Exclusif L’avenir des NFT : plusieurs scénarios possibles

Partager l’article
EN BREF
  • Les NFT ont suscité beaucoup d'attention ces derniers temps.

  • Fabien Collet a décidé de couvrir de nombreux scénarios potentiels, liés à l'avenir des NFT.

  • Même si l'industrie n'est pas l'abri de toute surprise, il pense que les NFT sont là pour durer, et resteront un moyen d'investissement à long-terme.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Il est indéniable que les NFT ont généré beaucoup d’attention, et de nombreux investisseurs en crypto envisagent désormais d’investir dans cette classe d’actif.

Sponsorisé



Sponsorisé

Une brève explication des NFT

Les NFT (tokens non fongibles), souvent associés à l’art crypto ou l’art numérique, sont une simple technologie de la blockchain aidant les individus à prouver la propriété d’un actif numérique. Supposons que je possède une image et que j’ai décidé de la publier en ligne. Il serait juste de dire que tout le monde pourrait copier cette image et prétendre qu’il s’agit de la leur, non ? La technologie blockchain des NFT permet désormais aux individus d’être en mesure de prouver efficacement la propriété d’un actif numérique, et peut donc être définie comme une propriété de valeur. C’est un phénomène révolutionnaire pour l’industrie de l’art, car la possession d’un actif digital peut désormais se faire de manière simple, la blockchain conservant dans sa technologie l’identité du propriétaire de l’actif. Vous pouvez considérer la blockchain comme une simple feuille de calcul Excel, enregistrant et validant chaque transaction concernant un contrat, un actif ou même simplement un échange. Compte tenu de ce nouveau phénomène, nous pouvons maintenant observer de nos propre yeux pourquoi les tokens non fongibles sont révolutionnaires, et seront là pour durer.

L’industrie des NFT

L’industrie NFT est très nouvelle et, tout comme Internet à ses débuts, a connu une croissance exponentielle. Cette croissance représente à la fois des dangers et des opportunités car certains investisseurs y gagneront et d’autres y perdront. Dans cette nouvelle ère, les artistes peuvent également avoir leur mot à dire sur les prix de leur art, car ce sont eux qui promeuvent fortement l’art numérique. Vous avez peut-être entendu parler de la vente exceptionnelle de NFT de 69 millions de dollars de Beeple, signale que ces tokens peuvent avoir une grande valeur. Je ne sais pas si une telle évaluation doit être justifiée, mais je vais m’efforcer de présenter différents scénarios et hypothèses sur l’avenir de l’industrie. Rappelons-nous que chaque industrie a probablement été victime une bulle, particulièrement lorsqu’une une énorme attention est accordée à l’industrie en question. Même si nous sommes dans une bulle avec les tokens non fongibles, cela ne signifie toujours pas que l’industrie des NFT n’est pas faite pour durer. Chaque marché ou industrie est finalement lié à une correction du marché, et ce fait est finalement indépendant du succès futur à long terme de l’industrie donnée.

Sponsorisé



Sponsorisé

1er scénario : l’art digital continuera sa croissance, suivi d’un crash financier

À mon avis, ce scénario est le plus susceptible de se produire. Si nous regardons l’histoire des cryptomonnaies, nous pourrions voir que l’actif Bitcoin (BTC) s’est effondré en 2017. La cryptomonnaie s’est encore remise de son ralentissement, car elle a presque vu un rendement de 400% depuis 2017. D’un autre côté, nous devons toujours tenir compte du fait que de nombreuses personnes ont perdu beaucoup d’argent. Les gens qui ont décidé trop tard de se joindre au mouvement en ont payé les frais, et ont paniqué à cause de la chute soudaine de l’actif. Ils auront finalement décidé de vendre et n’ont jamais fait un seul profit. À travers cette analyse, j’essaie de regarder les choses de manière objective. Personnellement, je pense que les NFT ont encore un long chemin à parcourir avant un crash majeur, car la plupart des individus ne connaissent pas bien cette technologie .

En examinant les ventes passées de NFT, nous remarquons que la plupart des personnes achetant de tels actifs à ce prix sont des membres de la communauté crypto et que la grande majorité d’entre eux viennent des États-Unis ou d’Asie. Il serait donc évident de considérer que la plupart des pays européens sont en retard, et que la population générale n’est pas au courant de l’art crypto-numérique. L’Europe vient de commencer à adopter les cryptomonnaies et n’est donc pas prête à entendre parler d’art numérique. Une fois que les NFT auront une forte exposition au marché, nous pourrons désormais envisager la possibilité d’une bulle. Le dernier élément à prendre en compte concerne la copropriété. Maintenant que les individus n’ont pas à acheter un actif en entier, cela donne l’opportunité à la personne “ordinaire” de posséder réellement de l’art, ce qui était autrefois réservé aux individus les plus riches. Il serait très difficile de prédire quand cette bulle éclatera, mais je suis convaincu que ce scénario est le plus susceptible de se produire.

2ème scénario : La bulle financière est déjà à son apogée

Ce scénario est assez viable, étant donné qu’une vente de 69 millions de dollars pourrait être la preuve d’une bulle prête à exploser sous peu. Il est aujourd’hui très difficile de trouver une justification évidente à la tarification d’un tel art numérique, surtout à l’heure actuelle, en pleine pandémie. Lorsque la presse a souhaité en savoir plus, la plupart des experts conviennent que l’évaluation de l’art crypto est pour le moment incertaine, et qu’une telle évaluation est basée sur l’avenir de l’industrie, et finalement sur ce qu’un individu serait prêt à payer pour l’actif.

Actuellement, certains investisseurs sont convaincus que de tels prix sont justifiés, et n’hésitent donc pas à aller de l’avant et à acheter l’actif, dans l’espoir d’un rendement futur. Et cela est susceptible de continuer, tant que les investisseurs sont en mesure d’acheter l’actif à ce qu’ils perçoivent comme un prix bas, et de revendre l’actif à un prix plus élevé, dans un laps de temps très court. Lorsque la majorité de l’industrie considérera que les NFT sont surévalués, ils feront une pause pendant un moment, et le volume des transactions de ces actifs diminuera avec le temps.

Il est donc important de considérer fortement l’offre et la demande dans cette hypothèse, car les bulles de marché reposent fortement sur ces deux paramètres. Cela étant dit, certains investisseurs peuvent être trop gourmands et décider de payer trop cher un actif, tant que la bulle n’éclate pas. Le principal argument contraire à cette hypothèse est lié au fait que les NFT n’ont pas encore mûri. Et c’est finalement vrai : une majorité de la population ne sait toujours pas ce que sont ces tokens, ni les nombreux avantages associés à leur technologie. Cela étant dit, cela ne signifie pas que l’industrie ne peut pas subir de nombreux crashs du marché, similaires à d’autres protocoles, tels que le BTC, l’ETH et d’autres cryptomonnaies importantes. Même en regardant les marchés financiers traditionnels, nous pouvons voir que tous subissent régulièrement des crashs boursiers importants, et de tels phénomènes ne peuvent être évités, car chaque cycle connaît évidemment des hauts et des bas.

3ème scénario : les NFT vont disparaître

À mon avis, c’est le résultat le moins probable. Cette idée est souvent couverte par les journalistes financiers traditionnels, qui ne sont pas en faveur des cryptomonnaies ou de toute sorte d’actif numérique. Leur croyance principale tourne autour du fait que tout actif non réglementé qui ne respecte pas les termes de la finance centralisée est voué à disparaître et n’est qu’une arnaque de plus. Il existe également un ensemble différent d’individus, qui n’aiment pas le système financier réel, mais croient fortement aux ressources naturelles telles que l’or et l’argent, et ne sont pas fans des cryptomonnaies, croyant qu’elles sont essentiellement sans valeur et qu’elles n’existeront pas pour toujours. Un bon exemple serait Peter Schiff, qui a admis de manière humoristique ne pas être un fan des NFT. D’un autre côté, je ne pense pas qu’il serait légitime de les discriminer, car selon moi, ces personnes ont raison : il est beaucoup plus difficile d’évaluer ces actifs, et ils valent essentiellement ce que quelqu’un est prêt à payer. Dans cet esprit, ces actifs sont beaucoup plus exposés à la volatilité du marché et il est très risqué d’y investir.

Cependant, croire que les NFT ne sont pas là pour durer signifie essentiellement que ces personnes ne croient pas en la valeur de l’art numérique. Dans un monde où la technologie gagne de plus en plus de terrain, cette option semble à mon avis très improbable. La plupart de ce que nous faisons, ou là où nous voyons de la valeur, est maintenant lié aux actifs numériques sous de nombreuses formes, et nous ne sommes qu’au début d’une révolution technologique. De plus, nous avons déjà la preuve que de nombreux individus sont prêts à payer énormément d’argent pour l’art numérique, à condition qu’il puisse être prouvé qu’ils sont effectivement propriétaires de l’actif numérique, et que la preuve de propriété ne peut être copiée, ni rejetée. Je pense que cette hypothèse est très improbable mais pourrait tout de même être envisagée car de nombreuses nouvelles technologies émergent et certaines sont remplacées par d’autres. Il est également juste de considérer que personne ne paierait réellement pour l’art numérique dans des région où il est encore difficile pour l’ensemble de la population de gagner suffisamment pour un niveau de vie de base. Enfin, seul l’avenir pourrait nous en dire plus sur la manière dont les NFT se comporteront, et sur ce que nous sommes susceptibles de vivre dans les temps à venir.

Quoi qu’il en soit, comme Beeple l’a mentionné dans une interview, il est toujours conseillé d’être prudent en matière d’art numérique, car il est très difficile de prédire les performances de l’actif à court terme. Il est conseillé aux individus d’acquérir autant de connaissances que possible et de décider eux-mêmes de la façon dont ils pensent que l’actif va performer. Je crois personnellement au premier scénario, avec une forte opinion que cette industrie est très volatile. J’espère tenir les individus informés de la performance de l’industrie au cours des prochains mois.

Conclusion

En conclusion, je crois que les NFT seront là à long terme. Il serait difficile, du moins pour le moment, de penser qu’une nouvelle technologie concurrente viendra perturber la technologie blockchain. Depuis des années, nous réfléchissons à une solution possible pour prouver la propriété des actifs numériques, et nous y sommes enfin. Même si le marché devait être surévalué, la technologie et le bénéfice de ce protocole sont des raison suffisantes pour penser que cette classe d’actifs est là pour durer. J’aime vraiment me rappeler de la croissance historique d’Internet, qui a eu une histoire très mouvementée, mais est toujours là et se développe encore aujourd’hui à une échelle inimaginable.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Passionné par le monde de la finance Fabien écrit et traduit des articles en lien avec les cryptomonnaies, la blockchain, et l'opinion politique sur ces sujets. Titulaire d'une thèse aux États-Unis, il se concentre principalement sur les actualités crypto et blockchain susceptibles d'intéresser les lecteurs français.

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous