Bitcoin btc
$ usd

Les banques centrales sont sceptiques quant aux chances des cryptomonnaies de supplanter l’or

2 mins
9 juillet 2021, 00:38 CEST
Mis à jour par Célia Simon
9 juillet 2021, 00:38 CEST
EN BREF
  • Les banques centrales sont sceptiques quant au fait que Bitcoin ou d'autres cryptomonnaies pourraient prendre la place de l'or dans leurs réserves de devises étrangères.
  • De nombreuses banques centrales restent sceptiques à l'égard des cryptomonnaies, même si elles sont de plus en plus adoptées.
  • Cependant, les banques centrales se sentent plus sûres des perspectives d'une monnaie numérique de banque centrale (CBDC).
  • promo

Les banques centrales sont sceptiques face à l’idée que Bitcoin ou d’autres cryptomonnaies pourraient prendre la place de l’or dans leurs réserves de devises étrangères.

Environ 85 % des gestionnaires de réserves disent qu’ils ne s’attendent pas à ce que les cryptomonnaies remplacent l’or dans leurs réserves de devises étrangères. Plus d’un quart des personnes interrogées ont déclaré que les cryptomonnaies avaient un potentiel d’investissement en tant qu’actifs non corrélés, pour aider à diversifier les portefeuilles. Cependant, 57 % des responsables ont déclaré qu’ils ne s’attendaient pas à ce que les cryptomonnaies aient un impact significatif sur leurs opérations de réserve. Plus de 30 grandes banques centrales ont été interrogées par UBS dans le cadre de cette enquête

Les sceptiques de la cryptomonnaie

La prudence des responsables des banques centrales intervient alors que le secteur des cryptomonnaies est en plein essor. De nombreux défenseurs des cryptomonnaies les considèrent comme un moyen de préserver la valeur de leur patrimoine. Cela est dû aux programmes de relance massifs pour lutter contre la pandémie, qui ont suscité des spéculations sur une inflation plus élevée.

Malgré cela, de nombreux investisseurs traditionnels et institutions se tiennent à distance des pièces qui traversent des périodes de volatilité intense. Cela a également érodé son attrait en tant que réserve de valeur stable. Cependant, alors que les autorités s’efforcent de trouver une réponse au boom de la cryptomonnaie, elles sont plus optimistes quant aux perspectives des jetons numériques officiels.

Les fans de la CBDC

Si les responsables des banques centrales restent sceptiques à l’égard des cryptomonnaies, nombre d’entre elles sont de plus en plus convaincues de l’intérêt des monnaies numériques des banques centrales (CBDC). Quelque 60 % des gestionnaires de réserves des banques centrales interrogés par UBS s’attendent à ce qu’au moins une banque centrale du G7 dispose d’une CBDC accessible aux consommateurs au cours des cinq prochaines années. Ce chiffre passe à 80 % lorsque l’attente porte sur une CBDC “de gros” pour les institutions financières.

Les fonctionnaires ont fait remarquer que deux des principales motivations qui ont poussé les banques centrales à développer les monnaies numériques sont les suivantes. La première est d’améliorer le système de paiement de détail. La seconde est d’améliorer l’infrastructure financière au sens large, qui comprend également des fonctions clés telles que la compensation et le règlement. Selon UBS, les responsables des banques centrales estiment que ces monnaies pourraient également contribuer à réduire le blanchiment d’argent et la criminalité.

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Sponsorisé
Sponsorisé