Mettre en jeu la crypto pour obtenir des revenus passifs ?

Partager l’article

Lorsque Bitcoin a été envisagé pour la première fois il y a plus de dix ans, il a été conçu de telle manière qu’un mécanisme de consensus décentralisé était nécessaire pour vérifier ou valider les transactions sans dépendre d’une autorité centralisée telle qu’une banque. la mise en jeu était le mécanisme de choix car il pouvait être réalisé à l’aide de quelques calculs mathématiques sur un ordinateur de base.



Au bout de dix ans, la méthode de la mise en jeu devient peu à peu obsolète. Cela est dû en grande partie à la centralisation du matériel de crypto et des groupes miniers, aux progrès des ordinateurs et à l’augmentation de la consommation d’énergie, car le processus devient de plus en plus difficile avec le temps.

La prochaine évolution du consensus en chaîne est la mise en jeu qui remplace les ordinateurs qui font du travail par des actifs mis en jeu pour assurer le consensus et la sécurité du réseau. Il s’agit essentiellement d’un mécanisme qui oblige tous les validateurs de réseau à avoir un “enjeu-dans-le-jeu” ou un “enjeu” afin de valider les transactions. Selon Binance Research, Sunny King et Scott Nadal ont probablement été les premiers à introduire le concept de preuve d’enjeu et de mise en jeu, dès 2012.



Dans cet article :

  1. Comment fonctionne la mise en jeu ?
  2. Qu’est-ce que la mise en jeu déléguée ?
  3. Avantages et inconvénients de l’enjeu
  4. Les meilleures pièces à miser en 2020
  5. Mises en jeu et récompenses d’Ethereum
  6. Mise en jeu d’altcoin
  7. Mettre en jeu sur les échanges
  8. Groupes de mise en commun
  9. Portefeuilles de mise en jeu
  10. Ressources de mise en jeu

Comment fonctionne la mise en jeu ?

Pour comprendre la mise en jeu, il faut avoir quelques connaissances sur la mise en jeu (PdT) et l’exploitation minière, qui est le mécanisme de consensus le plus populaire pour la majorité des chaînes de blocs à l’heure actuelle.

Pour parvenir à un consensus et valider le bloc suivant de la chaîne, le travail doit être complété par du matériel informatique. La récompense est une partie de la monnaie sur laquelle on travaille.

La preuve d’enjeu (Proof-of-Stake – PoS) remplace ce processus de broyage de chiffres, très gourmand en énergie, par des récompenses émises pour les actifs mis en jeu sur le réseau. Cela incite les détenteurs de pièces à les miser, car il est dans leur intérêt que le réseau soit sain et que les transactions puissent être validées rapidement et efficacement.

Les points de vente contribuent également à la sécurité en créant un “mur de la valeur” contre les agresseurs potentiels, la taille et la force de ce mur provenant de la quantité et de la valeur des jetons qui le composent.

En général, les participants qui mettent en gage de grandes quantités de pièces ont plus de chances d’être choisis comme prochain validateur de bloc et de recevoir les récompenses associées. Cela pourrait causer des problèmes de centralisation, car ils en profitent plus que la moyenne des gens et ont un plus grand contrôle sur le réseau.

Le processus de mise en jeu peut être aussi simple que de transférer la pièce crypto choisie de l’échange à son portefeuille associé et de laisser les actifs commencer à rapporter. De nombreux échanges proposent aujourd’hui des services de mise en jeu, mais il faut être prudent car certains d’entre eux prennent une part importante des récompenses pour ce privilège.

Qu’est-ce qu’une preuve de mise en jeu déléguée ?

Il existe un autre algorithme de consensus appelé “Delegated Proof of Stake” (DPoS) qui a été considéré comme une méthode plus démocratique de mise en jeu. Le mécanisme fonctionne selon un système de vote par lequel les parties prenantes sous-traitent leur travail à des tiers ou votent pour quelques délégués qui sécurisent le réseau en leur nom. Les producteurs de blocs sont élus selon cette méthode, ils seront donc motivés pour être honnêtes et efficaces, sinon ils risquent d’être éliminés.

Avantages et inconvénients de la mise en jeu

La mise en jeu présente plusieurs avantages mais, comme pour toute chose, elle comporte aussi des inconvénients. La liste ci-dessous montre que les avantages sont plus nombreux que les inconvénients lorsque l’on considère la mise en jeu.

Avantages de la mise en jeu

  • Utilise beaucoup moins d’électricité et de ressources physiques que l’exploitation minière
  • La sécurité est améliorée car les parties prenantes ont un intérêt direct dans la santé du réseau
  • Les chaînes de blocs utilisant les PoS sont beaucoup plus rapides et peuvent s’étendre plus rapidement
  • Une source de revenus passive plus facile à exploiter sans avoir à dépenser beaucoup en matériel minier
  • Doublement du potentiel de gains si les prix des jetons augmentent
  • Les groupes de mise en jeu peuvent aider les détenteurs de pièces à fusionner les ressources pour augmenter les chances de valider les blocs et de recevoir des récompenses
  • Pas besoin d’avoir une expérience ou des connaissances en matière de trading

Inconvénients de la mise en jeu

  • Centralisation possible car les baleines détenant beaucoup de jetons peuvent avoir plus d’influence sur le réseau
  • Les prix des crypto sont toujours volatils, les actifs mis en jeu pourraient donc se déprécier
  • La mise en jeu de certaines pièces peut nécessiter leur immobilisation pendant des périodes déterminées

Les meilleures pièces à mettre en jeu en 2020

Le nombre de ressources crypto avec des protocoles de mise en jeu augmente rapidement. Il y a quelques années à peine, presque toutes les chaînes de blocs fonctionnaient sur le PoW, mais avec la pression croissante de l’environnement, les limites d’échelle et les préoccupations de sécurité, le PoS devient de plus en plus populaire.

L’exploitation minière est très compétitive, centralisée par la géographie et les bassins miniers, et nécessite beaucoup d’investissements et la recherche d’une énergie bon marché. La mise en jeu n’a aucun de ces inconvénients, c’est pourquoi elle devient la norme pour les modèles de consensus crypto.

Ethereum est actuellement en train de passer du PoW (ETH 1.0) au PoS (ETH 2.0) grâce à sa mise à jour Serenity. Au moment où nous écrivons ces lignes, la première phase de cette mise à niveau est uniquement sur testnet, mais des possibilités de mise en jeu devraient être disponibles pour Ethereum d’ici la fin de 2020.

Ethereum est le smart contract et la plateforme d’application décentralisée la plus importante et la plus populaire au monde. Il est donc probable qu’elle sera l’un des principaux atouts pour la mise en jeu lorsqu’elle sera finalement lancée.

D’autres altcoins populaires pour la mise en jeu comprennent EOS, Tezos, Tron, Cosmos, NEO, VeChain, Ark, Lisk, Loom, Decred, Stratis, ICON, Qtum, PivX ainsi que quelques autres pièces à faible capitalisation. Cet article examinera la mise en jeu des pièces les plus populaires ci-dessous.

Mise en jeu et récompenses d’Ethereum

Comme mentionné ci-dessus, la mise en jeu d’Ethereum n’est pas encore disponible mais devrait l’être vers la fin de 2020. La mise à jour du consensus Casper annoncera l’une des évolutions les plus attendues dans le secteur de la crypto.

La transition modifiera complètement l’économie d’Ethereum, car toute personne possédant 32 ETH pourra les miser pour devenir un validateur. L’équilibre doit être maintenu pour que le réseau reste en bonne santé ;

“Si l’incitation à miser est trop faible, le réseau n’obtiendra pas le nombre minimum de validateurs nécessaire pour maintenir de nombreux fragments en activité. Si l’incitation est trop élevée, le réseau surpaye pour la sécurité et se gonfle à un rythme qui nuit à l’économie du réseau dans son ensemble”.

