Coinbase peut bloquer les ETH placés en staking

EN BREF
  • Le contrat intelligent du token Wrapped Staked ETH (cbETH) de Coinbase a une fonction de blocage.
  • Les autres protocoles de staking liquide n'ont pas cette fonction de blacklisting.
  • Une grande partie des ETH placés en staking est détenue par quelques entités.
  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram Rejoignez-nous

Le smart contract du token cbETH de Coinbase contient une fonction de blocage qui permettrait à l’exchange de geler les actifs placés en staking.

Le contrat intelligent du token Wrapped Staked ETH (cbETH) contient une fonctionnalité de blocage, que Coinbase pourrait utiliser pour blacklister n’importe quelle adresse. Ainsi, si l’exchange estime qu’un portefeuille donné ne respecte pas les conditions d’utilisation ou si les régulateurs l’exigent, le détenteur peut se voir refuser l’accès à ses fonds.

Coinbase n’est cependant pas la seule entreprise crypto à posséder autant de pouvoir. Circle, l’émetteur du stablecoin USDC a également gelé les fonds liés à Tornado Cash. La société a gelé 75 000 USDC détenus par des utilisateurs associés au mixer crypto basé sur Ethereum.

Cette révélation suscitera sans doute l’indignation des défenseurs de la décentralisation, qui rêvent d’un web3 libre et incensurable. Ceci dit, elle n’est pas surprenante, car Coinbase s’est toujours montré très coopératif avec les législateurs.

Brian Armstrong est-il vraiment contre la censure ?

Certains membres de la crypto sphère pensent que le PDG de Coinbase a fait volte-face, car le mois dernier, il a déclaré qu’il préférerait suspendre le staking Ethereum plutôt que de censurer les transactions dans le cas où les régulateurs l’exigeraient.

Bien que Brian Armstrong espère ne jamais être confronté à une telle situation, il pense qu’il pourrait y avoir une alternative plus favorable.

“Il s’agit d’une hypothèse à laquelle nous espérons ne pas être confrontés. Mais si cela se produit, je pense que nous opterions pour l’option B. Je dois me concentrer sur la situation dans sa globalité. Il peut y avoir une meilleure option (C) ou une contestation judiciaire qui pourrait aboutir à un meilleur résultat”.

Staking Ethereum : une activité trop centralisée ?

Coinbase est en passe de devenir l’un des plus grands stakers du réseau Ethereum. Coinbase, Kraken et Binance détiennent respectivement 15%, 8,5% et 6,75% des ETH placés en staking, soit 30% de la quantité totale.

Répartition des ETH placés en staking. Source : Nansen

On en vient donc à se demander si le staking Ethereum est réellement décentralisé, surtout avec la domination de certains protocoles comme Lido. Encore plus surprenant, quatre fournisseurs de services cloud centralisés, à savoir AWS, Hetzner, OVH et Oracle Cloud, contrôlent plus de 66 % des nœuds Ethereum.

Selon Nansen, les ETH placés en staking ne génèrent actuellement aucun revenu. En effet, les stakers ne pourront vendre leurs ETH qu’après le déploiement de la mise à jour Shanghai, qui devrait être lancée 6 à 12 mois après The Merge.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.