Près de 70 % des investisseurs crypto se verraient milliardaires selon une étude

Mis à jour par Célia Simon
EN BREF
  • Une étude démontre que les investisseurs en crypto seraient particulièrement confiants en leur capacité de devenir milliardaires.
  • L'attrait du profit reste toutefois la bête noire de l'industrie et pourrait ralentir son développement.
  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram Rejoignez-nous

Selon une étude, un certain nombre d’investisseurs en crypto seraient encore appâtés par l’attrait du profit. Un constat qui va à l’encontre des besoins actuels de la crypto.

Un rêve qui perdure au sein de l’industrie

À peine sortie de la crise, la crypto semble toujours autant faire rêver ses investisseurs. Portée par des figures de milliardaires partis de rien tels que CZ ou encore Elon Musk, l’industrie attire encore de nombreux individus désireux de croire à leur bonne étoile. Cependant, le phénomène serait bien plus fréquent qu’on ne le pense.

Selon une étude du Harris Poll Thought Leadership Practice réalisée le mois d’août dernier, près de 70 % des investisseurs interrogés et issus de la crypto sphère pensent qu’ils pourraient devenir milliardaires grâce à cette industrie. Ces derniers faisaient partie d’une sélection de plus de 1900 individus, de toutes générations confondues.

Parmi les utilisateurs affirmant cela, une majorité était issue de jeunes générations, millenials ou génération Z. L’étude ne précise pas leur proportion au sein des investisseurs crypto. Toutefois, nous pouvons supposer qu’ils se dressent en majorité, puisqu’ils ont grandi avec les nouvelles technologies et se tourneraient donc plus facilement vers les monnaies numériques. De quoi laisser présager, également, que les jeunes générations seraient plus susceptibles de se tourner vers la crypto face à un système économie défaillant.

En outre, selon une enquête de Capitalize, les individus issus de ces deux générations seraient plus de 50 % à considérer la crypto pour participer à leur retraite.

Devenir riche rapidement : la bête noire du secteur crypto

Les résultats de l’enquête du Harris Poll Thought Leadership Practice pourraient nous dire deux choses concernant la crypto. D’une part, que la jeunesse ne fait plus confiance à la finance actuelle et que l’industrie est devenue un refuge. D’autre part, que l’idée de devenir riche grâce aux monnaies numériques est encore et toujours d’actualité. De grands financiers tels que Robert Kyosaki, qui prône la richesse à travers Bitcoin, continuent de véhiculer de tels rêves.

Nous assistons alors à une véritable fracture au sein du secteur. Alors que les grandes figures souhaitent éliminer la spéculation, les investisseurs continuent de considérer la crypto comme un moyen de faire de l’argent. Une situation qui peut s’avérer néfaste, puisqu’elle invite les utilisateurs à s’engager dans des systèmes de Ponzi ou autres scams promettant de grands rendements mensuels. Grâce à sa fausse expérimentation, FatMan avait d’ores et déjà prouvé le phénomène cette semaine.

Source : compte Twitter de FatMan

En outre, l’injonction de la richesse dans l’industrie pourrait ralentir le développement de cette dernière. En effet, la spéculation peut entraîner une situation de crise au sein du secteur, mais également la perte de confiance des investisseurs. Chaque effondrement de la crypto donne également mauvaise réputation au secteur.

Enfin, la fusion prochaine d’Ethereum ne pourrait qu’amplifier le phénomène. Avec une communauté désireuse de voir la pièce de Vitalik Buterin gagner en valeur et le staking amplifié, le projet pourrait attirer de nouveaux investisseurs eux aussi intéressés par le profit. L’épuration du secteur crypto pourrait donc avoir du mal à s’étendre.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.