Voir plus

Faillites du bear market : remboursement imminent pour toutes les victimes ?

3 mins
Mis à jour par Matias Calderon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Voyager Digital fait parler de lui avec une dette augmentée mais à moitié remboursée.
  • Les autres victimes des faillites de l'hiver crypto peuvent-elles en attendre autant ? Certaines entreprises semblent plus que jamais proches de l'objectif.
  • promo

Le moment tant attendu par les créanciers de Voyager est enfin arrivé : un remboursement a été versé ! Mais qu’en est-il des autres victimes ?

Voyager Digital tourne la page du bear market

Près d’un an après le début du bear market, les clients lésés attendent toujours le remboursement de leur argent. Néanmoins, les choses semblent soudainement se débloquer.

Nous l’avons appris ce matin : à l’heure de la rédaction de cet article, le montant de la dette de Voyager Digital a de nouveau augmenté. D’après un récent rapport publié par la justice américaine, la plateforme déchue devrait 5,1 millions de dollars de plus à ses créanciers.

La somme correspondrait aux frais judiciaires dépensés par ces derniers au cours du printemps, portant le montant total de l’indemnisation à 16,4 millions de dollars.

Toutefois, quelques bonnes nouvelles se dégagent à l’horizon. En effet, puisque Voyager Digital aurait déjà remboursé près de 9 millions de dollars à ses anciens clients. Cela représente plus de la moitié de la dette. Mieux encore, les retraits sont à nouveau opérationnels sur sa plateforme et les témoignages de créanciers ayant pu récupérer leur argent se multiplient.

Source : compte Twitter de Lemuel Taylor

Pour Gemini, un remboursement d’ici la fin du mois ?

Du côté de Gemini, l’heure est à l’ultimatum. Alors que l’entreprise est 🥶 en froid avec sa société mère, Digital Currency Group, ses deux fondateurs ont décidé d’obtenir l’indemnisation de leur client une bonne fois pour toute.

Cameron Winklevoss a ainsi publié une lettre ouverte destinée à Barry Silbert, le PDG de la firme DCG. Ce, afin de lui ordonnant de verser 1,46 milliards de dollars au plus vite. L’argent servira, bien évidemment, au remboursement des clients de Gemini Earn mais également à la restructuration de la société.

Source : compte Twitter de Cameron Winklevoss

Le principal intéressé a jusqu’au 6 juillet pour accepter l’offre, faute de quoi Winklevoss l’attaquera en justice. Mais ce n’est pas tout : l’accord précise que 275 millions de dollars devront être payés d’ici la fin du mois. Les victimes de l’hiver crypto pourraient donc avoir un premier retour de leur argent !

Attention néanmoins, rien n’est encore acté pour l’instant puisque Barry Silbert pourrait tout à fait refuser la proposition. Un long procès pourrait s’en suivre, avec un remboursement d’ici un an en moyenne.

bear market

Su Zhu et Kyle Davis lancent un remboursement en deux fois

Si l’on en croit de récents propos de Kyle Davies, le co-fondateur de Three Arrows Capital, lors d’un récent Twitter Space, la majorité des créanciers de la plateforme auraient d’ores et déjà été remboursés partiellement ou entièrement.

Cependant, Davies et Su Zhu veulent aller plus loin et accélérer le processus. Les deux entrepreneurs ont 🤫 secrètement relancé leur activité. D’ailleurs, ils souhaitent verser une partie de leur profit à leurs anciens clients. Mais attention, il y a une condition ! Ceux qui voudront bénéficier de ce nouveau système vont devoir ouvrir un compte au plus vite sur OPNX.

L’argent qui sera versé par la suite servira-t-il de bonus ou d’excuse aux très nombreux créanciers de 3AC ? Si Kyle Davies a spécifié que son offre se dressait en parallèle du processus de liquidation de la plateforme en cours, on ignore encore si les versements cesseront une fois ce dernier terminé.

Three Arrows Capital

Du côté de FTX, c’est encore flou

Mauvais élève de la liste, FTX continue de semer le doute quant à l’indemnisation prochaine de ses créanciers. Si les clients européens ont pu faire une première demande et 💸 toucher leur argent, plusieurs millions sont encore en attente.

Du côté de l’entreprise, les frais d’avocat explosent et la justice semble encore loin de prononcer son verdict. D’autant plus que Sam Bankman-Fried joue sur plusieurs tableaux. Si 🥳 90 % de l’argent nécessaire a été retrouvé et n’attend que d’être distribué, l’initiative doit d’abord attendre l’aval de la justice.

Néanmoins, il se pourrait que la très controversée 🤔 réouverture prochaine de la plateforme pourrait permettre à l’entreprise de générer quelques profits. Ce, tout en se rachetant auprès du public.

La morale de l’histoire : ce n’est plus qu’une question de temps avant que les victimes du bear market ne retrouvent leur dû !

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Laure Elizabeth Iacoucci est une journaliste expérimentée, comptant déjà plusieurs années d’expertise en rédaction, recherche et SEO. Son champ d’expertise s’étend de la blockchain à l’intelligence artificielle en passant par les régulations, la DeFi, les analyses de marché ainsi que toute forme de vulgarisation. Ses compétences rédactionnelles, sa maîtrise du SEO et son sens de l’investigation en font une professionnelle versatile et toujours prête à apporter un spectre complet de la crypto.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé