Voir plus

Malgré la hausse du staking et de la combustion, Ethereum pourrait poursuivre sa chute

2 mins
Par Martin Young
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • La plupart des indicateurs clés d’Ethereum sont dans le vert.
  • Ethereum affiche toujours de bonnes performances en termes de staking et de combustion de tokens.
  • Pourtant, le cours d’ETH poursuit sa chute.
  • promo

La plupart des indicateurs on-chain d’Ethereum semblent plutôt haussiers, mais cela ne s’est pas reflété sur son cours, qui pourrait poursuivre sa dégringolade à court terme.

Le réseau Ethereum affiche toujours de bonnes performances en termes de staking et d’activité, mais l’hiver crypto continue de tirer le token vers le bas.  

Avec plus de 14 millions d’ETH placés en staking et 439 425 validateurs actifs, tout semble aller pour le mieux au sein du réseau Ethereum. Au prix actuel, la quantité d’ETH placés en staking équivaut à un peu plus de 18 milliards de dollars, soit 11,6 % de l’offre totale de l’actif.

Actuellement, les “stakers” reçoivent un rendement annuel d’environ 4 %, ce qui dépasse de loin les taux proposés par la plupart des grandes banques. Ceci dit, les ETH déposés sur la Beacon Chain sont toujours verrouillés et ne seront libérés progressivement qu’après plusieurs mois.

Des indicateurs haussiers

Depuis The Merge, qui a eu lieu le 15 septembre, l’offre totale d’Ethereum n’a augmenté que de 0,18 %. Cela signifie que seulement 10 500 ETH ont été mis en circulation après la mise à jour. Lors des périodes de forte activité du réseau, l’émission deviendra négative car le mécanisme de combustion introduit par l’EIP-1559 brûlera davantage d’ETH.

À en croire Ultrasound.Money, l’offre d’Ethereum commencera à diminuer dès maintenant et chutera d’environ 3,5 % à 116 millions d’ici deux ans.

Actuellement, le réseau brûle environ 550 ETH par jour, soit 710 000 $ au prix actuel. En termes de consommation de gaz, la plateforme NFT OpenSea arrive en tête de liste, suivie d’Uniswap. Notons que les frais de gaz Ethereum sont actuellement très bas, oscillant autour de 0,07 $ par transaction.

De même, Messari a rapporté ce lundi 3 octobre que les volumes quotidiens de trading NFT sur Ethereum ont chuté de façon spectaculaire au cours du troisième trimestre. La plateforme souligne cependant que le nombre moyen de traders quotidiens a connu une baisse beaucoup moins importante, précisant que “cela correspond à une base stable d’environ 40 000 utilisateurs actifs par jour”.

Notons enfin que le réseau Ethereum traite environ 1,2 million de transactions par jour, ce qui signifie que son niveau d’activité reste assez stable par rapport aux deux dernières années. On peut donc en conclure que la demande ne diminue pas avec le prix.

Le cours d’Ethereum pourrait poursuivre sa chute

Malheureusement pour les investisseurs, aucun de ces signaux haussiers ne s’est reflété sur le cours d’Ethereum. Après avoir perdu 1,7 % sur la journée, l’actif s’échange actuellement à 1 289 $. Cela représente une baisse de 18 % par rapport au mois dernier et de 74 % par rapport à son sommet historique de novembre 2021.

Étant donné qu’ETH n’a pas pu sortir de sa zone de résistance, certains analystes s’attendent au pire et prédisent une chute sous la barre psychologique des 1 000 $.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé