Voir plus

Staking crypto : Coinbase prêt à partir en guerre contre la SEC !

2 mins
Par Martin Young
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Coinbase est prêt à défendre le staking crypto devant les tribunaux.
  • Selon la SEC, les services liés aux stablecoins et au staking doivent être réglementés comme des titres financiers.
  • Alors que les États-Unis resserrent l’étau sur l’industrie crypto, les entreprises du secteur commencent à se tourner vers d’autres pays.
  • promo

Trop, c’est trop ! En annonçant la guerre aux plateformes de staking crypto, la SEC s’est attiré les foudres du plus grand exchange des États-Unis, Coinbase.

Le ras-de-bol de Coinbase !

Brian Armstrong, le PDG de Coinbase, a déclaré que les services de staking proposés par l’exchange ne constituent pas des titres financiers. “Nous n’hésiterons pas à défendre notre position devant les tribunaux si nécessaire”, a-t-il ajouté.

Récemment, la SEC a accusé Kraken de vendre des titres non enregistrés via son service de staking crypto. Par conséquent, l’entreprise a été condamnée à suspendre ses services de staking. Mais encore, Kraken devra également payer une amende de 30 millions de dollars. Une décision qui a secoué la crypto sphère et les entreprises de staking crypto basées aux États-Unis.

Coinbase tient tête à la SEC

Aux États-Unis, le fameux test de Howey détermine la nature des instruments financiers. Cette liste de critères, établie en 1946 par la Cour suprême des États-Unis, permet d’identifier les actifs qui constituent des “contrats d’investissement”.

Selon le gendarme boursier américain, la plupart des crypto actifs et des services de staking sont des contrats d’investissement. Ainsi, pour Gary Gensler, le président de la SEC, “ils doivent être enregistrés et réglementés de la même manière que les titres financiers et les actions.

De son côté, Coinbase estime que “le staking crypto n’est pas un titre financier. Ce, en vertu de la loi américaine sur les valeurs mobilières et en vertu du test de Howey”.

Dans un billet de blog publié peu de temps après la suspension des services de Kraken aux États-Unis, Coinbase a déclaré que “le staking ne répond pas aux quatre critères du test de Howey”

Rappelons que selon le test de Howey, un titre financier est un actif dont les détenteurs investissent de l’argent dans une entreprise commune. Le tout, dans l’objectif de tirer des bénéfices des efforts des autres.

L’entreprise a également cité les déclarations de son PDG, Brian Armstrong : 

“Essayer d’appliquer la loi des valeurs mobilières à un processus comme le staking n’aide pas du tout les consommateurs. En effet, ces restrictions inutilement agressives empêcheront les consommateurs américains d’accéder aux services crypto de base aux États-Unis et les inciteront à se tourner vers des plateformes offshore non réglementées”.

Au cours du week-end, la SEC a également épinglé l’émetteur de stablecoins Paxos. L’avertissement émis par le gendarme boursier américain concerne Binance USD (BUSD), le troisième plus grand stablecoin au monde. Selon Gary Gensler, les stablecoins sont désormais des titres financiers qui doivent être soumis aux mêmes règles que les obligations.

La DAO Lido suscite des inquiétudes

Lido, la plus grande plateforme de staking crypto au monde, a également tiré la sonnette d’alarme. En effet, les décisions prises par la SEC sont parvenues jusqu’aux oreilles du responsable du développement commercial de la plateforme.

Ainsi, Jacob Blish, a fait par de son mécontentement sur de nouvelles restrictions dans une interview avec Bloomberg.

“La chose la plus décevante, c’est qu’on continue à nous demander de la transparence en tant qu’industrie. Mais moi, en tant que citoyen américain, je n’ai aucune visibilité sur le déroulement du processus de prise de décision [par les législateurs]”. 

Morale de l’histoire : la SEC doit comprendre qu’on ne peut pas étouffer une industrie qui respire la liberté.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé