Cours Ethereum (ETH) : reprise ou chute du cours sous la barre des 1 000 $ ?

Par Guest Op-Ed
18 décembre 2022, 09:00 CET
18 décembre 2022, 09:00 CET

Cela fait maintenant trois mois que la fusion (appelée The Merge) d’Ethereum a eu lieu à la mi-septembre. Et en bref, les traders ne savent plus vraiment que faire du deuxième plus important actif crypto du secteur en termes de capitalisation boursière.

D’une part, Ethereum affiche des signes prometteurs avec l’accumulation de baleines crypto clés. Cependant, sur le versant opposé, l’activité on-chain réelle et les données concernant l’utilité de l’actif sont loin de briller. Voyons maintenant si l’ETH est sur le point de se redresser… ou si un cours à moins de 1 000 $ est à nouveau envisageable.

L’activité des sharks et des whales crypto

Pour commencer, les adresses clés des requins (sharks crypto) et des baleines (whales crypto) d’Ethereum présentent un profil intéressant. En effet, au cours de l’année écoulée, tout comme pour Bitcoin, les adresses millionnaires se sont majoritairement défaites d’une grande partie de leur stock, ce alors que les conditions du marché semblaient mauvaises.

Cependant, il y a un mois, ces grandes adresses ETH ont commencé à changer d’attitude, ce pour la première fois depuis longtemps.

Depuis le 7 novembre, les adresses Ethereum détenant de 100 à 1 000 000 ETH ont accumulé à nouveau 1,36 % de l’offre globale, pour une hausse de 2,09 % du nombre total de pièces (par rapport à ce qu’elles détenaient auparavant) dans leurs stocks.

cours ethereum bitcoin
Source: Santiment

En raison de cette réapparition de l’intérêt des grandes adresses pour l’ETH, nous pouvons considérer cette donnée comme un argument haussier pour le cours de l’actif.

Volume social et dominance de l’actif

Le nombre de discussions relatives à Ethereum, comme à la plupart des actifs, continue de diminuer au fur et à mesure que les mois passent depuis le sommet historique de novembre 2021. Cependant, il ne s’agit pas nécessairement d’une mauvaise chose puisque la tendance naturelle des mains faibles se retire ainsi de l’ensemble de la crypto.

Cependant, il est intéressant de constater que l’on parle très peu d’Ethereum par rapport aux autres principaux actifs.

En effet, depuis la fin du mois d’octobre, l’ETH fait l’objet du plus faible pourcentage de commentaires par rapport aux 100 principaux actifs crypto, et ce depuis décembre 2020. Cela nous indique que l’actif n°2 du secteur se trouve en fait quelque peu sous le radar à l’heure actuelle.

cours ethereum
Source: Santiment

Le manque d’intérêt depuis l’événement The Merge nous indique que les baleines crypto, comme mentionné ci-dessus, pourraient faire grimper le cours sans grande résistance, ce qui en fait une donnée haussière.

Indicateur MVRV (Rendement moyen des échanges d’adresses)

Le rendement moyen des adresses de long terme (sur 365 jours) qui ont été actives au cours de l’année écoulée nous indique que la situation reste très difficile. Il y a environ 13 mois, le cours Ethereum était à deux doigts des 5 000 $, avant de s’effondrer de façon spectaculaire. De nombreux détenteurs affichent encore des pertes de -50 % ou plus sur leurs investissements en ETH.

Tant que les rendements de trading sur 365 jours seront égaux ou supérieurs à -25 % (il s’élèvent actuellement à -30 %), il y aura un seuil maximal de baisse, lequel est basé sur sept ans d’histoire de l’ETH.

Source: Santiment

D’autre part, les traders à moyen terme pourraient encore voir le cours évoluer dans un sens ou dans l’autre. L’actif a atteint son niveau le plus bas fin novembre, et il se trouve actuellement à +17 % depuis le 22 novembre. Pour beaucoup, cela dit, il ne donne pas cette impression. En raison de la hausse à long terme indiquée par l’indicateur MVRV, ces données indiquent une tendance haussière.

L’offre d’Ethereum sur les bourses crypto

L’offre d’Ethereum sur les plateformes d’échange crypto a massivement chuté au cours du mois dernier. De même, ce qui s’avère encore plus impressionnant : les 12,1 % d’ETH présents sur les marchés boursiers constituent désormais leur niveau le plus bas depuis 4 ans. La dernière chose que nous souhaiterions, surtout après une chute du cours de plus de 75 % en 13 mois, serait de voir l’offre se déplacer vers les bourses, ce qui impliquerait que d’autres ventes pourraient être attendues.

Cela ne veut pas dire que de nouvelles ventes ne sont pas à prévoir, mais plus l’offre d’ETH sur les marchés boursiers diminue, plus il est possible de penser que nous sommes proches d’un plancher.

ethereum
Source: Santiment

C’est pourquoi nous pouvons assurément considérer cette donnée comme un indicateur haussier pour le cours Ethereum.

Taux de financement (contrat perpétuel)

Mi-novembre, nous avons également assisté à d’importantes ventes à découvert de la part des traders à la mi-novembre suite à l’implosion de FTX, ce qui entraîne généralement des liquidations de positions courtes et des hausses des cours. Et c’est exactement ce qui s’est passé avec cette hausse de +17 % du cours de l’actif en trois semaines. Cependant, depuis, les taux de financement sont restés relativement stables pour l’ETH.

Il faudra toutefois observer des signes soit d’un peu d’avidité, soit d’un peu de tendance à la peur pour pouvoir conclure dans quel sens les prochaines liquidations des exchanges auront un impact sur la poussée du cours de l’ETH.

ethereum
Source: Santiment

Ainsi, étant donné que les taux de financement ne penchent pas d’un côté ou de l’autre pour l’instant, il s’agit d’une mesure neutre pour le moment.

Profits/pertes réalisés par le réseau Ethereum

En raison de la hausse sur trois semaines du cours Ethereum, nous assistons actuellement à un peu plus de prises de bénéfices à court terme que de pertes à court terme. Cela semble logique. Le pic de profit réalisé ci-dessus et correspondant à la journée du 11 décembre correspondait d’ailleurs au pic quotidien le plus important depuis près de trois mois.

Cela ne signifie pas nécessairement que le même scénario va se répéter, mais après le dernier pic de bénéfices réalisés immédiatement après la fusion de l’ETH, le cours a chuté de 19 % en quatre jours.

Source: Santiment

Aini, nous devons considérer cet indicateur comme baissier, au moins à court terme.

Conclusion

Dans l’ensemble, les données sociales ainsi qu’on-chain d’Ethereum s’avèrent toutes aussi mitigées que l’impression du public. Ainsi, le fait que l’actif constitue ou non un investissement prometteur dépend de la durée envisagée.

À long terme ? Oui, on peut dire qu’Ethereum est très probablement plus proche de son niveau le plus bas sur 3 ans que de son niveau le plus élevé sur la même durée. Mais avons-nous atteint le plancher absolu ? Probablement pas encore.

Cependant, comme nous l’avons vu au début du mois de novembre lorsque la nouvelle de l’implosion de FTX est tombée, on peut affirmer que la confusion nécessaire à une hausse à moyen terme est déjà bien présente.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.