Le cours REN grimpe de 32 % suite aux rumeurs d’acquisition de Binance

25 novembre 2022, 21:40 CET
28 novembre 2022, 14:07 CET
EN BREF
  • Le cours de REN a bondi de plus de 30 % suite à des rumeurs selon lesquelles Binance pourrait acquérir le protocole de transfert d'actifs multi-chaînes.
  • Ren dépendait jusque-là du financement d'Alameda Research, qui a déposait son bilant début novembre.
  • L'acquisition du protocole permettrait au PDG de Binance de franchir un pas de plus vers son rôle de sauveur du secteur après l'effondrement de FTX.
  • promo

Certaines rumeurs selon lesquelles Binance chercherait à acquérir le protocole multichaîne Ren ont fait grimper de 32 % le token natif du même nom, lequel s’échange à 0,1061 $ au moment de la rédaction de cet article.

ren cours
REN/USD | Source: TradingView

Depuis début 2021, Ren recevait un financement trimestriel de la défunte société de trading Alameda Research, avant que celle-ci ne dépose son bilan au début du mois de novembre.

Ainsi, la faillite d‘Alameda ne lui a pas permis de disposer de fonds suffisants pour poursuivre ses activités au-delà du quatrième trimestre 2022.

RenDevelopment en quête de fonds supplémentaires

Ainsi, après avoir annoncé qu’elle mettait fin au réseau Ren 1.0, Ren a besoin de fonds supplémentaires pour poursuivre le développement de Ren 2.0. Le réseau original était d’ailleurs sous le contrôle d’Alameda.

Dans une note, le protocole a déclaré qu’il partagerait avec sa communauté les moyens potentiels d’obtenir des fonds supplémentaires, et qu’il soumettrait ensuite la décision à une proposition formelle de gouvernance.

Le protocole Ren vise à fournir des liquidités supplémentaires aux protocoles décentralisés, ce en permettant le transfert d’actifs sur plusieurs blockchains, notamment les écosystèmes les plus actifs comme Ethereum, Solana et Polygon.

Par exemple, le protocole vous permet de convertir des bitcoins en renBTC, un jeton conforme à la norme ERC20 et que vous pouvez transférer sur Ethereum pour l’utiliser dans des applications financières décentralisées telles que Uniswap.

Ren 2.0 permettra aux développeurs de concevoir une logique d’application décentralisée générique basée sur le protocole. Elle fournira également un algorithme de calcul multipartite amélioré pour la signature des transactions et améliorera la tokenomique de REN.

Le jeton natif du projet possède une offre fixe d’un milliard d’unités, dont la majorité est détenue par les bourses crypto Coinbase et Binance. En effet, Coinbase en détient 172 millions, tandis que Binance en détient 166 millions.

MakerDAO assène un coup à Ren

L’organisation autonome décentralisée (DAO) MakerDAO a voté en faveur de la suppression du statut de renBTC en tant que garantie valable pour la frappe du DAI, le stablecoin adossé à l’USD de la DAO.

Le DAI est frappé en gageant des jetons basés sur Ethereum comme garantie, ce par le biais d’un smart contract nommé Collateralized Debt Position. Si la valeur d’une garantie chute en-dessous d’un certain seuil, MakerDAO la liquidera.

Ainsi, l’avenir du protocole Ren étant maintenant en jeu, la communauté de MakerDAO a retiré le statut de renBTC en tant que garantie approuvée. En effet, de nombreux utilisateurs pourraient voir leur garantie liquidés si la valeur de renBTC ne suffit pas à couvrir leurs positions.

L’acquisition du protocole de transfert d’actifs permettrait au PDG de Binance, Changpeng Zhao, de franchir un pas de plus vers son rôle de sauveur du secteur après l’effondrement de la bourse bahamienne FTX.

En effet, Binance a récemment lancé un fonds de redressement de 2 milliards de dollars pour les entreprises crypto en difficulté. Elle a également introduit un fonds d’assurance interne d’environ 940 millions de dollars pour les clients ayant des actifs sur sa plateforme.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.