The Merge : Ethereum est-il devenu un titre en vertu de la loi américaine ?

EN BREF
  • Le président de la SEC, Gary Gensler, a laissé sous-entendre qu’Ethereum est devenu un titre financier après The Merge.
  • Gensler pense que le mécanisme de staking ressemble beaucoup à celui des prêts.
  • Pendant ce temps, les mineurs ETH se tournent vers d’autres alternatives comme Ravencoin et Ethereum Classic.
  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram Rejoignez-nous

Alors que tous les yeux sont rivés sur la transition d’Ethereum vers la PoS, le président de la SEC, Gary Gensler, vient de lancer un nouveau débat.

Dans une interview avec Wall Street, Gary Gensler a indiqué que les cryptomonnaies et les intermédiaires qui permettent aux investisseurs de “staker” leurs pièces, répondent à l’un des critères utilisés par les tribunaux pour déterminer si un actif constitue ou non un titre. 

Gensler relance le débat sur la réglementation de la crypto

“Selon le test Howey, il s’agit d’un autre indice qui démontre que les investisseurs s’attendent à tirer parti des efforts des autres”, a-t-il expliqué aux journalistes à l’issue d’une audience au Congrès.

Sur Ethereum, les utilisateurs doivent déposer un minimum de 32 ETH pour participer au programme de staking. Après la transition du réseau vers un mécanisme de Proof of Stake (PoS), les validateurs doivent attendre la mise à jour Shanghai (prévue pour 6 à 12 mois après The Merge) pour récupérer leurs fonds.

En attendant, les ETH placés en staking et les ETH émis immédiatement après The Merge resteront tous verrouillés sur la Beacon Chain et ne pourront être retirés qu’après le déploiement de la mise à jour Shanghai.

Gensler pense que le mécanisme de [staking] ressemble beaucoup à celui des prêts, avec quelques différences en termes de dénomination.

De nombreuses entreprises crypto, y compris Coinbase, Circle, Gemini, Nexo et Celsius, ont été épinglées par les gendarmes boursiers américains pour leurs services de prêt, déclenchant un grand débat sur les “titres non enregistrés”.

Les partisans de la crypto ont cependant critiqué la SEC à maintes reprises, lui reprochant de suivre une stratégie de “réglementation par l’application” et l’absence de conseils réglementaires.

Malgré The Merge, Ethereum peine à reprendre des couleurs

Le débat réglementaire sur le staking n’est pas le seul sujet de discussion en ce moment. The Merge, la mise à jour Ethereum qui était attendue depuis plusieurs mois, n’a pas eu l’effet espéré sur le cours d’ETH. Au moment où nous écrivons ces lignes, l’actif s’échange en baisse de 9 % sur la journée.

Selon CoinGecko, le cours d’ETH a oscillé entre 1 454 $ et 1 641 $ au cours des dernières 24 heures. Ainsi, la deuxième plus grande cryptomonnaie au monde reste en baisse de 70 % par rapport à son sommet historique de 4 870 $.

Aux niveaux de prix actuels, seuls 52 % des détenteurs d’ETH seraient gagnants selon IntotheBlock. De plus, seulement 1 % des détenteurs atteignent le seuil de rentabilité, tandis que 47 % sont en déficit. Malgré le mouvement négatif des prix, les signaux on-chain et les volumes d’échange laissent présager une tendance haussière.

D’autre part, la capitalisation boursière du marché crypto a également chuté de près de 1 000 milliards de dollars alors que Bitcoin s’échange sous le niveau crucial de 20 000 dollars.

Les mineurs se tournent vers Ethereum Classic et d’autres altcoins

La transition d’Ethereum vers un mécanisme de consensus PoS a également incité les mineurs à se tourner vers d’autres alternatives comme Ravencoin et Ethereum Classic. Selon CryptoCompare, depuis le déploiement de la mise à jour The Merge, le taux de hachage d’Ethereum Classic a grimpé de 240 %, tandis que celui de Ravencoin a augmenté de 51 %.

Notons enfin que CoinMarketCap a classé Dogecoin juste après Bitcoin dans son classement des plus grandes cryptomonnaies PoW.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.