Bitcoin btc
$ usd

LUNC : les exchanges ne soutiennent que partiellement la burn taxe

3 mins
Mis à jour par Matias Calderon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • La majorité des exchanges crypto se sont limités à une application on-chain de la burn taxe.
  • Après une application "complète" de la proposition de burn, l'exchange MEXC a quasiment brûlé 460 millions de jetons en 11 jours.
  • Certains exchanges pourraient toutefois reconsidérer leur mode d'application après que le burn soit implémenté sur la blockchain.
  • promo

Après les annonces de MEXC, Gate.io, Binance ou encore Kucoin, Kraken vient à son tour d’annoncer son soutien à l’application on-chain de la taxe burn liée au LUNC.

Les espoirs de la communauté LUNC encore douchés

Alors qu’il y a quelques jours encore les spéculations allaient bon train sur l’évolution du prix du jeton LUNC, avec des holders qui se réjouissaient de la burn taxe à venir, leurs sentiments n’ont depuis cessé d’être mis à mal par les exchanges crypto – ce que les déboires judiciaires de Do Kwon n’ont fait que renforcer, provoquant une chute de l’écosystème sur les marchés.

Alors que les exchanges crypto se font d’une importance capitale pour l’application et l’intensification du burn de LUNC, l’application on-chain de la proposition soumise par la communauté est celle à être pour le moment majoritairement retenue.

Désormais, c’est au tour de l’exchange Kraken de rejoindre la liste des exchanges acceptant la “tax burn“, mais pour une application… seulement on-chain de celle-ci, soit les dépôts et les retraits de LUNC sur Kraken. Kraken représente près de 1% du volume d’échange de LUNC à la journée, ce qui est très éloigné de ce que représentent Binance (44 %) ou Kucoin (10 %), les deux principaux exchanges crypto sur lesquels est négocié le token.

Source : Twitter

Désormais, les principaux exchanges sur lesquels le Terra Classic peut être négocié sont tous de la partie, avec Binance, Kucoin, Huobi, Gate.io, Kraken, MEXC, BtcTurk Pro, qui ont confirmé leur participation une fois la proposition officiellement approuvée.

Une burn taxe bientôt en action mais pourtant déjà effective sur MEXC

La mise en place de la burn taxe est attendu pour le 20/21 septembre sur la plupart des exchanges. De son côté, pourtant, l’exchange crypto MEXC procède déjà au burn de LUNC à travers les frais de trading issus des paires liées au jeton Terra Classic (rachats de tokens puis envois vers le dead wallet à l’aide des sommes récoltés des frais de trading à 1,2 %).

Les résultats de MEXC sont d’ores et déjà concluant, avec plus de 360 millions de jetons qui ont été brûlés en 11 journées de trading. Alors que MEXC représente moins de 1 % de l’ensemble du volume du jeton (0,65 %), élargir une application complète de la proposition issue de l’écosystème Terra pourrait intensifier très fortement le burn de LUNC. En effet, alors que MEXC a brûlé plus de 46 000 000 jetons au 14 septembre, près de 7 milliards de tokens auraient pu être brulés si l’ensemble des exchanges sur lesquels est négocié le LUNC participait intégralement au burn.

Alors que la proposition est en cours de vote (19h de votes restantes au moment de la rédaction de cet article), 99,94% sont pour le moment en faveur de son acceptation (avec les dernières modifications).

L’objectif est clair : au-delà de redonner un prix d’échange décent au LUNC, le re-peg de l’USTC est également en ligne de mire. En effet, ce stablecoin est à l’heure actuelle toujours loin du dollar (0,037 $).

terra classic

Toutefois, l’USTC est également concerné par cette application de la burn taxe, de façon à redonner une certaine utilité aux jetons de l’écosystème mais aussi de permettre à des investisseurs perdants de récupérer ne serait-ce qu’une partie de leur investissement.

Après ce soutien apporté seulement en partie à la communauté du jeton LUNC, les influenceurs de la communauté n’ont pas hésité à faire part de leur mécontentement mais aussi d’accentuer la pression sur les exchanges, bien conscients que ces derniers sont vraisemblement la clé pour que le LUNC retrouve un prix décent.

D’après les dernières informations qui circulent sur Twitter, alors que Binance est responsable quotidiennement d’entre 40-50% de volume de trading du Luna Classic, plus de 35 % de la supply en circulation se trouverait sur Binance.

Source : Twitter

Pour le moment, alors qu’une application off-chain n’est pas encore confirmée par les exchanges, la communauté Terra ne pourra que prendre son mal en patience et trouver du réconfort dans les messages laissées par certains exchanges, évoquant une possible reconsidération après les derniers changement de la proposition d’Edward Kim. CZ et Binance vont devoir surveiller leur communication, au risque de recevoir à nouveau la foudre de l’ensemble de la communauté Terra, de LUNC DAO à Fatman, grandement déçus de la première annonce officielle de Binance.

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Captura-de-pantalla-212.png
Matias Calderon
Matias Calderón Velarde est un journaliste/éditeur au sein de l'équipe France de BeInCrypto. Après un diplôme de Master en Science Politique obtenu à l'Université de Genève, il...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé