Voir plus

Inflation : les banques centrales n’ont plus qu’une seule solution

2 mins
Par Martin Young
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Pour faire face à l’inflation galopante, les banques centrales ont commencé à accumuler de l’or.
  • Rien qu’en 2022, les banques centrales ont acheté 1 136 tonnes d’or.
  • Bien que Bitcoin surpasse l’or en termes de performance, il peine toujours à gagner la confiance des banques.
  • promo

Pour faire face à l’inflation galopante, les banques centrales ont commencé à accumuler d’énormes quantités d’or. Pourtant, toutes les données prouvent que Bitcoin l’emporte largement sur l’or en termes de performance et de rentabilité.

À en croire un rapport publié par le gestionnaire de fonds américain Invesco, les banques centrales ont accumulé d’importantes quantités d’or depuis l’année dernière. Ce, dans l’espoir d’endiguer l’inflation et de rester à flot dans un climat économique de plus en plus incertain.

Inflation : les banques centrales passent à la vitesse supérieure

Intitulé Invesco Global Sovereign Asset Management 2023, le rapport révèle que 85 fonds souverains et 57 banques centrales détiennent un total de 21 000 milliards de dollars d’or.

“L’inflation est persistante et les taux d’intérêt se font de plus en plus élevés. Les investisseurs commencent donc à rééquilibrer leurs 👛 portefeuilles”, peut-on lire dans le rapport.

En réponse au rapport d’Invesco, Balaji Srinivasan, le directeur technologique de Coinbase, a tweeté

“Pour faire court, ils achètent de l’or pour le garder dans leurs coffres. Ils se préparent à une inflation plus élevée”.

Rien qu’en 2022, les banques centrales ont acheté 1 136 tonnes d’or. Et d’après Invesco, les réserves d’or des banques centrales sont en constante augmentation depuis douze ans.

Les banques centrales de Chine et de Turquie détiennent à elles seules 20% de la quantité d’or achetée en 2022. “Cependant, d’autres banques centrales, en particulier celles du Moyen-Orient et des économies émergentes, ont acheté d’importantes quantités d’or”, poursuit Invesco. 

D’après l’entreprise, les institutions financières savent très bien que l’inflation constitue un risque majeur pour leurs économies. En effet, environ deux tiers des banques centrales cherchent à protéger leurs portefeuilles contre l’inflation qui ravage l’économie mondiale depuis plusieurs années.

“L’augmentation des réserves d’or est la méthode la plus courante. En effet, 69 % des banques centrales luttent contre l’inflation en achetant de l’or”.

Depuis la nuit des temps, le métal jaune est considéré à la fois comme un actif refuge et comme une protection contre les aléas économiques. Ce n’est donc pas pour rien que la plupart des banques centrales l’utilisent pour se protéger de l’inflation.

Pourquoi les banques centrales achètent-elles de l’or ? Invesco

Cela dit, de nombreuses banques centrales se disent préoccupées par les répercussions des sanctions américaines sur l’économie américaine. Des inquiétudes qui rendent l’or d’autant plus attractif à leurs yeux.

Qu’en est-il du Bitcoin ?

D’après le CTO de 💱 Coinbase, l’or et Bitcoin sont les principales réserves de valeur en ce moment. En revanche, les devises comme le yuan chinois et la roupie indienne sont devenus de simples moyens d’échange. Même le dollar, qui était autrefois considéré comme le roi des monnaies, commence peu à peu à perdre les faveurs des banques centrales.

Bien que l’or numérique surpasse l’or physique en termes de performance, il peine toujours à gagner la confiance des banques centrales.

En effet, le cours BTC a grimpé de 80 % depuis le début de l’année, tandis que celui de l’or n’a bougé que de 4,6 % sur la même période.

Notons par ailleurs que Tether présente également son stablecoin 🪙 XAUT comme une couverture contre l’inflation.

Morale de l’histoire : La ruée vers l’or a commencé, mais quel or choisirez-vous ?

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé