Voir plus

Binance perd une licence : les clients doivent-ils s’inquiéter ?

2 mins
Mis à jour par Matias Calderon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Mauvaise nouvelle chez Binance : la célèbre plateforme crypto a vu l'une de ses licences être révoquée par un régulateur.
  • Toutefois, il semblerait que l'équipe de l'entreprise n'y soit pas pour rien dans cette affaire.
  • promo

Binance a vu l’une de ses licences être révoquée. Devons-nous craindre un effet domino et la disparition de la plateforme ?

Une petite erreur qui coûte cher à Binance

Jusqu’où les mésaventures iront-elles pour Binance ? Depuis plusieurs semaines, la plateforme crypto fait parler d’elle à travers 😬 ses déboires avec les régulateurs américains. Cependant, il semblerait que l’affaire se propage à d’autres pays du monde.

En effet, selon un rapport publié par Bloomberg, les régulateurs australiens auraient révoqué la licence qui permettait à Binance de proposer des produits dérivés sur son territoire. L’émission de ces derniers, leur négociation pour d’autres personnes ou encore la fourniture de conseils sera donc interdite à la plateforme crypto à partir du 21 avril prochain.

Source : compte Twitter de Bloomberg Asia

Quelles sont les raisons de cette décision ? Il semblerait tout simplement que l’entreprise crypto se soit trompé dans la classification de ses clients et les ait désignés comme des investisseurs de gros. Que la chose ait été faite de manière intentionnelle ou non, elle n’a pas plu à l’ASIC (Australian Securities and Investments Commission) qui, après examen, a fait savoir à Binance qu’elle ne respectait pas ses lois.

Pour l’instant, des discussions sont encore en cours pour suspendre la fameuse licence au lieu de l’annuler. L’affaire reste donc à suivre.

binance

La situation n’est peut-être pas celle que l’on croit

La révocation d’une partie des services de Binance en Australie semble être une mauvaise nouvelle mais elle est loin d’être reçue comme une gifle par l’entreprise. Dans un communiqué, Binance affirme même que c’est elle qui aurait demandé à ce que la licence soit retirée. Ce, afin d’offrir des services plus ciblés.

Source : compte Twitter de Binance Australia

L’entreprise de Changpeng Zhao semble donc loin de tirer sa révérence. La perte de licences ne semble donc pas d’actualité. Ce, à moins que d’autres régulateurs ne décident de 😨 lui retirer son droit d’exercer. Un phénomène qui serait possible si un scandale venait à entacher la réputation de Binance. Fort heureusement, ce n’est pas encore le cas. Ainsi, rien a poussé les pays à examiner de nouveau la plateforme.

Toutefois, certains pays, comme Dubaï, ont durci leur processus et il n’est pas impossible que Binance doive revenir sur certains éléments de son dossier si elle souhaite gagner ou conserver une licence à l’avenir.

La morale de l’histoire : il ne faut pas croire tout ce qu’on entend, surtout si cela concerne Binance.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juin 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Après avoir parcouru le monde en tant qu'artiste, Laure Elizabeth a décidé de se poser et de se plonger dans le monde de la cryptomonnaie. Basée en France, diplômée de l'Université de Strasbourg et de l'Université Paris 8, elle a mis les pieds dans la crypto en 2017 et, depuis, n'a jamais cessé de faire partie de l'aventure. Avec plusieurs années d'expérience dans le journalisme et la traduction dans différentes langues à son actif, elle se consacre désormais à informer le public des...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé