Luna Classic (LUNC) : un jeton d’avenir ou un simple coup de hype ?

Mis à jour par Matias Calderon
EN BREF
  • Le staking du LUNC offre un pourcentage quotidien supérieur à 1 %.
  • Le prix du LUNC et sa capitalisation boursière ont plus que doublé ces dernières semaines.
  • Le burn massif prévu pour le 12 septembre suscite une grande attention de la part de la crypto sphère.
  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram Rejoignez-nous

Alors que la crypto sphère est mise à mal depuis les annonces de la FED et peine à rebondir, le jeton LUNC, anciennement appelé LUNA, ne semble plus connaître la crise. Après avoir sombré plus bas que terre, le jeton a depuis considérablement bondi.

Un jeton mort, réellement ?

Alors que chez Be[In]Crypto nous avons continué à nous intéresser au jeton LUNC et aux affaires de justice liées à Do Kwon, le cours du token semblait au plus mal et agonisant, en fin de vie.

Cependant, la communauté semble s’être réveillée, indiquant à tous que lorsque celle-ci est forte et unie, les retournements de situation sont possibles. Et bien qu’imprévus, dans le cas du jeton LUNA Classic, certains investisseurs espèrent maintenant recevoir de nouveaux gains.

En se penchant sur plusieurs aspects, on peut être tentés de croire que le jeton est en train de renaître de ses cendres, cherchant à démontrer qu’il possède plusieurs vies à son actif.

Le prix du jeton s’envole depuis plusieurs semaines, avec des clôtures quotidiennes et hebdomadaires dans le vert et à contresens de ce que réalise en ce moment le marché des cryptomonnaies. Depuis la mi-août, le LUNC a vu son prix augmenter de + 100 % alors que sa market cap en a fait de même.

En effet, la market cap s’est en parallèle dupliquée sur la fin du mois d’août et a également dépassé le milliard de dollars, dépassant en l’espace d’une soirée les deux milliards de market cap. Un niveau qui n’avait pas été atteint depuis très longtemps pour l’actif.

Le 8 juin, le creux de la capitalisation de marché a été atteint pour l’actif numérique, avec une valeur de 300 millions de dollars. La market cap s’est donc multipliée par 7 en moins de trois mois, alors que le marché des cryptomonnaies a dans son ensemble perdu de la capitalisation depuis cette même date.

market cap Luna classic
Source : CoinMarketCap

Le staking de LUNC, un premier pas réussis ?

Premièrement, revenons au centre de l’actualité du token. Le 26 août 2022 s’est globalement réouvert le staking sur la blockchain Terra Classic avec des rendements apparemment faramineux (+1 % par jour), mais surtout avec nombreux validateurs qui ont promis d’optimiser le burn de token à partir d’une partie des frais recollectés par les jetons qui leurs seraient délégués.

Le staking, disponible à partir du Terra Station Wallet, est pour le moment un procédé qui semble faire l’unanimité, et voit le nombre de jetons déposés sur la blockchain Terra Classic croître jours après jours. Après 5 jours, le ratio de staking était de 6,63 % par rapport à l’ensemble de la supply du LUNC, soit plus de 457 milliards de jetons stakés à travers le Terra Station Wallet. Désormais il se rapproche des 7 %

Luna classic
Source : Terra Station

Luna Classic vs Luna, lequel a le plus d’avenir ?

En parallèle, l’activité qui demeure au sein de la blockchain Terra Classic peut se démontrer de plusieurs manière. Au-delà du volume de trading quotidien qui se maintient à des niveaux intéressants, la création de nouveaux wallets est très importante sur la blockchain Terra Classic, avec plus de 266 000 nouveaux wallets créés sur les 30 derniers jours alors que le jeton ne semblait pourtant plus intéresser grand monde.

Wallets terra station

Si l’on compare les deux blockchains, celle liée au LUNA 2.0 semble plutôt celle qui se rapproche de sa fin de vie et du point mort. Depuis le lancement effectué à la fin mai, les prix n’ont eu de cesse de chuter, alors que la capitalisation de marché peine à s’accrocher aux 200 millions de dollars, également en chute libre. D’autant plus que ce jeton a été constamment désapprouvé par la communauté, ce dès son début. Au contraire, tous les investisseurs – et jusqu’à CZ de Binance – espéraient un burn massif de jetons LUNC plutôt que la sortie d’une version 2.0.

Sur Twitter, le jeton qui est en première ligne ces derniers jours est bel bien le LUNC, qui est un trending topic notamment dans la catégorie Business & Finance aux côtés des principaux jetons (Ethereum ou autres personnalités influentes de la crypto sphère).

trending twitter
Source : Twitter

De la discorde au sein de la communauté du LUNC ?

Toutefois, rien n’est jamais parfait au sein de l’écosystème Terra ou Terra Classic. En effet, modifier le nom n’enlèvera rien au fait que les raisons qui ont provoqué la chute de l’UST (désormais USTC) et du LUNC sont toujours inconnues, avec seulement des suppositions à se mettre sous la dent.

Alors que le personnage de Do Kwon est très contrasté, accusé de toute part sur le rôle protagoniste néfaste qu’il aurait occupé lors de la chute du token en mai dernier, voir des validateurs saluer le personnage ou l’acclamer sur les réseaux sociaux peut apparaître surprenant. Même si le tout est réalisé avec une pointe d’ironie et d’exagération.

Source : Twitter

Depuis le fameux crash, il semble convenable de prendre avec des pincettes tout ce qui est en lien avec l’écosystème, vu la difficulté de discerner le vrai du faux ou encore les “bons” des “mauvais”. Par ailleurs, LUNC DAO, le même compte twitter qui défend Do Kwon et qui a cherché à attirer les stakers sur Terra Station, a émis plusieurs critiques envers les validateurs proposant des frais de staking à 0 %, argumentant que ces derniers cherchaient à attirer les stakers avant d’augmenter abruptement les frais de manière discrète.

Mais surtout, les activités liées au wallet du LUNC DAO, étroitement surveillées, ont été commentées pour des envois de grandes quantités de jetons suspectes. La discorde est interne à la communauté, puisque c’est un compte twitter relevant les burns de LUNC qui a notifié directement le LUNC DAO, demandant des explications concrètes pour davantage de transparence.

Source : Twitter

Bien que l’époque dorée du jeton semble lointaine, avec à l’époque un ATH au-dessus des 100 $ et une capitalisation de plus de 40 milliards de dollars, le LUNC semble toutefois pouvoir promettre quelques surprises à ses investisseurs, malgré la discorde interne, notamment à l’aube de l’implémentation d’un burn massif prévu pour le 12 septembre.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.