BitMEX : le procès pour blanchiment d’argent débutera en mars 2022

Partager l’article
EN BREF
  • BitMEX devra faire face à un procès pour blanchiment d'argent le 28 mars 2022.

  • BitMEX et ses fondateurs sont accusés d'avoir enfreint la loi sur le secret bancaire, les règles de connaissance du client et de lutte contre le blanchiment d'argent.

  • Depuis, l'exchange a enregistré une forte baisse de son usage et de ses activités.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La date du procès pour blanchiment d’argent de BitMEX a été fixée à mars 2022, soit 18 mois après l’annonce des accusations.

Sponsorisé



Sponsorisé

BitMEX, une plateforme de dérivés de crypto, a fait l’objet de nombreuses affaires judiciaires et devra faire face à des accusations de blanchiment d’argent le 28 mars 2022.

BitMEX et ses fondateurs sont passés dans le collimateur des autorités l’an dernier, ce qui avait fait vaciller les marchés. Le cofondateur et ex-PDG de la société, Arthur Hayes, ainsi que le cofondateur Benjamin Delo et le directeur technique Samuel Reed font tous face à des accusations.

Sponsorisé



Sponsorisé

Ces personnes sont accusées d’avoir enfreint la loi sur le secret bancaire, la loi sur la connaissance du client et la loi sur le blanchiment d’argent par le ministère de la Justice et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC). M. Hayes s’est récemment rendu aux autorités au début du mois d’avril 2021.

BitMEX est enregistré aux Seychelles, et Hayes aurait déclaré qu’il était plus facile de corrompre les autorités dans ce pays. Ce dernier a quitté son poste de PDG en octobre 2020.

BitMEX reste en vie mais son éclat s’est terni

Jusqu’à ce que les accusations soient portées, BitMEX était l’une des plateformes de produits dérivés les plus populaires au monde. Toutefois, après avoir été pris pour cible par les autorités, les utilisateurs ont fui la plateforme, qui est depuis devenue un acteur beaucoup plus modeste dans ce domaine.

Pour apaiser certaines autorités, BitMEX avait mis à jour ses exigences en matière de KYC (connaissance du client). Le ministère de la justice a affirmé que l’exchange n’avait pas mis en place de procédures d’anti-blanchiment d’argent pour les traders américains, ce qui est l’une des principales accusations portées contre lui.

En plus d’accélérer l’enregistrement KYC, BitMEX a également formé un partenariat de surveillance avec Eventus Systems. La lutte contre le blanchiment d’argent a porté sur une collaboration pour la surveillance des transactions. La société a également annoncé qu’elle travaillerait avec Chainalysis pour empêcher toute activité illicite.

Avec toutes ces controverses, BitMEX a connu une baisse d’utilisation et d’activité. S’ils sont reconnus coupables, les dirigeants pourraient recevoir jusqu’à cinq ans de prison et 250 000 dollars d’amende.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Rahul Nambiampurath is an India-based Digital Marketer who got attracted to Bitcoin and the blockchain in 2014. Ever since, he's been an active member of the community. He has a Masters degree in Finance. <a href="mailto:editorinchief@beincrypto.com">Email me!</a>

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous