Voir plus

Crypto Africa : Bientôt des paiements en Bitcoin sans internet sur le continent

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Denommé Machankura, c’est une plateforme qui offre un moyen d'accéder au Lightning Network par l'intermédiaire d'une interface USSD utilisant le réseau de télécommunications Subscriber Identity Module des téléphones mobiles
  • Pour utiliser Machankura, les utilisateurs composent un code de pays et suivent un processus d'enregistrement qui implique la création d'un code PIN à cinq chiffres.
  • promo

Alors que le problème de connectivité à Internet est l’un des plus grands freins à l’adoption du Bitcoin en Afrique, un développeur sud-africain a mis au point un outil permettant de contourner cette difficulté en accédant au Lightning Network via une interface USDD.

Bitcoin sans Internet ? Possible en Afrique

Bien que l’Afrique montre un grand intérêt pour le Bitcoin, l’adoption de la cryptomonnaie peine à s’étendre sur l’ensemble du continent en raison des défis structurels et technologiques. Selon un rapport de la Banque mondiale publié en 2017, seulement 22 % de la population africaine avait accès à Internet. Ce problème de connectivité empêche de nombreuses personnes du continent d’accéder au Bitcoin, même si elles expriment un certain intérêt pour la cryptomonnaie.

Cependant, cette barrière entre Internet et le Bitcoin pourrait être levée grâce à un nouvel outil développé par Kgothatso Ngako, un informaticien sud-africain. Denommé Machankura, c’est une plateforme qui offre un moyen d’accéder au Lightning Network par l’intermédiaire d’une interface USSD (Unstructured Supplementary Service Data) utilisant le réseau de télécommunications Subscriber Identity Module (module d’identité de l’abonné) des téléphones mobiles, similaire à une réponse vocale interactive (IVR) sous forme textuelle. 

Comment fonctionne Machankura ?

Pour utiliser Machankura, les utilisateurs composent un code de pays et suivent un processus d’enregistrement qui implique la création d’un code PIN à cinq chiffres. Une fois enregistrés, ils peuvent accéder à des fonctionnalités supplémentaires telles que l’envoi ou la réception de bitcoins et la consultation de l’historique des transactions via un menu sur leur téléphone.

Machankura propose des adresses Lightning personnalisées, qui sont beaucoup plus faciles à saisir sur les téléphones basiques dotés d’une fonction de saisie de texte à plusieurs touches que les adresses de facturation Lightning ordinaires. Ces adresses personnalisées ont la longueur d’une adresse e-mail classique et combinent le numéro de téléphone de l’utilisateur avec le domaine “@8333.mobi” de Machankura. Les utilisateurs peuvent également modifier ces adresses pour dissimuler leur numéro de téléphone.

Une fois qu’un utilisateur a des “sats” dans son portefeuille, il peut utiliser les intégrations avec des services de cartes-cadeaux et de bons d’achat tels que Bitrefill et Azteco pour dépenser ses sats sur des achats quotidiens ou échanger des bons d’achat contre des pièces bitcoin.

Quelques critiques adressées à l’encontre de l’outil?

Machankura a été critiquée dans deux domaines principaux. Tout d’abord, le protocole de communication USSD utilisé par Machankura n’est pas crypté, ce qui pourrait exposer les transactions des utilisateurs à l’interception par des tiers. Pour résoudre ce problème, l’équipe de Machankura travaille sur des moyens d’introduire le chiffrement sur le service afin de renforcer la sécurité des transactions.

Ensuite, le service USSD de Machankura est actuellement custodial, ce qui signifie que les utilisateurs ne possèdent pas leurs clés privées et peuvent potentiellement perdre leurs fonds. De plus, Machankura facture des frais de transaction de 1 % pour l’envoi de bitcoins, qui sont utilisés comme source de revenus pour couvrir les coûts de fonctionnement du service. Néanmoins, les Bitcoiners ont plutôt bien accueilli l’initiative.

Morale de l’histoire : Peu importent les obstacles que doit surmonter le Bitcoin, l’adoption de la cryptomonnaie finira par s’étendre sur l’ensemble du continent.

Les meilleures plateformes de cryptos | Mai 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

TCPMHRYSU-U0351LGCF52-10a4046cf375-512.png
Samuel Cange
Samuel Cange est un rédacteur crypto expérimenté avec un master en économie de l'Université de Namur (Unamur). Il a commencé à travailler en tant que rédacteur crypto en 2020, ce qui lui a permis d'acquérir une connaissance approfondie du marché des cryptomonnaies ainsi que de l'industrie de la blockchain en général. En dehors de son travail en tant que rédacteur, Samuel participe activement à la vulgarisation des cryptomonnaies sur les réseaux sociaux. Il possède un compte Facebook privé...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé