Voir plus

Affaire Genesis : la SEC mystérieusement généreuse avec DGC ?

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Face au scandale de l'affaire Genesis, la SEC met les pieds dans le plat et veut mettre les choses au clair.
  • Cependant, celle-ci ne se place pas en faveur des créanciers de l'entreprise crypto et se montre mystérieusement favorable envers les débiteurs.
  • promo

La SEC compte mettre les choses au clair du côté de Genesis et de sa société mère… mais cela n’est pas une bonne nouvelle pour les créanciers.

Genesis dans les bonnes grâces de la SEC ?

Quelques jours après le débat public qui a mis en scène Cameron Winklevoss, co-créateur de Gemini, et le PDG de Digital Currency Group Barry Silbert, les autorités américaines semblent vouloir trancher dans l’affaire Genesis.

Selon Bloomberg et des sources proches, les remous de l’affaire ont été si grands qu’ils sont parvenus jusqu’à la SEC et le Département de la Justice de New-York (EDNY). Les deux partis ont donc lancé une enquête afin de retracer les transferts d’argent effectués entre DCG et ses différentes sociétés. Grayscale ou encore Genesis seront donc scrutées tandis que Gemini pourrait être sollicitée.

Source : compte Twitter de Bloomberg Crypto

L’objectif ultime est donc de comprendre d’où viennent les trous dans les liquidités de Digital Currency Group et éventuellement de mettre en place un plan de sauvetage.

Si les premiers résultats se font attendre, l’implication des autorités américaines dans l’affaire est loin d’intervenir en faveur des créanciers. Alors que les utilisateurs de Gemini continuent de ruminer, la SEC n’aurait pas l’intention d’épingler DCG. Selon elle, cette dernière ne serait impliquée dans aucune activité frauduleuse ni actes répréhensibles.

Les autorités américaines ne comptent donc pas se mêler du remboursement des clients et n’encouragent pas, pour l’instant, à procéder à celui-ci.

genesis SEC

Des faveurs encore inexpliquées

Face à l’indifférence des autorités américaines envers les créanciers, la déception est de taille dans la crypto sphère. Néanmoins, il est à noter que les choses pourraient changer si l’enquête venait à amener des éléments confondants.

Pendant ce temps, la crypto s’interroge : alors que la SEC continue de s’acharner sur l’industrie, durcissant les régulations crypto et se mêlant d’affaires telles que celle de Voyager Digital, d’où vient son apparente clémence envers Digital Currency Group ? Comment la célèbre autorité monétaire peut-elle affirmer, avec autant de certitude, que l’empire de Barry Silbert et ses filiales sont totalement blanches comme neige ?

Ses affinités secrètes avec FTX se font rappeler, laissant à penser qu’il y aurait peut-être anguille sous roche.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Laure Elizabeth Iacoucci est une journaliste expérimentée, comptant déjà plusieurs années d’expertise en rédaction, recherche et SEO. Son champ d’expertise s’étend de la blockchain à l’intelligence artificielle en passant par les régulations, la DeFi, les analyses de marché ainsi que toute forme de vulgarisation. Ses compétences rédactionnelles, sa maîtrise du SEO et son sens de l’investigation en font une professionnelle versatile et toujours prête à apporter un spectre complet de la crypto.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé