Voir plus

Le Credit Suisse et la Deutsche Bank au bord de la faillite ? Quel impact pour la crypto ?

4 mins
Par Robert Knight
Traduit Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Après une période de volatilité extrême sur les marchés financiers traditionnels, le Credit Suisse et la Deutsche Bank seraient en difficulté financière.
  • Le Credit Suisse, en particulier, se trouverait en grande difficulté et pourrait chercher à se refinancer par un nouveau tour de table.
  • La possibilité d'une restructuration, voire d'une faillite, a suscité une vague de spéculations de la part des observateurs et des analystes du secteur crypto.
  • promo

Selon certaines rumeurs, deux grandes banques européennes seraient en difficulté, ce qui pourrait avoir des répercussions majeures sur la crypto et l’ensemble des marchés.

La stabilité du Credit Suisse et de la Deutsche Bank a récemment été remise en question par des analystes financiers, ainsi que certains observateurs du secteur de la crypto-monnaie. La banque suisse, notamment, est actuellement un sujet de discussion particulièrement brûlant.

Le Credit Suisse fait face à une période “difficile”

Pour tenter de calmer les nerfs du Credit Suisse, son directeur général Ulrich Koerner a envoyé la semaine dernière un mémo à ses employés, lequel a ensuite été divulgué à Reuters vendredi dernier et s’est retourné contre lui de manière spectaculaire.

Dans ce mémo concernant la situation actuelle, Koerner a déclaré qu’il s’agissait d’un “moment critique pour l’ensemble de l’organisation” ainsi que d’une “période difficile”, mais il a ajouté que la banque était en cours de réorganisation en vue d’un “avenir durable à long terme”.

Le problème pour M. Koerner et Credit Suisse réside dans le fait que pour remodeler la banque, la société aura besoin d’investissements supplémentaires et de capitaux frais. Pour l’instant, cela dit, la banque suisse ne semble pas représenter l’investissement solide qu’elle était auparavant.

Ce lundi 3 octobre, le cours de l’action Credit Suisse (CSGN) a chuté de 11 % à l’ouverture des marchés, ce qui correspond à une baisse de 59 % depuis le début de l’année. Cela renforce ainsi une longue période de déclin progressif pour le CSGN, qui a maintenant perdu 91 % par rapport à son sommet de 2007.

Les marchés et les médias se tromperaient, selon M. Koerner

Le fait que la dévaluation rapide des actions CSGN cette semaine ait pu être déclenchée par M. Koerner lui-même est ironique. Dans son mémo, le directeur a fait valoir qu’une grande partie de l’inquiétude des médias et des marchés tenait plus du battage que d’un véritable signal.

“Je sais qu’il n’est pas facile de garder la tête froide face aux nombreuses histoires que vous lisez dans les médias ; en particulier compte tenu des nombreuses déclarations inexactes. Cela dit, j’espère que vous ne confondez pas la performance quotidienne de notre cours en bourse avec la solide base de capital et la position de liquidité de la banque”, a-t-il déclaré.

Spencer Jakab, du Wall Street Journal, a alors comparé l’orgueil démesuré du Credit Suisse à celui des Lehman Brothers avant leur chute en 2008.

Sur Twitter, M. Jakab a ainsi déclaré : “les dirigeants de banques qui affirment que le marché a tort font mauvaise figure et agissent de manière contre-productive. Dans ce secteur particulier, l’opinion du marché peut s’avérer auto-réalisatrice en période de stress.”

Selon Jakab, les PDG des grandes banques peuvent induire des pressions financières supplémentaires en donnant l’impression d’ignorer ou de rejeter le sentiment et les préoccupations du marché.

“Herr Koerner, deux mois après son entrée en fonction en tant que PDG d’une grande banque, a joué avec le destin en affirmant que le marché a tort”, a-t-il déclaré.

Samedi 1er octobre, un rapport d’IP Banking Research publié dans Seeking Alpha a souligné que le Credit Suisse comme la Deutsche Bank se négociaient désormais à des valorisations en difficulté, quoique la Deutsche Bank soit en meilleure posture.

“Credit Suisse (CS) se négocie actuellement à 0, 23 fois la valeur des actifs corporels. Deutsche Bank (DB) se négocie à 0,3 fois de sa valeur comptable. Il s’agit de valorisations très inquiétantes pour les banques, d’autant plus pour les banques européennes”, a déclaré IP Banking Research.

Cela signifie que les actions des deux banques se négocient en-dessous de la valeur des actifs de leur société si elles devaient être liquidées.

Qu’est-ce que cette nouvelle implique pour la crypto ?

Il n’est presque aucun sujet dont les utilisateurs de crypto Twitter aiment parler plus que les problèmes des marchés financiers traditionnels, même si les institutions concernées, comme le Credit Suisse, sont connues pour être relativement positives à l’égard des monnaies numériques.

C’est donc sans surprise qu’au cours du week-end passé, les observateurs du secteur crypto se sont alignés pour fustiger la banque et ses difficultés actuelles.

“Le Credit Suisse va probablement faire faillite”, a déclaré Wall Street Silver à ses 320 000 followers samedi dernier, résumant ainsi le sentiment général. “Les marchés disent que la banque est insolvable et qu’elle va probablement faire naufrage”.

Un compte Twitter du nom de Inflation Tracker a été encore plus éloquent ce lundi en résumant l’ampleur de tout problème potentiel.

“Lehman Brothers disposait de 600 milliards de dollars d’actifs lorsqu’ils se sont effondrés et ont disparu. Le Credit Suisse dispose de 2 800 milliards de dollars d’actifs. Si vous pensiez que 2008 était une mauvaise année, attendez un peu. Les marchés financiers mondiaux sont au bord de l’insolvabilité. Les marchés du crédit sont sur le point de fermer”, a-t-il déclaré.

De son côté, le fondateur de JAN3, Samson Mow, a rassuré ses followers en affirmant que Bitcoin avait déjà atteint son bottom.

M. Mow a ainsi déclaré que le cours du BTC “se trouve déjà à sa limite inférieure, bien en dessous de la moyenne mobile sur 200. La contagion des cas UST et 3AC ainsi que l’effet de levier ont déjà été éliminés. Le BTC est massivement vendu à découvert en tant que couverture. Même si le Credit Suisse/la Deutsche Bank s’effondrent et provoquent une crise financière, je ne nous vois pas descendre beaucoup plus bas.”

Toutefois, même avec sa confiance inébranlable dans Bitcoin, Mow a ajouté sur le ton de la plaisanterie : “Famous last words“.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Celia-Simon.jpg
Célia Simon
Célia a poursuivi des études de langues ainsi que de traduction générale et juridique à l'Université de Bordeaux, l'Université de Tours et la Organización Mexicana de Traductores à Guadalajara au Mexique. Après avoir découvert le potentiel des cryptomonnaies en 2020, elle travaille actuellement en tant que rédactrice en chef pour BeInCrypto France. Membre de la Organización Mexicana de Traductores et traductrice assermentée de l'État de Jalisco. Ses zones d'expertise : - Les...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé