Bitcoin perd son statut de couverture contre l’inflation ; quel impact sur le marché crypto ?

Par Varuni Trivedi
EN BREF
  • Depuis le début de l’année, Bitcoin perd progressivement son statut de couverture contre l’inflation et de réserve de valeur.
  • Le nombre de transactions Bitcoin et les frais de transaction ont chuté de 3% et 23%, respectivement.
  • Le nombre d’adresses actives a baissé de 4% par rapport au trimestre précédent.
  • promo

    Profitez de 70 CFD sur les cryptomonnaies, sans frais de commission et avec des spreads ultra bas Profitez

Alors que Bitcoin est en baisse de 72% par rapport à son dernier sommet historique, le marché mondial des crypto actifs semble s’essouffler. Pourtant, les indicateurs à long terme indiquent que le marché est en pleine phase de maturation.

Alors que le troisième trimestre 2022 touche à sa fin, les indicateurs on-chain de la cryptomonnaie de Satoshi Nakamoto peinent à renouer avec le vert. Longtemps considéré comme une réserve de valeur et une couverture contre l’inflation, Bitcoin commence à perdre son statut.

Au troisième trimestre 2021, BTC avait grimpé de plus de 50%, attirant des investisseurs institutionnels et particuliers des quatre coins du monde. Un an plus tard, la cryptomonnaie N°1 du marché s’échange en baisse de 72% par rapport à son record historique.

Dans un nouveau rapport, Messari a indiqué que le dernier bear market “a cassé les idées reçues, tout en dévoilant la réalité de Bitcoin”.

Bitcoin est-il toujours une couverture contre l’inflation ?

Au cours des trois derniers mois, la rentabilité (ROI) de Bitcoin par rapport à l’USD était de -10 %, contre 53,38 % depuis le début de l’année. Ces faibles ROI à court et à long terme démontrent que les HODLers de Bitcoin à court et à long terme subissent des pertes.

Au 31 août, la vague de HODL et les graphiques indiquaient que les détenteurs à court terme (moins de six mois) étaient à un creux pluriannuel et ne détenaient que 23% de l’offre de Bitcoin.

BTC holders
Vague de HODL BTC | Source : Messari

Une hausse des détenteurs à court terme est souvent considérée comme un signal haussier. Il convient cependant de noter que le sommet historique de novembre 2021 de BTC n’a pas attiré autant de nouveaux investisseurs que ceux qui l’ont précédé. Chose que l’on peut expliquer par une combinaison de facteurs macro-environnementaux.

De plus, les rendements négatifs de Bitcoin et sa chute en dessous de la barre des 30 000 $ depuis juin remettent en question son statut de couverture contre l’inflation et de réserve de valeur.

Pour certains spécialistes, ces rendements négatifs signifient que Bitcoin n’est plus une couverture contre l’inflation. Pour d’autres, comme Michael Saylor de MicroStrategy, ce bear market n’est qu’une autre occasion d’acheter à bas prix.

Une corrélation de plus en plus étroite avec les actions 

Après avoir atteint un sommet historique de 69 000 $, le cours de Bitcoin a chuté de plus de 70 % en raison des perspectives macroéconomiques défavorables et du déclin du marché crypto.

Les analyses de Messari révèlent également que les mouvements du cours de Bitcoin sont similaires à ceux d’une action technologique high beta (action à forte volatilité) du Nasdaq-100. Ce qui signifie, selon la société d’analyse, que l’actif n’est plus une réserve de valeur.

Bitcoin corrélation
Source : Messari

Au troisième trimestre, alors que tous les yeux étaient rivés sur l’inflation et la hausse des taux d’intérêt, la corrélation moyenne entre Bitcoin et le Nasdaq-100 a atteint 0,6. En revanche, la corrélation moyenne de l’or numérique (BTC) et l’or physique n’était que de 0,2.

D’autre part, le nombre d’adresses actives et d’adresses à solde positif de Bitcoin n’a connu qu’une légère hausse au cours du troisième trimestre. Les adresses à solde positif n’ont augmenté que de 1,1 % contre 2,5 % au deuxième trimestre 2022, tandis que les adresses actives ont baissé de 4 % par rapport au deuxième trimestre 2022.

Bitcoin : une lueur d’espoir à l’horizon ?

Malgré les rendements négatifs et le fait que Bitcoin a presque perdu son statut de couverture contre l’inflation, l’actif s’est légèrement redressé au troisième trimestre. De plus, sa volatilité a considérablement baissé, ce qui a réduit le volume de liquidations.

volatilité crypto
L’intérêt ouvert des contrats à terme et les liquidations quotidiennes | Source : Messari

En effet, la volatilité moyenne sur 30 jours était de 60 % en août contre plus de 80 % en juin. En revanche, le total des liquidations longues en août était de 5 milliards de dollars, soit moins de la moitié de celui de juin, tandis que les liquidations courtes étaient également nettement inférieures.

Alors que la volatilité de Bitcoin est restée faible tout au long du troisième trimestre, l’actif n’a pas encore “mûri” pour atteindre un spectre de risque plus faible. Ceci dit, l’affaiblissement du sentiment des investisseurs Bitcoin s’est également reflété sur l’ensemble du marché des crypto actifs.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.