Voir plus

Gemini Green vise à réduire l’empreinte carbone de l’industrie crypto

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Gemini s'efforce de compenser ses émissions de carbone avec le lancement de Gemini Green.
  • Gemini Green a donné environ 4 M$ pour payer des permis pour près de 350 000 tonnes métriques de carbone.
  • Alors que les préoccupations énergétiques autour des cryptomonnaies augmentent, les entreprises et les institutions ont commencé à chercher un moyen de rendre la crypto plus verte.
  • promo

L’exchange de cryptomonnaies Gemini s’efforce de limiter l’empreinte carbone de ses avoirs en bitcoins

Ce 24 juin, la plateforme de cryptomonnaies Gemini a annoncé le lancement de Gemini Green, une initiative à long terme visant à intégrer un comportement respectueux du climat dans son modèle économique. Pour ce faire, Gemini s’est associé à l’association à but non lucratif Climate Vault, basée à Chicago. Dans le cadre de cette collaboration, Gemini Green fait don de fonds qui seront utilisés pour payer des permis pour environ 350 000 tonnes métriques de carbone.

Les personnes concernées considèrent qu’il s’agit là d’une première étape importante sur la voie de la décarbonisation de la cryptomonnaie par Gemini. Climate Vault travaille actuellement avec une vingtaine d’entreprises pour compenser leur empreinte carbone. Le cofondateur, Michael Greenstone, a déclaré que son intention avec Climate Vault est de “supprimer complètement les préoccupations environnementales autour de Bitcoin, d’une manière qu’on n’observe pas dans d’autres industries”.

Selon le communiqué de presse, “ces permis de carbone compensent l’énergie non renouvelable consommée par les mineurs sur le réseau Bitcoin pour sécuriser les bitcoins dont Gemini a la garde”. Pour ce faire, Gemini Trust, qui est géré par Cameron et Tyler Winklevoss, a fait don d’environ 4 M$ au plan et continuera à œuvrer pour que les énergies renouvelables fassent partie du réseau Bitcoin. 

Le PDG de Gemini, Tyler Winklevoss, a exprimé son désir d’une alternative plus propre pour aider les générations futures à prospérer. “Alors que Bitcoin émerge comme une réserve de valeur dominante, il est impératif que nous incorporions la durabilité pour les générations futures. Nous sommes fiers de faire équipe avec Climate Vault pour compenser notre exposition au minage non renouvelable et contribuer à la décarbonisation du bitcoin.”

M. Winklevoss a poursuivi en disant : “Nous voulons construire un monde meilleur. Il est également important d’être durable alors que nous naviguons dans cette vision.” 

Le monde des cryptomonnaies se bat pour rester vert

L’annonce de cette initiative intervient à un moment où de nombreuses personnes s’interrogent sur les effets néfastes des cryptomonnaies sur l’environnement. Récemment, des problèmes sont apparus, principalement autour de la quantité d’énergie consommée par les opérations de minage de bitcoins dans le monde. Des études ont montré que, si Bitcoin était un pays, il consommerait plus d’énergie que d’autres nations comme le Venezuela et la Suède. 

Certains pays, comme la Chine, sont tellement préoccupés par l’impact négatif du minage de cryptomonnaies qu’ils interdisent directement cette pratique à gauche et à droite. D’autres, comme Elon Musk, ont déclaré que Tesla cesserait d’accepter les bitcoins comme moyen de paiement jusqu’à ce que le réseau adopte les énergies renouvelables. Ces deux annonces ont non seulement provoqué une chute spectaculaire du prix de Bitcoin, mais ont également mis en lumière les problèmes environnementaux liés aux cryptomonnaies. 

Outre l’achat de compensations, le communiqué indique qu’un million de dollars a été alloué via le Gemini Opportunity Fund, qui soutient les projets et les organisations à but non lucratif qui œuvrent pour la durabilité des cryptomonnaies.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

8e352407c7c9065659a2996ca5e3a928?s=120&d=wp_user_avatar&r=g
Matthew De Saro
Matthew De Saro est un journaliste et une personnalité médiatique spécialisée dans le sport, les jeux d'argent et les statistiques. Avant de rejoindre BeInCrypto, son travail a été présenté sur Fansided, Forbes et OutKick. Grâce à sa formation en analyse statistique et à sa passion pour l'écriture, il adopte une approche originale pour rendre compte de l'actualité.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé