Le testnet d’Ethereum 2.0 affiche déjà 1 million “d’ETH” en staking

Partager l’article
EN BREF
  • Plus d'un million d'ETH du testnet ont été déposés en staking sur Medalla.

  • Au États-Unis, le client Prysm domine au sein du réseau test d'ETH 2.0.

  • Le cours d'ETH pourrait retracer après avoir à nouveau failli clôturer au-dessus des 400 dollars.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Près d’une semaine s’est écoulée depuis le lancement du testnet public final d’ETH 2.0. D’après la majorité des rapports à ce sujet, tout fonctionne comme prévu. Pas moins d’un million d’ETH ont été placés en staking sur la simulation de Beacon Chain, ravivant ainsi l’espoir d’un lancement sur le mainnet plus tard dans l’année.

Le testnet Medalla ETH 2.0 fonctionne depuis six jours, ce qui a donné aux développeurs la possibilité de suivre ses premiers progrès. Lancé le 4 août, Medalla est le cinquième et dernier testnet pour la mise à niveau tant attendue vers un consensus Ethereum de preuve d’enjeu.

La phase 0 des tests a débuté en avril avec le premier testnet Topaz. Depuis lors, les niveaux de staking et le nombre d’opérateurs comme de clients ont augmenté sur le réseau. Medalla se rapproche le plus d’une simulation finale de Beacon Chain.

D’après le Launchpad officiel de Medalla, plus d’un million de GöETH (simulation d’ETH pour le réseau Göerli) ont été mis en jeu.

Terence Tsao [@terencechain], développeur du protocole d’Ethereum, s’est ému de cet accomplissement :

Wahou ! Les dépôts de contrats de Medalla viennent de dépasser un million de GöETH !

Cela dit, le pisteur de Beacon Chain indique un résultat légèrement inférieur d’environ 800 000 GöETH en staking au moment de l’édition de cet article. D’après ce même pisteur, le testnet compte un peu moins de 25 000 opérateurs et près de 5 000 de plus en attente de pouvoir se joindre au réseau.

Données Medalla – Beaconcha.in

Aucun vrai Ethereum n’est utilisé sur ce testnet, puisqu’il s’agit uniquement d’une simulation. Cela signifie également qu’aucune récompense de staking n’a encore été versée. Depuis le lancement, les opérateurs ont gagné environ 582 GöETH.

Les progrès de Medalla

Ben Eddington, chercheur pour ConsenSys, a publié des nouvelles au sujet des événements de la semaine dernière.

Il affirme que le lancement lui-même s’est avéré légèrement terne. Au départ, les opérateurs participaient peu et il s’est écoulé environ 7 epochs, soit aux alentours de 40 minutes, avant que la chaîne soit d’abord finalisée.

M. Eddington a ajouté que ce n’était pas si grave, mais qu’il faudrait peut-être s’en occuper pour le véritable lancement :

Afin d’améliorer certains de ces problèmes pour le lancement sur le réseau principal, nous envisageons d’augmenter le délai de genèse actuel de 48 heures à 96 heures, voire une semaine. Ce délai permettra à tout le monde d’être prêt.

Le chercheur a confirmé que tout fonctionne bien depuis le lancement et que les équipes clientes ont publié des mises à jour pour répondre à diverses questions. Le document comprend également un certain nombre de guides sur la manière de créer son propre node testnet pour ETH 2.0.

Les réseaux d’attaque, ou attacknets, qui accueillent les hacks et les exploits afin de rechercher des vulnérabilités, constituent une grande partie du processus de test. Un pirate a déjà découvert un bug vieux de neuf ans dans l’un des clients de Prysm. De même, des récompenses allant jusqu’à 15 000 dollars sont offertes à ceux qui parviennent à infiltrer le code avec succès.

Prysmatic Labs, qui fournit l’un des clients ETH 2.0 les plus populaires, a également publié son propre résumé des événements de la semaine.

Prysmatic Labs a consacré beaucoup de temps et d’efforts à la mise à jour des portefeuilles et des logiciels clients pour assurer la compatibilité et l’interopérabilité. La société prend en charge trois types de portefeuilles différents : un premier de connexion à un serveur distant, un portefeuille non HD dans lequel les comptes sont protégés par un mot de passe et importés d’une source externe, et un portefeuille HD généré à partir d’une phrase mnémonique. Ce dernier permet de créer de nouveaux comptes de manière déterministe.

Naturellement, il existait quelques bugs de synchronisation à régler, ce que les développeurs de logiciels clients ont souligné dans le rapport. Une interface graphique pour les utilisateurs a également été l’une des fonctionnalités les plus demandées par les opérateurs d’ETH 2.0. De même, une autre interface est en cours de création :

Notre objectif est d’avoir une interface locale protégée par un mot de passe afin de pouvoir gérer vos comptes d’opérateurs et consulter vos performances ainsi que les analyses des processus si nécessaire.

Les soucis de diversité de clientèle d’ETH 2.0

Prysmatic Labs est clairement fier que son client soit le plus populaire, mais cela entraîne également un problème de diversité.

Selon Ethernodes.org, Prysm représente 66 % de son total, et un peu moins de 24 % utilisent Lighthouse. Le pourcentage restant travaille avec les autres clients participants.

Clients de Medalla – Ethernodes

Une analyse géographique des opérateurs a révélé que 31,1 % des membres actifs du réseau sont situés aux États-Unis. L’Allemagne occupe la deuxième place avec 21,7 %, et le Royaume-Uni la troisième avec 5,6 %.

La participation des pays asiatiques est très faible, avec un maigre pourcentage réparti entre Singapour, la Corée du Sud, le Japon et la Chine.

Dans l’idéal, la diversité de la clientèle devrait s’amplifier avant un lancement complet.

Medalla par situation géographique – github.io

Les États-Unis étant dominants dans la phase de test, il n’est pas surprenant qu’en observant un graphique révélant la dépendance du réseau aux fournisseurs d’accès Internet et aux fournisseurs de services cloud, ceux d’Amazon Inc. aient dominé.

Les dernières nouvelles du cours de l’ETH

Le cours d’Ethereum a brièvement touché la barrière psychologique des 400 dollars à plusieurs reprises au cours du weekend, mais n’est pas parvenu à clôturer au-dessus de cette zone.

Lors de l’édition de cet article, l’ETH se consolidait sur son élan du dimanche et se négociait à 396$.

Graphique ETH/USD – TradingView

Depuis le début du mois, Ethereum a réussi à maintenir ses gains et est toujours en hausse de 66% par rapport à la même date le mois dernier. Un retour à son niveau antérieur est très peu probable, mais un recul à court terme est prévu.

En revanche, les données de mesure on-chain suggèrent qu’Ethereum est toujours sous-évalué.

La récente dynamique induite par Medalla a été longue à venir pour les détenteurs d’ETH, mais les futures actions du cours seront probablement le produit des mouvements de Bitcoin. Le BTC vient d’enregistrer sa clôture hebdomadaire la plus élevée en deux ans et demi. Le marché semble clairement prêt pour un bull run, ce qui ne pourra que profiter encore davantage à Ethereum.

 

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now