Les récompenses de mise en jeu sont une incitation pour les personnes à engager leur Ethereum dans le réseau, il s’agit d’un paiement en ETH pour chaque bloc validé avec succès. Les estimations des paiements possibles sont les suivantes :

Il s’agit toutefois de chiffres théoriques, et un certain nombre de facteurs peuvent influer sur l’émission.

Il est probable que les grands échanges offriront des services de mise en jeu d’Ethereum, moyennant une réduction bien sûr. Il est également probable que des groupes de mise en jeu seront disponibles pour ceux qui n’ont pas les 32 EPF pour participer par eux-mêmes.

Mise en jeu d’Altcoin

Comme la mise en jeu d’Ethereum n’aura pas lieu avant quelques mois, il est possible de gagner des récompenses pour la mise en jeu d’autres altcoins. Certains gagnent rapidement en popularité, ce qui se traduit par une augmentation constante des prix. Vous trouverez ci-dessous une brève introduction aux pièces les plus populaires actuellement.

Tezos (XTZ) mise en jeu / ”cuisson”

Tezos est probablement l’altcoin le plus populaire pour la mise en jeu au moment de la rédaction. Il est également l’un des plus performants en termes de prix du jeton depuis environ un an. Les Tezos utilisent un procédé appelé “cuisson” (“baking”) qui, selon le site web officiel, est l’acte de signer et de publier des blocs dans la chaîne de blocs des Tezos. Les “bakers” s’assurent que toutes les transactions dans un bloc sont correctes, que l’ordre des transactions est convenu et qu’il n’y a pas eu de double dépense.

Le processus semble assez complexe et comporte beaucoup de terminologies à surmonter, un guide complet a été rédigé ici. Pour faciliter les choses, les principaux échanges tels que Coinbase et Binance proposent des services de mise en jeu XTZ pour ceux qui n’ont pas le savoir-faire technique – mais comme d’habitude, ils prendront une partie des récompenses. La délégation d’un ” Baker ” est également une option permettant de gagner des jetons de Tezos mis en jeu et il existe un certain nombre de ” groupes de cuisson ” disponibles.

Mise en jeu EOS

EOS a récemment été critiqué et a été largement rejeté en raison de problèmes de centralisation liés à sa structure et à son système de délégation de PoS. La mise en jeu d’EOS est possible pour les particuliers car elle utilise des ressources informatiques et de la bande passante. Les jetons de mise en jeu augmentent les deux ressources appelées limites CPU et NET qui sont nécessaires pour effectuer des actions sur la chaîne des blocs EOS. Comme pour les autres jetons, les échanges offrent des services de mise en jeu en utilisant leurs ressources plutôt que celles des détenteurs.

Mise en jeu Tron

Tron utilise également le DPoS, mais au lieu de ” Bakers “, il dispose d’un système appelé Super Représentants (SR) qui sont obligés de produire des blocs et d’enregistrer les transactions, et en retour reçoivent des votes correspondants et des récompenses pour la production de blocs. Le processus est similaire : des jetons sont chargés et bloqués dans le portefeuille correspondant et un validateur est sélectionné en échange de récompenses pour la mise.

Mise en jeu NEO

NEO a souvent été appelé “l’ethereum chinois”. Il partage des similitudes avec son grand frère qui est un smart contract et une plateforme dApp qui offre également des opportunités de placement. Le réseau NEO fonctionne avec un jeton frère appelé GAS qui peut être acquis simplement en tenant des jetons NEO. Une fois les jetons déposés dans un porte-monnaie permettant la mise en jeu, les gains sont automatiquement versés en GAS. La différence est qu’il n’utilise pas de ressources informatiques et qu’il n’y a pas de montant minimum pour permettre de gagner de l’argent.

Mise en jeu VeChain

VET est un autre jeton qui peut être mis en jeu pour des récompenses, et le système est similaire à celui des autres jetons qui doivent simplement être déposés dans leur portefeuille correspondant. VeChain (VET) fonctionne comme une monnaie de paiement pour les activités commerciales et VeThor (VTHO) est utilisé comme une redevance pour l’exécution d’un smart contract et l’activité du réseau, comme pour gas VTHO est la récompense pour détenir du VET.

Mise en jeu sur les échanges

Tout le monde n’est pas à l’aise avec les transactions crypto, la gestion de portefeuille et la sécurisation de ses propres clés privées, c’est pourquoi les échanges peuvent offrir ces services. Les principaux échanges énumérés ci-dessous offrent des services de mise en jeu pour divers actifs crypto, cependant, certains ne soutiennent que leurs projets en partenariat, tandis que d’autres ont une gamme plus large.

Tous recevront une part de la récompense de la mise en jeu pour avoir fourni le service. C’est là que la recherche peut être utile, car les frais de mise en jeu vont de zéro à 25 % sur Coinbase. Binance offre actuellement la plus grande gamme avec 23 actifs de crypto disponibles pour la mise en jeu avec des rendements annuels allant de 1% à 16%.

Il existe également un certain nombre de nouveaux fournisseurs de services de mise en jeu qui offrent des services similaires à ceux des principaux échanges. Stake Capital, Stake.Fish, Staked, et Stakinglab en font partie.

Groupes de mise en jeu (Staking Pools)

Une autre possibilité de gagner un revenu passif grâce à la mise en jeu de la crypto consiste à rejoindre un groupe de mise en jeu. Ceux-ci permettent aux détenteurs de jetons de se réunir pour combiner leurs ressources informatiques afin d’augmenter leurs chances de recevoir les récompenses du bloc.

Le concept est similaire à un groupe minier traditionnel qui fonctionne également selon le principe des ressources partagées. Un gestionnaire de groupe sera responsable du groupe spécifique, et les détenteurs de jetons pourront s’y joindre pour collaborer avec d’autres qui poursuivent le même objectif, ce qui augmentera leurs chances de remporter la récompense.

Les groupes de mise en jeu donnent souvent lieu à des paiements plus petits et plus fréquents, car la récompense doit être divisée entre les nombreux participants du groupe. En outre, la plupart des groupes facturent des frais ou réduisent la récompense globale de mise, tout comme le font les échanges, mais ils éliminent également les obstacles techniques qui peuvent gêner certains.

Portefeuilles de mise en jeu

La plupart des jetons de crypto du PoS ont leur propre portefeuille de mise en jeu, mais il existe un certain nombre d’options qui permettent de mettre plusieurs pièces en jeu.

  • Atomic Wallet prend en charge la plupart des jetons les plus faciles à mettre en jeu, notamment les Tezos, Tron, NEO, Cosmos, VeChain et Cardano. Il prétend offrir une mise décentralisée sans frais.

  • Il existe également Trust Wallet, une plateforme similaire qui propose également une gamme de jetons de mise en jeu, notamment Tezos, Tron, Cosmos, VeChain et Algorand.

Il en existe un certain nombre d’autres, mais ces deux-là semblent être les plus populaires au moment où nous écrivons ces lignes.

Les portefeuilles matériels tels que Ledger offrent également une plateforme de mise en jeu, mais toutes les pièces de PoS ne permettent pas la mise en jeu à froid ou hors ligne. La plupart des portefeuilles de pièces de monnaie proposent également un calculateur de mise en jeu qui permet aux utilisateurs de saisir le nombre de biens qu’ils souhaitent mettre en jeu et un délai pour une estimation des rendements.

Ressources de mise en jeu

Au fur et à mesure que la mise en jeu gagnera en popularité, les ressources nécessaires pour trouver les meilleures pièces à mettre en jeu, les tarifs et les fournisseurs deviendront également disponibles. Au moment de la rédaction du présent article, il n’y en a que quelques-uns, mais ils comprennent :

  • Stakingrewards – fournisseur de données pour la mise en jeu et les outils de crypto-croissance
  • Attestant.io – guide approfondi sur l’écosystème de la mise en jeu d’Ethereum

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Traducteur et interprète depuis plus de vingt ans, j'écris aussi du contenu sur divers sujets de la cryptomonnaie au jeu en ligne. Je suis un contributeur sur le site français de BeInCrypto.com.

SUIVRE CET AUTEUR