Cryptenquète : Shiba Inu, vers un potentiel désastre ?

Partager l’article
EN BREF
  • Shiba Inu est une cryptomonnaie définie comme un “mème” et conçue pour « tuer » Dogecoin.

  • Shiba Inu voudrait être plus qu’un mème et propose un token utilitaire qui sera le moteur de sa plateforme décentralisée, ShibaSwap.

  • Sa nouvelle notoriété auprès des acteurs de ce secteur a toutefois conduit à l’émergence de suspicions autour de la véracité de ce projet

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Présenté comme l’adversaire principal de Dogecoin, Shiba Inu est une cryptomonnaie définie comme un “mème” et conçue pour « tuer » Dogecoin, d’où son surnom de  “Dogecoin killer”. Malgré cela, Shiba Inu voudrait être plus qu’un mème ; il propose un token utilitaire qui sera le moteur de sa plateforme décentralisée, ShibaSwap.

Sponsorisé



Sponsorisé

En résumé, Shiba Inu est :

  • Un “meme coin”, concurrent direct du DogeCoin
  • Un token ERC-20 pour sa plateforme décentralisé ShibaSwap
  • 394 796 milliards de tokens en circulation pour un supply de 1 quadrillion de token

Surfer sur la popularité de Dogecoin, qu’Elon Musk ne cesse d’encenser dans ses tweets, était sûrement le pari de Shiba Inu. Lancé en août 2020, par un anonyme connu sous le nom de “Ryoshi”, sa valeur est resté stable et proche de 0 euros jusqu’en fin avril, avant une augmentation de plus de 3653% entre avril et le 11 mai 2021, selon coinmarketcap.

Sponsorisé



Sponsorisé

Il s’agit d’un gain de popularité massif, qui a poussé les médias spécialisés dans le marché des cryptomonnaies à en parler. Cette large couverture médiatique et une nouvelle notoriété auprès des acteurs de ce secteur a toutefois conduit, entre autres, à l’émergence de suspicions autour de la véracité de ce projet. L’équipe BeInCrypto a donc trouvé intéressant d’étudier sous une série de trois articles le Shiba Inu, afin de chercher à déterminer si ces soupçons semblent fondés ou non.

Pourquoi le projet Shiba Inu est aussi populaire ?

Il est indéniable qu’à travers sa simplicité, Shiba Inu à réussi à convaincre des millions d’investisseurs de son succès. 

Shiba Inu se targue de : 

  • 59k de membre sur Reddit
  • 193k de membres sur Telegram
  • 723k de followers sur Twitter

Et tout ceci sans inclure ses projets parallèles,  tels que BONE et LEASH. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer l’engouement autour du projet. Par exemple, Shiba Inu rappelle en termes de design et d’utilité son principal concurrent, DogeCoin, qui à ses débuts valait 0.0002047 dollar d’après CoinMarketCap pour atteindre, au moment de la parution de cet article, environ 0,219 dollar. 

La simplicité de Shiba Inu le rend facile d’accès pour ses utilisateur, ce avant même d’être intégré dans l’écosystème de ShibaSwap (sa nouvelle plateforme d’échange décentralisé). L’utilité du Shiba Inu renvoie à la fourniture d’une application qui permettra à ses utilisateurs de pouvoir échanger la monnaie d’un portefeuille A à un portefeuille B.

Les suspicions autour du projet

Les soupçons de fraudes autour d’un projet sont fréquents, encore plus si celui-ci ne permet pas l’accès aux profils de son équipe afin de dissiper ses zones d’ombre. En effet, un projet non-doxxé (donc anonyme) souffre toujours de cette qualification, il est très difficile d’accorder sa confiance à des personnes dont on ignore l’identité. 

Nous nous sommes penchés dans ce premier article sur ces suspicions en questions, afin d’en déterminer la légitimité.

Commençons tout d’abord par aborder les présumées connections entre Vitalik Buterin et Ryoshi (fondateur du Shiba Inu). Ryushi aurait envoyé 50% de l’approvisionnement total du Shiba Inu à Vitalik durant son offre initiale. Des hypothèses existent sur les liens qu’entretiennent potentiellement le célèbre créateur d’Ethereum et le projet en question. Le projet Shiba Inu aurait en effet envoyé un certain montant en cryptomonnaies (sous le réseau Ethereum) à Vitalik.

Ces pièces auraient été dans le portefeuille de Vitalik sans pour autant que son détenteur en ait connaissance, avant que celui-ci remarque bien plus tard qu’il avait reçu des milliards de dollars en token Shiba Inu dans son portefeuille. 80% de ces tokens ont été brûlés, le reste offert en don. 

L’annonce d’un audit, initialement prévu en mai 2021 par Certik, n’a pas encore déclaré son rapport. Toutefois, nous disposons d’une interview menée par Certik avec les développeurs du projet. Cette interview est la seule confirmation officielle la plus récente qui peut rassurer les investisseurs à ce jour

En effet, un projet audité, qui plus est par une compagnie de renom, élimine grandement les possibilités de scam d’un crypto-projet. Il est ainsi vital pour Shiba Inu de recevoir la confirmation d’une telle agence afin de dissiper les rumeurs d’arnaque qui pourraient entacher sa réputation. 

Pour autant, malgré cela, Shiba Inu continue d’attirer les investisseurs, notamment avec sa plateforme décentralisée d’échange monétaire, ShibaSwap, qui a généré après 24h d’activités plus d’un milliards de dollars. 

Un projet timide en fonction mais puissant en support, la réalité est légèrement différente. Plusieurs aspects de Shiba Inu ne sont pas encore clarifiés, nous avons constaté un manque de sécurité flagrant de leur protocole décentralisé (ShibaSwap) avec un très faible score de 3% selon DeFi Satety.

Un autre sujet d’inquiétude plus d’actualité est celui du risque de fraude de type rug-pull. Les inquiétudes à ce sujet ont augmenté et nous avons constaté un risque important lié à la sécurité des investisseurs. Nous nous attarderons sur ces risques, appuyés par des arguments spécifiques, dans notre deuxième partie.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Depuis 2017, Dhoulkifli se spécialise dans l'analyse de crypto-projets, notamment les ICO. Il a travaillé pour plusieurs acteurs privés et publics en tant qu'analyste, médiateur, rédacteur et chercheur.

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous