, l’adoption du metaverse par les marques connues du grand public a véritablement décollée au cours des premiers mois de l’année 2022.

En France comme à l’étranger, la foule de marques de renom qui s’empressent d’investir dans ce secteur constitue un illustration assez parlante de son potentiel de croissance, ainsi de la conviction des grands acteurs marketing, financier et publicitaires dans ses capacités novatrices.

Cependant, quant à savoir si le metaverse tiendra ses promesses en termes d’adoption par les consommateurs et le public général, seul le temps nous le dira.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations contenues sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations figurant sur notre site web est strictement faite à ses propres risques. Dans la section S'instruire, notre priorité est de fournir des informations de haute qualité. Nous prenons le temps d'identifier, rechercher et créer un contenu éducatif qui sera utile à nos lecteurs. Afin de maintenir ce niveau de qualité et continuer à créer un contenu valable, nos partenaires sont susceptibles de nous verser une commission pour des placements figurant dans nos articles. Toutefois, ces commissions n'affectent pas nos processus de création de contenu objectif, honnête et pertinent.
Share Article

SUJETS LIÉS

Célia a poursuivi des études de traduction générale et juridique. Après avoir découvert le potentiel des cryptomonnaies relativement sur le tard, en 2020, elle travaille actuellement en tant que rédactrice en chef et chef d'équipe pour BeInCrypto France.

SUIVRE CET AUTEUR