Bitcoin btc
$ usd
Nouvelles

CBDC : La Banque Centrale Européenne engage Amazon pour la création de l’euro numérique

2 mins
Mis à jour par Célia Simon

EN BREF

  • La Banque Centrale Européenne continue sa quête des CBDC et met à contribution un grand GAFAM américain.
  • Cette décision est loin de faire l'unanimité, générant beaucoup de peur pour la souveraineté européenne.
  • Toutefois, pour d'autres, la participation d'Amazon servirait simplement les desseins d'une rivalité politique entre orient et occident.
  • promo

Les CBDC sont encore et toujours d’actualité, et la Banque Centrale Européenne met de plus en plus d’alliés dans sa poche, y compris les GAFAM.

Amazon endosse un rôle économique

La Banque Centrale Européenne n’en démord pas : l’euro numérique sera l’avenir de l’Europe. Alors que le marché des cryptomonnaies fait grise mine, malgré sa popularité, les banques centrales entrevoient peut-être là la situation idéale pour proposer leur propre jeton. Alors que l’impact de la crypto est limité par les régulations, les autorités monétaires souhaitent offrir une alternative plus contrôlée.

La Banque Centrale Européenne travaille depuis deux ans à l’avènement d’une monnaie numérique qui sera utilisée sur tout le vieux continent. Après une première phase de réflexion et d’expérimentation, l’autorité monétaire a annoncé qu’elle souhaitait rendre l’euro numérique disponible d’ici 2026 au plus tard. En attendant, tous les moyens sont mis à contribution pour faire de ce projet une réalité. Même les entreprises les plus inattendues mettent la main à la pâte.

En effet, la BCE a publié une liste des sociétés qui participeraient de près ou de loin à la construction du fameux jeton. Parmi celles-ci se trouvent la banque espagnole CaixaBank, l’entreprise de paiement française Wordline ou l’European Payment Initiative. Celles-ci devraient donc couvrir tous les systèmes en ligne ou hors ligne. Toutefois, l’un des points finaux sera mis par le géant américain Amazon.

Le GAFAM ne devrait pas intervenir au cours de l’élaboration du jeton mais devrait s’employer à fournir un système de paiement destiné aux commerces. Pour l’instant, le travail des sociétés concernées ne sera effectué qu’à titre de prototype. L’euro numérique y sera ensuite expérimenté en simulant des transactions. Un rapport sera ensuite publié par la Banque Centrale Européenne. La réussite du projet pourrait changer la face des moyens de paiement et infliger une concurrence plus sérieuse aux cryptomonnaies.

La décision de la Banque Centrale Européenne remise en question

La Banque Centrale Européenne concentre ses efforts sur cette nouvelle phase de création. Cependant, l’arrivée d’Amazon dans le projet est loin de réjouir la population européenne. Selon le média Insolentiae, la souveraineté européenne pourrait être fragilisée par cette collaboration. D’une part parce qu’Amazon est une entreprise privée mais également parce qu’elle est américaine.

Notons également que le premier grand stablecoin en euro créé par Circle est également mis en circulation par un organisme venu d’outre-Atlantique. L’Europe pourrait donc devenir un nouveau terrain de jeu pour les Etats-Unis. Le public semble toutefois craindre l’aval que le pays de l’oncle Sam commence à prendre sur le territoire.

Malgré tout, certains membres de la crypto sphère, comme la conseillère européenne Eline Chivot, voient en cette décision un acte éminemment politique. Alors que la Chine serait à deux doigts de mettre son yen numérique en circulation, l’union de l’Europe et des Etats-Unis pourrait permettre de rééquilibrer la balance.

Source : compte Twitter d’Eline Chivot

Dans ce cas-là, le pays de l’oncle Sam n’aurait pas l’intention de mettre la main sur le vieux continent. Selon l’experte, la BCE serait même la plus avancée dans la création d’une CBDC. L’autorité aurait également avancé qu’Amazon ne prendrait part qu’à cette phase d’expérimentation. Le GAFAM américain ne devrait pas avoir plus d’influence sur la future économie numérique.

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Sponsorisé
Sponsorisé