Breaking CBDC : la Banque centrale du Nigeria prévoit de lancer un programme pilote en octobre

Partager l’article
EN BREF
  • Lors d'un webinaire avec les partenaires, la Banque centrale du Nigeria a annoncé qu'elle lancerait un programme pilote de sa CBDC le 1er octobre.

  • Ce programme pilote, baptisé GIANT, fonctionnera sur la blockchain open-source Hyperledger Fabric.

  • Un porte-parole de la banque a ajouté qu'elle pourrait effectuer une preuve de concept avant la fin de 2021.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Lors d’un séminaire en ligne, la Banque centrale du Nigeria et ses partenaires ont fait part de leur intention de mettre en place une monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) d’ici octobre.

Sponsorisé



Sponsorisé

La Banque centrale du Nigeria (CBN) a révélé son intention de lancer un projet pilote de CBDC à partir du 1er octobre. L’annonce a été faite lors d’un webinaire numérique au cours duquel l’initiative de la monnaie numérique a été partagée avec les parties prenantes, comme cela a été rapporté initialement. 

Le projet pilote, nommé “GIANT”, sera la plus grande étape que la CBN ait franchie dans le développement d’une CBDC depuis le début du développement en 2017. GIANT fonctionnera sur la blockchain open-source Hyperledger Fabric, couramment utilisée pour le développement de produits, solutions et apps blockchain utilisés par des entités privées. 

Sponsorisé



Sponsorisé

Le directeur des technologies de l’information de la banque centrale, Rakiya Mohammed, a déclaré que la banque pourrait même effectuer une preuve de concept d’ici la fin de 2021 si tout se passe bien avec le programme pilote. 

Malgré les sentiments mitigés sur la cryptomonnaie au Nigeria, la CBN a noté qu’environ 80 % des banques centrales du monde sont sur la même voie vers les CBDC et ne veulent pas être laissées à la traîne. La banque a déclaré que le lancement se ferait de manière à permettre à la fois la macro-gestion et la croissance et les échanges transfrontaliers. Le lancement de la CBDC offrirait également un certain nombre d’autres avantages, notamment la collecte de recettes fiscales, l’inclusion financière et une intervention sociale ciblée. 

La relation conflictuelle du Nigeria avec les cryptomonnaies

Le Nigeria, à un moment donné en 2020, était le deuxième plus grand trader de bitcoin au monde. Mais le pays a eu sa part de problèmes depuis lors, ce qui a rendu la position du Nigeria sur la cryptomonnaie un peu confuse. Les développements de la CBDC se poursuivent malgré des histoires comme la suspension par la SEC nigériane de toute activité liée à la cryptomonnaie en février en raison de désaccords avec la CBN ou l’interdiction pour les banques commerciales de faire des affaires avec les exchanges de cryptomonnaie

La raison donnée par la CBN a été partagée dans un communiqué de presse de la banque en février. Faisant référence aux cryptomonnaies, le communiqué de la CBN indique que “le fait qu’elles soient émises par des entités non réglementées et non autorisées, leur utilisation au Nigeria va à l’encontre des principaux mandats de la CBN, tels qu’inscrits dans la loi sur la CBN (2007), en tant qu’émetteur de la monnaie légale au Nigeria”. En effet, l’utilisation des cryptomonnaies au Nigeria est une violation directe de la loi existante.

Il est également important de souligner qu’il existe une différence essentielle entre une monnaie numérique émise par une banque centrale et les cryptomonnaies. Comme leur nom l’indique, si les banques centrales peuvent émettre des monnaies numériques, les cryptomonnaies sont émises par des entités inconnues et non réglementées.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Matthew De Saro est un journaliste et une personnalité médiatique spécialisée dans le sport, les jeux d'argent et les statistiques. Avant de rejoindre BeInCrypto, son travail a été présenté sur Fansided, Forbes et OutKick. Grâce à sa formation en analyse statistique et à sa passion pour l'écriture, il adopte une approche originale pour rendre compte de l'actualité.

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous