Les investisseurs ont converti 1,6 milliard de dollars d’USDC en USDT

EN BREF
  • Alors que les régulateurs américains sévissent contre les entreprises crypto, les investisseurs ont converti 1,6 milliard de dollars d’USDC en USDT.
  • Environ 1 milliard de dollars ont été déplacés après l'interdiction de Tornado Cash.
  • Selon les spécialistes, le marché crypto a besoin de nouveaux stablecoins véritablement décentralisés.
  • promo

    Profitez de 70 CFD sur les cryptomonnaies, sans frais de commission et avec des spreads ultra bas Profitez

Alors que les régulateurs américains resserrent l’étau sur les entreprises crypto, les investisseurs ont converti 1,6 milliard de dollars d’USDC en USDT.

D’importantes sommes ont été converties en USDT après le 10 août, lorsque Circle, émetteur de l’USDC, a gelé 75 000 USD appartenant à des comptes liés à Tornado Cash, le mixer crypto sanctionné par le gouvernement américain pour des allégations de blanchiment d’argent.

Circle dit avoir bloqué l’argent pour se conformer à la loi américaine sur les sanctions. Une décision qui lui a valu une vague de critiques de la part de la communauté crypto, qui craint que l’interférence des entreprises ne détruise les principes de décentralisation et de confidentialité inhérents au monde de la crypto.

Les investisseurs abandonnent l’USDC

Cinq jours après le blocage des comptes liés à Tornado Cash par Circle, la capitalisation boursière totale du stablecoin USDT de Tether a augmenté d’environ 1 milliard de dollars pour atteindre 67,43 milliards de dollars.

En revanche, l’USDC a vu sa capitalisation boursière chuter de 500 millions de dollars au cours de la même période, ce qui signifie que l’afflux des investisseurs vers l’USDT résulte d’autres facteurs.

Au cours des quatre dernières semaines, la capitalisation boursière de l’USDC a chuté de 2,3 %, ou 1,3 milliard de dollars, pour atteindre 53,5 milliards de dollars au moment où nous écrivons ces lignes. Au cours de la même période, l’USDT a augmenté sa capitalisation de marché de 2,4 %, soit 1,57 milliard de dollars.

“Vu les récentes actions des régulateurs américains contre les sociétés crypto et les tokens, je ne serais pas surpris si les institutions et les grands acteurs se sentent plus en sécurité en déposant leur argent en dehors des États-Unis”, a tweeté Gabor Gurbacs, conseiller en stratégie chez le gestionnaire d’actifs VanEck.

L’USDC et l’USDT sont tous les deux adossés au dollar. Alors que Tether, qui est basé à Hong Kong, est souvent accusé d’un manque de transparence sur les réserves soutenant son stablecoin, Centre, le consortium américain qui gère l’USDC, est critiqué pour sa complicité avec les autorités gouvernementales.

Depuis le lancement de l’USDC en septembre 2018, Center a bloqué 81 adresses de portefeuilles conformément aux sanctions du gouvernement américain contre des entreprises, des particuliers ou des groupes.

Tether a également eu son lot de malheurs en mai lorsque des investisseurs paniqués ont retiré environ 7 milliards de dollars d’USDT en quelques jours après l’effondrement spectaculaire de la blockchain Terra Luna.

“La crypto a besoin de stablecoins véritablement décentralisés”

Ego Huang, PDG de la plateforme de trading de produits dérivés crypto Deepcoin, a déclaré à Be[In]Crypto que l’USDC est paralysé par les assertions de sa “dépendance étroite au régime réglementaire du gouvernement américain”.

“[Cela le rend] très susceptible d’être saisi par les autorités américaines”, explique-t-il. “En effet, les investisseurs ne tiennent à aucun émetteur de stablecoin. Ils s’intéressent plutôt à la sécurité de leurs fonds et évitent l’intervention des autorités centralisées”.

Selon M. Huang, l’absence d’une réglementation adaptée “pose vraiment problème et peu importe comment Circle tente de renverser la situation pour empêcher un exode des liquidités de l’USDC, les investisseurs auront toujours besoin d’une assurance ou d’un filet de sécurité, qu’ils peuvent trouver dans l’USDT”.

Le PDG de Circle, Jeremy Allaire, s’est récemment engagé à mieux répondre aux problèmes de confidentialité auxquels son entreprise fait face.

Il a également déclaré que “l’intervention réglementaire contre Tornado Cash était mal gérée”. En outre, il s’est engagé à redoubler d’efforts en matière d’engagement politique afin de mieux protéger la confidentialité des utilisateurs conformément aux principes fondamentaux de la crypto.

De son côté, Iakov Levin, fondateur et PDG de la plateforme d’investissement crypto Midas Investments, a déclaré que “la situation de Tornado Cash montre que personne n’est à l’abri de l’emprise des régulateurs”.

“Donc, s’ils veulent interférer avec n’importe quelle partie de cette nouvelle économie décentralisée, alors n’importe quel protocole peut se retrouver à la place de Tornado”, a déclaré M. Levin à Be[In]Crypto, avant d’ajouter :

“L’exode des utilisateurs de l’USDC vers l’USDT n’est qu’un passage d’un stablecoin centralisé à un autre. Personne ne peut garantir que l’USDT ne décidera pas des sanctions similaires et ne commencera pas à bloquer les portefeuilles. C’est pourquoi le marché crypto a besoin de stablecoins algorithmiques sur-collatéralisés comme FRAX et LUSD”.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.