Voir plus

Ethereum (ETH) : la transition vers la preuve d’enjeu ne menacera pas Cardano, selon le fondateur d’ADA

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Charles Hoskinson a expliqué pourquoi la transition d'Ethereum vers la preuve d'enjeu ne menace pas Cardano.
  • Selon lui le mantra de Cardano, à savoir "évolutivité, interopérabilité et durabilité", le distingue d'Ethereum.
  • Cardano a récemment gagné en popularité grâce à son utilisation d'une preuve d'enjeu plus durable.
  • promo

Dans une interview accordée à Yahoo Finance, le fondateur de Cardano (ADA), Charles Hoskinson, a expliqué pourquoi la transition d’Ethereum (ETH) vers la preuve d’enjeu (PoS) n’est pas une menace pour Cardano.

Au cours de l’interview, l’un des animateurs a suggéré que la transition d’Ethereum vers la preuve d’enjeu pourrait en faire un soi-disant “tueur de Cardano”.

“Je ne le vois pas de cette manière”, a rétorqué Hoskinson. Le fondateur de Cardano a ensuite expliqué que le mantra de ses blockchains a toujours été “évolutivité, interopérabilité et durabilité”. Il affirme que ces trois caractéristiques les distinguent d’Ethereum.

Évolutivité, interopérabilité et durabilité

En ce qui concerne la migration d’Ethereum vers la preuve d’enjeu, Charles Hoskinson a souligné que Cardano a été le premier projet à arriver sur le marché avec cette technologie. “Ce n’est que le moteur”, a-t-il déclaré. “Un moteur ne fait pas d’une BMW une BMW.” Il a ajouté qu’il ne s’agit que d’un composant de tout un écosystème.

Tout d’abord, M. Hoskinson a abordé la question de la gouvernance, qui, selon lui, a été “abandonnée” par les développeurs d’Ethereum lors de la transition vers Ethereum 2 (ETH2). Il a déclaré que la manière dont le système allait évoluer ou se mettre à jour après le départ à la retraite ou la perte d’importance de ses fondateurs n’était pas claire.

Selon lui, Bitcoin (BTC) est confronté à un problème similaire, affirmant que plus un système devient important, plus il évolue lentement. Un système de gouvernance on-chain ne figure pas sur la feuille de route d’ETH2, mais il est au cœur de celle de Cardano.

Ensuite, M. Hoskinson a mis l’accent sur l’interopérabilité, notant que Cardano prévoit des dispositions spéciales pour les chaînes latérales. Cependant, Ethereum n’a pas été en mesure de le faire d’une manière rentable, a-t-il dit, faisant indirectement référence aux frais de gaz élevés. Bien qu’il s’agisse d’une priorité pour ETH2, Hoskinson a déclaré qu’il n’était pas encore clair comment l’équipe d’Ethereum allait s’y prendre.

Enfin, le fondateur d’ADA a souligné que Cardano et Ethereum ont finalement des bases d’utilisateurs différentes. Il a également noté que leurs modèles comptables étaient différents, soulignant l’évolutivité de l’UTXO propre à Cardano. Ce système permet le sharding par conception, alors qu’Ethereum se débat encore avec cette capacité. M. Hoskinson a conclu en exprimant sa confiance dans le fait que Cardano “sera un leader pour les micropaiements.”

Les ambitions de Cardano

La question initiale vient d’une affirmation précédente selon laquelle Cardano serait un “tueur d’Ethereum”. L’utilisation par Cardano d’un mécanisme de preuve d’enjeu plus durable lui a récemment permis de se démarquer récemment, face aux préoccupations environnementales croissantes.

En créant Cardano, Charles Hoskinson a expliqué qu’il voulait utiliser tous les avantages de la technologie blockchain pour essayer d’améliorer le monde en développement. Il a constaté que l’Afrique et l’Asie du Sud-Est, dont les infrastructures sont sous-développées, connaissaient un taux de croissance de 10 à 15% par an.

Il espère ainsi que Cardano permettra à cette population croissante de créer une nouvelle richesse grâce à ce “système totalement alternatif.” M. Hoskinson a de plus souligné que Cardano a déjà lancé de tels projets en Géorgie et en Éthiopie.

Prakash Chand, fondateur d’AskTheDoctor, a transféré la blockchain AskToken de sa société sur Cardano, après s’être entretenu de ces objectifs avec Hoskinson. Le milliardaire Mark Cuban est également devenu un adepte de la blockchain, qu’il dit “apprécier de plus en plus“.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juin 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

37c58b84a21f59fd4fd1cd91383114c2.jpg
Nicholas Pongratz
Nick is an Oral Communication Skills Professor and Data Science Specialist in Budapest, Hungary with an MSc in Business Analytics. He is a relative latecomer to the field of cryptocurrency and blockchain technology, but is intrigued by its potential economic and political usage. He can best be described as an optimistic center-left skeptic.Email him!
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé