Voir plus

NFT Bitcoin : de quoi s’agit-il ?

10 mins
Par Ananda Banerjee
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

Juste au moment où on commençait à croire que l’époque des jetons non fongibles était révolue, les Ordinals sont venus nous prouver le contraire. Basés sur Bitcoin, ces NFT sont très différents de ceux que nous avons l’habitude de voir sur Ethereum ou Solana. Cependant, ils ajoutent une nouvelle dimension à la blockchain de Satoshi Nakamoto.

Que sont donc les Ordinals, ces NFT Bitcoin qui défraient la chronique en ce moment ? Réponses dans ce guide.

Vous souhaitez en discuter avec d’autres passionnés de crypto ? Rejoignez notre canal Telegram francophone !

Plongée dans l’histoire des NFT Bitcoin

NFT Bitcoin

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les NFT Bitcoin ne datent pas d’hier. En 2013, MasterCoin a voulu lancer des contrats intelligents sur la blockchain Bitcoin, mais son projet n’a pas abouti. Un an plus tard, le fondateur de Coloured Coins a eu une idée très simple : colorer des BTC pour les lier à des actifs du monde réel

La montée en puissance du réseau Ethereum et l’incompatibilité de la blockchain Bitcoin avec les contrats intelligents, ont mis à mal MasterCoin et Coloured Coins. Cependant, les deux projet ont utilisé le concept de tokenisation, qui constitue l’épine dorsale des jetons non fongibles. 

La naissance de Counterparty Protocol

Counterparty Protocol a vu le jour en 2014. Basé sur la couche principale de Bitcoin, le protocole permet aux utilisateurs de créer des blockchains et des crypto actifs (y compris des NFT) en tirant parti de la sécurité du réseau Bitcoin.

En termes simples, Counterparty Protocol veut donner aux développeurs la possibilité de créer des actifs numériques et des applications plus performantes, sans sacrifier la sécurité et les autres avantages du réseau Bitcoin. On peut donc le considérer comme une solution Layer 2 pour Bitcoin.

De nombreux jeux NFT, notamment Age of Chains, Sarutobi, Spell of Genesis et RarePepes ont été créés sur Counterparty Protocol. Cependant, la plateforme est tombée aux oubliettes lorsque Ethereum est arrivé.

Rare Pepes, les premiers NFT Bitcoin

Inspirés d’un mème de grenouille, les Rare Pepes font partie des NFT les plus populaires sur le marché. Cependant, peu de gens savent qu’ils ont été créés sur la blockchain Bitcoin, via le protocole Counterparty.

Lancé en 2016, Rare Pepes a été l’un des premiers projets crypto à introduire le concept de la rareté numérique. En effet, chaque jeton non fongible de la collection dispose d’un identifiant unique que l’on peut vérifier sur la couche principale du réseau Bitcoin. 

Bien entendu, les Rare Pepes peuvent être achetés et vendus en BTC, puisqu’ils sont basés sur la blockchain Bitcoin.

Spell of Genesis, le premier jeu Bitcoin

Lancé en 2016, Spell of Genesis, ou SoG, est le premier jeu blockchain au monde. Tout comme les NFT Rare Pepes, le jeu mobile utilise également la blockchain Bitcoin.

Rare Pepes et Spell of Genesis ont introduit le concept des NFT et du gaming blockchain sur Bitcoin. Cependant, aucun des deux projets n’a pu fonctionner sur la couche principale du réseau ; l’utilisation de Counterparty était nécessaire.

Liquid Network, la première sidechain Bitcoin

Certes, Counterparty Protocol a été le premier à introduire les jetons non fongibles sur Bitcoin. Cependant, le protocole a rapidement sombré dans l’oubli après l’avènement d’Ethereum. Ainsi, en 2018, Blockstream a créé Liquid Network, une sidechain Bitcoin qui permet d’émettre des tokens et d’accélérer le débit des transactions.

Parmi les projets NFT basés sur cette sidechain, on peut citer : MakersPlace, CryptoArt.ai et Nifty Gateway.

Voici une liste détaillée des plus grands projets NFT de Liquid Network : 

nft c'est quoi
Projets NFT disponibles sur Liquid Network : The Bitcoin Manual

Stacks, la solution L2 qui veut révolutionner Bitcoin

On ne peut pas parler de NFT Bitcoin sans évoquer le fameux Stacks, un réseau blockchain de Layer 2 basé sur Bitcoin. Son objectif ? héberger des projets NFT tout en restant connecté au réseau Bitcoin via une technologie appelée “Stacking”. Parmi les collections NFT les plus populaires sur Stacks, on retrouve : 

  • BNS (Bitcoin Name System)
  • Crash Punks
  • Bitcoin Birds

Tous les projets mentionnés ci-dessus ont vu le jour bien avant Ordinals, ce qui signifie que les NFT Bitcoin ne datent pas d’hier.

Bitcoin Ordinals, c’est quoi au juste ? 

Ordinals est un protocole blockchain qui permet de choisir des Satoshis et de les envoyer avec une “pièce jointe”. Cette pièce jointe peut être n’importe quoi : un texte, une vidéo, une image, etc.

Pour rappel, un BTC est composé de 100 millions de Sats ou Satoshis. L’appellation “Ordinals” fait référence à la numérotation des satoshis, qui sont regroupés sous forme d’ensembles ordonnés. En d’autres termes, les Satoshis sont numérotés en fonction de leur ordre de minage et de transfert.

Le processus d’attachement de données aux satoshis est connu sous le nom de minting. Autre point important, ces NFT Bitcoin ne reposent sur aucune sidechain, ce qui en fait une innovation technologique sans précédent. En effet, les Ordinals ne nécessitent aucun changement du code de Bitcoin Core.

Casey Rodarmor, le fondateur d’Ordinals, considère ces nouveaux NFT Bitcoin comme des “artefacts numériques”. Notons par ailleurs que M. Rodarmor faisait partie de l’équipe de développement de Bitcoin Core.

Comment fonctionnent les NFT Bitcoin Ordinals ?

Comme expliqué plus haut, les Ordinals sont une version modifiée des satoshis. En termes simples, ces NFT Bitcoin correspondent à un nombre ordinal, lequel est associé à un ensemble de Satoshis.

Sur le protocole Ordinals, les satoshis numérotés peuvent également être liés à quelque chose de plus tangible – un fichier numérique comme une image, une vidéo, ou toute autre type de fichier.  

Le graphique ci-dessous peut vous donner une idée sur le type de fichiers utilisés dans les NFT Bitcoin. Comme vous l’aurez remarqué, les utilisateurs ont commencé avec des images, mais ils se sont rapidement tournés vers des formats plus légers, comme les textes. Une tendance que l’on peut expliquer par la hausse des coûts de transaction et le ralentissement du débit du réseau.

nft bitcoin
Types d’Ordinals créés par les utilisateurs : Dematerialzd

Notons enfin que les Ordinals sont les seuls NFT Bitcoin à apparaître directement sur le réseau principal de Bitcoin.

La taille des blocs BTC : SegWit, Taproot et Ordinals

Initialement, chaque bloc Bitcoin ne pouvait contenir que 1 Mo de données de transaction. Néanmoins, avec le déploiement de la mise à jour SegWit en 2017, la taille théorique des blocs est passée à 4 Mo

Les NFT Bitcoin, ou Ordinals, utilisent SegWit pour associer des fichiers numériques aux Satoshis. Et bien que la taille maximale des blocs ne dépasse pas les 4 Mo, voici un graphique qui montre la taille moyenne des blocs que chaque NFT Ordinal a capturé jusqu’à présent.

bitcoin blockchain
Évolution de la taille des blocs Bitcoin : Dune Analytics

De même, la mise à jour Taproot, qui a été déployée vers fin 2021, permet aux utilisateurs de numéroter les satoshis et de les transformer en NFT. Par ailleurs, Taproot a également introduit de nouvelles fonctionnalités de contrats intelligents sur Bitcoin Core. Ce, grâce à un nouveau langage de script appelé Tapscript.

Notez aussi que la taille moyenne des blocs et des transactions a augmenté après le lancement des NFT Bitcoin.

blocs bitcoin
Évolution de la taille moyenne des blocs Bitcoin : Glassnode

Combien de NFT Ordinals peut-on créer sur Bitcoin ?

Maintenant que nous avons vu comment fonctionnent les NFT Ordinals, voyons combien on peut en créer.

Le calcul est plutôt simple : Il existe 21 millions de bitcoins, chaque BTC est constitué de 100 millions de Satoshis. L’offre totale des Satoshis est donc fixée à 2100 millions de millions, soit 2,1 quadrillions. De même, comme expliqué par Ordinals, chaque NFT Bitcoin nécessite 10 000 Satoshis.

De plus, près de 1,7 million de BTC ne sont pas encore en circulation, ce qui signifie que 17 milliards (1,7 million x 10 000) d’Ordinals supplémentaires peuvent être créés. Le nombre total d’Ordinals est appelé “Cardinals”.

Au 1er mars 2023, 224 000 Ordinals étaient hébergés sur la blockchain Bitcoin. Donc, sur la base des calculs précédents, le réseau peut encore héberger près de 17 milliards d’Ordinals supplémentaires. 

NFT Bitcoin
Nombre d’Ordinals disponibles : Dune Analytics

Ainsi, pour les NFT Bitcoin, les nombres Cardinals et Ordinals, après le 1er mars 2025, sont les suivants : 

Nombres cardinaux : 17 milliards + 223 987

Nombres ordinaux : 0 à 2 100 000 000 000 000 (2,1 quadrillions)

Casey Rodmarmor, le fondateur d’Ordinals, a également créé une classification qui permet de déterminer le degré de rareté d’un NFT Bitcoin, en fonction de la position du premier Satoshi.

NFT Bitcoin
Types d’Ordinals en fonction de leur rareté : Dematerialzd

Ainsi, le réseau Bitcoin peut héberger : 

  • 2,1 quadrillions d’Ordinals classiques;
  • 6 929 999 Ordinals uniques;
  • 3 437 Ordinals rares;
  • 32 Ordinals épiques;
  • 5 Ordinals légendaires;
  • Un seul Ordinal mythique.

Combien coûte un NFT Bitcoin ?

Il existe une façon simple de calculer le coût d’inscription et d’envoi de chaque Ordinal ou NFT Bitcoin vers un wallet crypto.

Mais avant de passer au calcul des frais de transaction, voici ce qu’il vous faut savoir : 

  • La taille des transactions SegWit est mesurée en vB ou octet virtuel. Un vB est égal à 4 octets réels.
  • Par conséquent, si la taille de votre transaction est de 100 Ko ou 100 kilo-octets, cela équivaut à 25 000 vB ou octets virtuels.

En moyenne, une transaction Bitcoin nécessite un délai d’une heure et coûte 5 Sat/vB, soit 0,17 $ au prix actuel.

Par conséquent, une transaction de 25 000 vB vous coûtera près de 125 000 Satoshis en frais de transaction.

Frais de transaction BTC : Bitcoiner Live

Cependant, comme expliqué plus haut, la création d’un NFT Bitcoin nécessite au moins 10 000 Satoshis en plus des frais de transaction.

Ainsi, un seul NFT Bitcoin devrait vous coûter : 125 000 + 10 000 = 135 000 Satoshis. Au total, cela équivaut à près de 31,99 $.

Le graphique ci-dessous vous donnera une idée sur la taille moyenne des blocs, les frais de transaction et les périodes de forte affluence.

Combien coûte un NFT Bitcoin ?
Frais de minting d’un jeton non fongible sur Bitcoin : Dune Analytics

De même, le graphique ci-dessous nous montre qu’une fois la barre des 100 000 Ordinals dépassée, les utilisateurs ont commencé à éviter les périodes de congestion. On peut donc en conclure que la barre des 100 000 Ordinals était une étape importante pour les NFT Bitcoin.

Frais de transactions payés par les créateurs d’Ordinals : Dune Analytics

Par quoi se démarquent les NFT Bitcoin ?

Maintenant que nous avons vu comment fonctionnent les NFT Bitcoin, voici quelques-unes de leurs principales caractéristiques : 

  • Contrairement aux autres types de jetons non fongibles, les NFT Bitcoin sont limités.
  • Après les prochains cycles de halving, ces NFT pourraient servir de récompenses aux mineurs.
  • Le protocole Ordinals a déjà accueilli de nombreux projets, y compris des versions Bitcoin des plus grandes collections NFT, comme Bored Ape Yacht Club (BAYC), entre autres.

Yuga Labs, la société mère de Bored Apes, a même lancé sa propre collection de NFT Bitcoin, TwelveFold.

Mis à part la flambée des frais de transaction du 15 février 2023, le coût d’inscription des NFT Bitcoin est resté plus ou moins stable. Cependant, on remarque que les utilisateurs préfèrent le format texte aux images.

frais nft bitcoin
Frais dépensés pour la création d’Ordinals : Dune Analytics

Comme on pouvait s’y attendre, les NFT Ordinals ont également augmenté l’utilisation de Taproot.

Évolution de l’activité de Taproot : Dune Analytics

De même, il est désormais possible de stocker des NFT Bitcoin sur Metamask

Voici deux nouvelles marketplaces NFT où vous pouvez échanger des Ordinals : 

Comment créer un NFT Ordinal ?

Alors, comment créer un NFT Bitcoin ? Nous vous invitons à suivre les étapes ci-dessous.

Pour cette démonstration, nous allons utiliser Ordinals Wallet, le portefeuille crypto du protocole Ordinals.

wallet Ordinals
Configuration du portefeuille Ordinals : lien

Le processus de configuration, qui consiste à choisir une phrase secrète et une clé privée, est similaire à n’importe quel autre wallet crypto.

wallet ordinals
Configuration de la phrase secrète
Création d’un wallet Ordinals

Une fois votre portefeuille configuré, utilisez Gamma pour créer, télécharger et envoyer votre NFT Bitcoin.

Comment utiliser Ordinals Bot pour créer des NFT Bitcoin ?

Afin de simplifier le processus, vous pouvez utiliser Ordinalsbot.com, un robot créé par l’équipe Satoshibles. Le mode de fonctionnement est plutôt simple. Il vous suffit en effet de choisir le fichier que vous souhaitez transformer en jeton non fongible et de laisser le robot s’occuper du reste. 

Créer un NFT Bitcoin
Inscription sur OrdinalsBot : lien
Créer un NFT Bitcoin
Paiement des frais
Confirmation du paiement

Une fois le paiement effectué, attendez-vous à recevoir votre jeton non fongible dans votre wallet Ordinals dans un délai de 24 heures.

Voyons maintenant comment créer un NFT Bitcoin avec Gamma. Voici l’image que nous avons téléchargé : 

Comment créer un NFT Bitcoin sur Gamma
Télécharger une image sur Gamma

Comme vous l’aurez remarqué, les frais de Gamma sont moins élevés que ceux d’Ordinals Bot.

Payer les frais de transaction

Une fois le paiement effectué, votre jeton non fongible apparaîtra sur votre wallet.

Confirmer le paiement

N.B : Pour effectuer le paiement, déposez des USD ou des BTC sur votre wallet crypto. De même, faites attention à ne pas utiliser votre NFT Bitcoin pour vos prochaines transactions. Sinon, il sera dépensé comme un Satoshi normal.

Ordinals Wallet
Interface Ordinals Wallet

Une fois votre NFT Bitcoin créé sur la blockchain, vous pouvez vérifier son statut sur le site web d’Ordinals. 

Par ailleurs, voici à quoi ressemble le reçu du paiement.

Reçu du paiement : Gamma

NFT Bitcoin vs NFT classiques

Les NFT Bitcoin ne ressemblent en rien aux NFT que vous pouvez trouver sur Ethereum ou Solana. Voici un tableau comparatif qui devrait vous aider à faire la différence entre un Ordinal et un NFT Ethereum ou Solana.

nft bitcoin vs nft

Ce qu’en pense la communauté crypto

Les Ordinals ont divisé la communauté Bitcoin en deux camps : ceux qui sont pour et ceux qui sont contre.

Les partisans, comme l’influenceur crypto Dan Held, pensent que les Ordinals peuvent apporter une nouvelle dimension au réseau Bitcoin. De même, ils estiment que ces NFT attireront une nouvelle catégorie d’utilisateurs vers Bitcoin. 

En revanche, les détracteurs estiment que les NFT Bitcoin ne font que consommer des blocs, remplir le mempool et augmenter les frais de transaction. Pire encore, ils pensent que ces NFT vont à l’encontre de la vision initiale de Satoshi Nakamoto et qu’ils ne profiteront qu’à certains mineurs.

Ordinals, des NFT qui sortent de l’ordinaire

L’arrivée des NFT Ordinals sur Bitcoin nous démontre une fois de plus que le réseau est prêt à évoluer et à rivaliser avec les blockchains de nouvelle génération, y compris Ethereum. Alors que certains pensent que les NFT Bitcoin vont à l’encontre de la vision originale de Satoshi Nakamoto. D’autres pensent qu’ils favorisent l’innovation sur le réseau Bitcoin. 

Quoi qu’il en soit, les Ordinals montrent clairement l’importance de la tokenisation pour la communauté crypto.

Foire aux questions (FAQ)

Qu’est-ce qu’un NFT Bitcoin ?

Existe-t-il des NFT sur le réseau Bitcoin ?

Litecoin est-il compatible avec les Ordinals ?

Les meilleures plateformes de cryptos | Juin 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, le contenu éducatif de ce site est proposé de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. BeInCrypto a pour priorité de fournir des informations de haute qualité, en consacrant du temps à la recherche et à la création d'un contenu informatif pour les lecteurs. Bien que des partenaires puissent récompenser l'entreprise avec des commissions pour des placements dans les articles, ces commissions n'influencent pas le processus de création de contenu impartial, honnête et utile. Toute action entreprise par le lecteur sur la base de ces informations se fait strictement à ses propres risques.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle travaille actuellement en tant que traductrice chez BeInCrypto.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé