Voir plus

Satoshi Nakamoto démasqué : le créateur de Bitcoin est-il actuellement en prison ?

6 mins
Mis à jour par Laure Elizabeth Iacoucci
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Maintenant que nous avons étudié les candidats les plus connus au titre de Satoshi Nakamoto, intéressons-nous à son côté sombre.
  • Et si le mystérieux individu n'avait pas disparu des radars pour les raisons que l'on croit ?
  • promo

Satoshi Nakamoto pourrait avoir un côté sombre : sa disparition soudaine serait-elle en lien avec d’éventuelles activités criminelles ayant mené à un emprisonnement inattendu ?

Qui est Paul Le Roux ?

Paul Le Roux est né en 1972 en Rhodésie, soit l’actuel Zimbabwe. Suite à l’arrivée de politiques anti-blanc au pouvoir dans le pays, il déménagera en Afrique du Sud, où l’on se souviendra de lui comme d’un adolescent passionné d’informatique et de jeux vidéo. Programmeur amateur, il pourra concrétiser sa passion à 17 ans, lorsqu’il déménagera à Londres et travaillera pour une entreprise de sécurité après avoir abandonné sa scolarité.

Les premiers travaux notables de Paul Le Roux commencent dans les années 1990, où il basera une bonne partie de ses activités sur le chiffrement. Il se servira régulièrement de ses compétences pour laisser des messages chiffrés sur le réseau de forum Usenet, où il critiquera régulièrement la politique.

A partir de 1997, il développe le logiciel de chiffrement Encryption 4 Masses (E4M). Il le commercialisera l’année suivante et se démarquera par plusieurs interventions publiques en faveur de la vie privée. Jusqu’au début des années 2000, il continuera de faire évoluer E4M et de développer plusieurs logiciels annexes.

En 2004, un logiciel similaire, TrueCrypt, voit le jour. Bien que ses créateurs soient inconnus, beaucoup ont soupçonné Paul Le Roux d’en être à l’origine.

Malgré sa contribution à la cryptographie, le principal intéressé est avant tout connu pour ses activités criminelles. Il s’intéressera au hacking à la fin des années 1990 puis cumulera bien d’autres métiers, en passant de la déforestation à la revente de médicaments, d’une carrière de tueur à gages au trafic de drogue.

La contrebande de matières premières ou de métaux précieux, le trafic d’armes, le blanchiment d’argent ou encore la propriété de terres agricoles servant à faire pression sur les politiques du Zimbabwe ont également fait partie de ses exactions.

A partir de 2007, les autorités américaines ont enquêté sur l’entreprise de revente de médicaments de Paul Le Roux et, après avoir découvert les exactions que celle-ci cachait, ont entrepris de traquer son propriétaire. Après plusieurs années de surveillance, ce dernier a été arrêté en 2012 et condamné à 25 ans de prison.

Ce qu’il dit sur Satoshi Nakamoto

Décidément, il semblerait que beaucoup des identités potentielles de Satoshi Nakamoto gardent leur opinion secrète. Si certains, comme Nick Szabo dont nous vous avons étudié le cas dans 📰 notre dernière chronique, ont infirmé les rumeurs, Paul Le Roux ne s’est jamais exprimé personnellement concernant à Bitcoin.

Notons néanmoins qu’il a avoué en 2020 qu’il souhaitait lancer un business dans les cryptomonnaies, notamment à travers le minage. Ce, par l’intermédiaire d’un système inventé par lui-même et qui nécessiterait une excellente connaissance du BTC.

De ce fait, les interprétations sont nombreuses : le principal intéressé veut-il garder l’identité du créateur du BTC secrète ? Ou, au contraire, veut-il faire comprendre qu’il est étranger au projet ?

Satoshi Nakamoto

Est-il le créateur de Bitcoin ? Ce qu’en pensent les experts

Les premiers liens entre Paul Le Roux et Satoshi Nakamoto ont commencé lorsque le média Wired a publié un rapport sur le sujet en 2019.

Après avoir enquêté pendant cinq longues années sur le principal intéressé, le journaliste Evan Ratliff a mis en avant les nombreux faits suivants :

  • Paul Le Roux est en capacité de développer tout un écosystème cryptographique ;
  • Il aurait des liens avec Craig Wright ;
  • L’une des premières éditions du logiciel Bitcoin comprendrait un code pour une interface de casino en ligne, activité à laquelle Paul Le Roux s’est également adonné ;
  • De par ses activités criminelles, le principal intéressé a réussi à cacher son identité pendant de nombreuses années, tout comme Satoshi Nakamoto ;
  • Il disposerait également de faux papiers portant des noms approchants du pseudonyme du créateur de Bitcoin ;
  • Les périodes d’absence de Satoshi Nakamoto correspondent à celles de Paul Le Roux ;
  • De même, le dernier mail du premier correspondrait à l’année d’arrestation du second ;
  • Le fait que Nakamoto ait disparu dès que la CIA a pris connaissance de Bitcoin pourrait confirmer son statut de criminel bien déterminé à ne pas se faire attraper ni collaborer avec les autorités.

Malheureusement, Evan Ratliff a également terminé son rapport en spécifiant qu’il n’avait finalement trouvé aucune preuve tangible d’une correspondance entre les deux hommes. Ses nombreuses trouvailles seraient donc à prendre avec des pincettes car elles seraient biaisées par son envie d’associer les deux individus.

Toutefois, le sujet est revenu sur la table lorsque Martin Shkrelli a affirmé avoir déchiffré la signature de la première transaction Bitcoin réalisée par Satoshi Nakamoto. Nous vous en avions 👉 parlé à l’époque : le mystérieux créateur y dévoilerait son identité et celle-ci ne serait autre que celle de… Paul Le Roux !

Cependant, certains développeurs de Bitcoin sont rapidement venus infirmer la nouvelle et ont révélé que le déchiffrement était faux ! Martin Shkrelli aurait mal orthographié certains noms et, à l’époque du dit transfert, il était impossible d’accompagner celui-ci d’une signature.

Source : compte X de Pieter Wuille

Test de probabilité : le sujet peut-il être Satoshi ?

Avec de nombreux éléments en faveur de Paul Le Roux et tout autant d’infirmations, il est encore difficile de déceler le vrai du faux. Pourrait-il vraiment être Satoshi Nakamoto et si oui, a-t-il tout simplement disparu des radars parce qu’il est en prison ?

Voyons ce que notre test de probabilité a à nous dire : 

Preuve cryptographique : Paul Le Roux n’a pas utilisé d’outil, de clé privée ou même de compte appartenant à Satoshi Nakamoto. En outre, malgré les affirmations de Martin Shkrelli, les deux hommes n’auraient pas été en contact à l’époque du premier transfert de Bitcoin.

Connaissance technique de la cryptographie et contributions : Avec de très nombreux logiciels de cryptographie à son actif, Paul Le Roux dispose de toutes les connaissances nécessaires pour être Satoshi Nakamoto. Si l’on en croit l’enquête d’Evan Ratliff, le principal intéressé maîtriserait de nombreux langages de programmation, dont le C++ avec lequel Bitcoin a été codé. Il aurait, en outre, une grande connaissances du cryptage mais également des réseaux (financiers et informatiques). Cette combinaison aurait donc pu lui permettre de créer la première cryptomonnaie.

D’un côté plus pratique et selon un ancien CV récupéré par le journaliste, Le Roux aurait longtemps travaillé en tant que programmeur contractuel, notamment pour des banques internationales. Il aurait développé plusieurs systèmes financiers pour eux ainsi qu’un certain nombre de protocoles de virement permettant de contourner des restrictions… et même de transférer de l’argent sans être repéré par les autres établissements !

Enfin, plusieurs développeurs ayant travaillé pour lui ont affirmé qu’il projetait de créer une monnaie numérique peu avant 2008.

Correspondances des communications et du langage : Les écrits des deux hommes ont-ils des choses à nous révéler ? Il semblerait bien que oui ! En effet, de nombreuses similitudes ont été décelées entre les styles de communication de Paul Le Roux et de Satoshi Nakamoto. Ils utiliseraient tous les deux un anglais du Commonwealth.

Toutefois, certaines différentes sont également à noter dans la manière dont ils orthographient certains mots ou dans la position de leurs points et espaces… mais des occurrences similaires ont également été détectées dans le whitepaper de Bitcoin.

Cohérence des déclarations : Tant Paul Le Roux que Satoshi Nakamoto se rejoignent dans leur vision de la vie privée. La liberté de disposer de son argent sans le contrôle d’une banque 🪪 ni vérification d’identité est donc leur maître mot. De même, ils s’associent dans leur tendance à se soulever contre le gouvernement et sa main mise sur les finances du public.

Plus étonnant encore, les deux hommes disposent d’une même éthique, notamment en ce qui concerne le respect du travail des autres développeurs. Alors que le créateur de Bitcoin a pris contact avec les chercheurs ayant travaillé sur les monnaies numériques ou suggéré leur mise en place, Paul Le Roux a prévenu les auteurs de certains protocoles de chiffrement pour leur dire qu’il allait utiliser leur œuvre.

Reconnaissance de la communauté : Malgré toutes les similitudes, les membres de la crypto sphère qui estiment que Paul Le Roux pourrait être Satoshi Nakamoto restent marginaux.

Taux de probabilité : 85 %.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : conformément aux directives de The Trust Project, cet article d’opinion présente le point de vue de l’auteur et ne reflète pas nécessairement les opinions de BeInCrypto. BeInCrypto s’engage à fournir des informations transparentes et à respecter les normes journalistiques les plus strictes. Les lecteurs sont invités à vérifier les informations de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre des décisions sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Laure Elizabeth Iacoucci est une journaliste expérimentée, comptant déjà plusieurs années d’expertise en rédaction, recherche et SEO. Son champ d’expertise s’étend de la blockchain à l’intelligence artificielle en passant par les régulations, la DeFi, les analyses de marché ainsi que toute forme de vulgarisation. Ses compétences rédactionnelles, sa maîtrise du SEO et son sens de l’investigation en font une professionnelle versatile et toujours prête à apporter un spectre complet de la crypto.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé