NFT : une vente aux enchères qui pourrait changer l’industrie des montres de luxe

Partager l’article
EN BREF
  • WISeKey mettra aux enchères une montre sécurisée par NFT sur OpenSea le 31 mars.

  • Il s'agit de la première montre de luxe garantie par un token non fongible.

  • Le secteur des montres de luxe dispose déjà de montres équipées de portefeuilles de stockage à froid pour les BTC et BCH.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le 31 mars, WISeKey mettra aux enchères la toute première montre sécurisée par NFT sur la place de marché de NFT OpenSea.

La société de cybersécurité et d’IoT WISeKey a annoncé le 26 mars qu’elle mettra aux enchères la première montre de luxe sécurisée par NFT le 31 mars. WISeKey inscrira la montre sur la place de marché de NFT OpenSea, où elle vend déjà des œuvres d’art en tokens non fongibles.

WISeKey précise que l’enchérisseur gagnant recevra la montre, qui contient un certificat numérique intégré. Le certificat utilise une paire de clés publique-privée, qui garantit son authenticité.

WISeKey, cotée au NASDAQ, travaille sur le marché des montres de luxe depuis 2010. Sa technologie actuelle combine l’authentification à double facteur avec la technologie blockchain pour établir l’authenticité d’une montre. De plus, la société fournit aux horlogers la technologie de communication en champ proche (CCP) pour qu’un téléphone compatible avec la CCP puisse lire et confirmer l’identité de la montre.

Les fabriquants de montre restent à jour

Les horlogers ont du mal à faire face aux fausses montres qui polluent le marché. Les montres NFT sont ainsi les dernières créations en date d’une longue lignée de défenses contre les copies illégales.

Hublot, par exemple, a travaillé avec KerQuest sur une solution basée sur la blockchain pour authentifier ses montres et même déclencher la garantie de la montre. La blockchain Aura, basée sur Ethereum, a été développée par Microsoft et Consensys.

Une véritable montre suisse

En novembre 2020, Franck Muller a présenté sa montre BCH Encrypto. La montre est dotée d’un wallet de stockage à froid de Bitcoin Cash en deux parties. La clé publique est gravée sur le cadran, et une clé USB contient la clé privée du portefeuille. La BCH Encrypto fait suite à la Vanguard Encrypto, qui a été lancée en juin 2019.

Une œuvre d’art NFT à porter

La BCH Encrypto se vend à 9 900 euros. Quel sera le prix de la première montre sécurisée par NFT lors de la vente aux enchères ? WISeKey affirme mettre la montre aux enchères afin d’attirer l’attention. Cela pourrait fonctionner, et ainsi susciter une offre considérable.

Les NFT constituent un élément important de l’environnement des actifs numériques en 2021. Cependant, la plupart des objets liés aux NFT se trouvent uniquement dans le monde numérique. Contrairement à la montre WISeKey, vous ne pouvez pas les toucher.

Une autre première pour les tokens non fongibles

Le monde artistique des NFT a fomenté la toute première collaboration artistique entre un humain et un robot. Le 26 mars également, les œuvres de Sophia le Robot et de l’artiste Andrea Bonaceto ont rapporté plus d’un million de dollars. Cinq pièces originales étaient en vente. Quatre d’entre elles ont été vendues en édition limitée à 30 exemplaires, et se sont négociées entre 2 500 et 3 000 dollars chacune. La dernière, Sophia Instantiation, s’est vendue en édition unique pour 688 8888 dollars.

Les NFT sont peut-être la mode du moment mais les montres sécurisées par des NFT et les œuvres d’art inédites laissent aux collectionneurs des pièces durables.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

James Hydzik est un rédacteur et auteur spécialisé dans la finance et la technologie, basé à Kiev, en Ukraine. Il s'intéresse tout particulièrement à l'évolution de la réglementation face aux changements technologiques de plus en plus rapides. James a précédemment couvert la région des PECO (pays de l'Europe centrale et orientale) pour les magazines bancaires Financial Times et fDi. Fervent croyant de la rénovation de l'Europe de l'Est, appartement par appartement, il détient actuellement plus de matériel de rénovation de domiciles que de cryptos

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now