Voir plus

CBDC : le modèle envisagé par Christine Lagarde effrait le secteur crypto

2 mins
Mis à jour par Matias Calderon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Lors de sa dernière conférence, Christine Lagarde a évoqué un modèle de CBDC qui, en cas d'adoption, ne présagerait rien de bon pour la confidentialité de la population.
  • Toutefois, le secteur crypto disposerait encore d'une certaine marge de manœuvre pour le ralentir.
  • promo

Les CBDC sont, pour la Banque Centrale Européenne, l’arme toute désignée pour contrer la crypto. Toutefois, l’inspiration du projet est loin de contenter la crypto sphère.

CBDC : vers une nouvelle surveillance de la population ?

Les CBDC sont en plein processus de création à travers le monde. Alors que les Etats-Unis s’y emploient à l’aide de Ripple, l’Union Européenne espère pouvoir faire circuler le sien avec la participation d’Amazon. Lors de la conférence organisée par la Banque de France mardi dernier, la directrice de la Banque Centrale Européenne Christine Lagarde a indiqué placer tous ses espoirs dans les CBDC. Selon elle, leur réussite serait indispensable pour permettre à l’autorité de conserver une place dans l’économie de demain. Toutefois, le modèle qu’elle évoque fait grincer les dents de certains experts crypto.

Dans un entretien accordé à BFM Crypto, le directeur blockchain de KPMG France Alexandre Stachtchenko souligne que Christine Lagarde faisait référence à la Chine. Depuis quelques années, le géant de l’Asie concentre une partie de ses forces sur la création d’un yuan numérique. Celui-ci est d’ores et déjà expérimenté au sein de certaines provinces. Le projet semble être accueilli avec succès puisque le gouvernement chinois vient de décider d’étendre l’utilisation de son CBDC à de nouvelles contrées.

Toutefois, si la Chine pourrait être une inspiration, elle pourrait rendre la monnaie dangereuse si son modèle était reproduit en Europe. En effet, le yuan chinois serait utilisé comme un outil de contrôle et de surveillance.

Le gouvernement chinois affiche depuis longtemps son intention de limiter le pouvoir et la part de marché tant des banques commerciales que des sociétés de paiement numérique qui opèrent indépendamment de l’État. Certains observateurs ont fait remarquer qu’une monnaie numérique centralisée permettrait à Pékin de surveiller de plus près à la fois les transactions individuelles et le puissant secteur privé chinois des technologies financières.

Extrait du rapport du Center for Strategic and International Studies (CSIS) concernant le yuan numérique.

L’industrie crypto pourrait encore gagner du temps

Si le secteur crypto grimace d’ores et déjà à l’idée d’une monnaie numérique que l’on annonce comme n’étant pas anonyme, l’industrie dispose d’une marge de manœuvre plutôt large. François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a en effet confirmé dans la foulée que l’euro numérique fera son apparition en 2027 au plus tard. La population en saura néanmoins davantage en 2023, année lors de laquelle la Banque Centrale Européenne devrait exposer son plan de création du CBDC.

Bien que cette année-là approche à grands pas, le secteur crypto a encore le temps de se développer d’ici à 2027. La technologie de la blockchain évolue à grande vitesse et l’intérêt pour la crypto commence à être reconnu par les institutions. Bitcoin et ses acolytes pourraient donc prendre de l’avance et, sous réserve d’une adoption majoritairement globale, distancer la Banque Centrale Européenne. Il pourrait alors s’avérer plus difficile pour l’euro numérique, de se frayer une place.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Laure Elizabeth Iacoucci est une journaliste expérimentée, comptant déjà plusieurs années d’expertise en rédaction, recherche et SEO. Son champ d’expertise s’étend de la blockchain à l’intelligence artificielle en passant par les régulations, la DeFi, les analyses de marché ainsi que toute forme de vulgarisation. Ses compétences rédactionnelles, sa maîtrise du SEO et son sens de l’investigation en font une professionnelle versatile et toujours prête à apporter un spectre complet de la crypto.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé