“Bitcoin est la valeur refuge de demain” : interview exclusive avec The Cryptomath

Partager l’article
EN BREF
  • BeInCrypto a retrouvé The Cryptomath pour une nouvelle discussion au sujet de l'état actuel de l'industrie crypto.

  • D'après lui, Bitcoin est lancé pour un mouvement haussier prolongé en raison d'acteurs insitutionnels et de l'actuelle crise économique.

  • Il reste enthousiaste au sujet de la finance décentralisée, tout en recommandant toutefois de rester prudent et alerte.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

BeInCrypto a retrouvé l’influenceur The Cryptomath pour un nouvel entretien autour des derniers sujets d’actualité du moment.


L’influenceur The Cryptomath s’est entretenu avec BeInCrypto au sujet de l’évolution actuelle du cours de Bitcoin et d’autres valeurs refuges. Le thème thème des piratages de réseau sociaux a également été abordé, ainsi que l’adoption future des devises numériques.

Bitcoin n’a pas vraiment souffert du piratage de Twitter

Le piratage des comptes Twitter de nombreuses personnalité mondiales ayant fait beaucoup de bruit il y a quelques temps, nous avons demandé à l’influenceur ce qu’il pensait de cet indicent. D’après lui, cela dit, ce hack n’a pas vraiment eu d’impact négatif sur la réputation de Bitcoin, au contraire.


Bien qu’il admette que “l’association avec des escroqueries n’est pas en sa faveur”, il rappelle également que le “montant impliqué dans l’escroquerie est minuscule par rapport à ce qu’il aurait pu être étant donné l’ampleur de l’opération”, ajoutant que “les investisseurs crypto deviennent de plus en plus avisés en matière [de fraude]”.

The Cryptomath va même jusqu’à remarquer un impact positif dans ce piratage, notant “qu’il a permis de mettre en lumière la transparence du réseau Bitcoin”, et que “quelques heures seulement après le piratage, les analystes blockchain étaient déjà en train de suivre les mouvements des fonds mal acquis”. Il conclut à ce sujet en indiquant que le marché n’a d’ailleurs pas semblé s’inquiéter de cet événement, le cours de Bitcoin ayant “à peine bougé suite à cette nouvelle”. 

La “pire récession depuis la Second Guerre mondiale”

Au sujet de la crise actuelle et ses conséquences sur le paysage économique mondial, The Cryptomath ne mâche pas ses mots. D’après lui, le choc de la pandémie du COVID-19 et les mesures visant à l’endiguer ont “fait plonger l’économie mondiale dans sa pire récession depuis la Seconde Guerre mondiale”.

Dans l’espoir de maintenir une illusion de normalité, les États-Unis ont ainsi imprimé “plus d’argent en un mois qu’au cours des deux derniers siècles” et la Banque centrale européenne a pour sa part “imprimé 1 000 milliards depuis le déput de l’épidémie”. Dans un pareil contexte, il lui semble donc logique que les investisseurs recherchent “un sentiment de stabilité”, mentionnant notamment la hausse du cours de l’or, qui s’avère “relativement stable sur le long terme”, et dont la valeur “n’est pas facilement dépréciée par des facteurs extérieurs ou d’autres devises”. Il a ajouté à ce sujet : 

Il est important de suivre l’or pour avoir un aperçu des perspectives économiques des investisseurs, en particulier pendant les périodes d’incertitude économique et de volatilité sur les marchés financiers.

Cela dit, l’or n’est pas la seule star du moment en termes de valeur refuge. “Le jour où le monde se rendra compte de la perte de valeur des monnaies fiduciaires, chacun se précipitera pour transformer sa monnaie dans une valeur refuge”, prédit-il, en plus de rappeler que Bitcoin est né durant la crise financière de 2008 et ” a été conçu pour résister aux crises et aux manipulations monétaires”. Selon lui, Bitcoin est ainsi “la valeur refuge de demain, même s’il n’a pas encore eu l’occasion de le prouver”. 

Un “mouvement haussier mantenu”

Suite à ses précédentes déclarations au sujet de la valeur de Bitcoin, il était donc naturel pour BeInCrypto d’interroger The Cryptomath quant à la hausse récente des cours du BTC et de l’ether, et la croissance fulgurante de la finance décentralisée (DeFi) au cours des derniers mois.

Là encore, l’influenceur reconnaît que plusieurs facteurs sont à prendre en compte, notamment “l’initiative de plusieurs des plus grandes entreprises Tech du monde”, et l’arrivée cette année d’acteurs institutionnels, “qui jouent un rôle important”. D’après The Cryptomath, et ce malgré la récente chute abrupte du cours du BTC, le “mouvement haussier actuel devrait donc perdurer”. “Le Bitcoin est une réserve de valeur et un moyen d’échange, donc à partir du moment où il continue d’être utilisé, son prix devrait continuer à être tiré vers le haut”, ajoute-t-il. 

Quant à la récente hausse du cours de l’ETH, il pense qu’il s’agit principalement de “l’échéance très attendue de la mise en place effective de la version 2.0 du réseau”. Le prix de l’actif serait donc enfin “boosté par la finance décentralisée en plein essor, qui est devenue aujourd’hui un usage majeur d’Ethereum”. L’influenceur a même déclaré que selon lui, ces deux changements clés au sein du réseau pourraient “permettre à Ethereum de devenir une technologie indispensable dans un avenir proche”. 

 

DeFi, un engouement justifié, mais tout en restant prudent

En ce qui concerne la DeFi, The Cryptomath rapelle que la finance décentralisée a pour objectif de “permettre la création d’une finance pour tous et sans intermédiaire”. De même elle “permet à n’importe qui d’obtenir des prêts et également aux prêteurs de faire travailler leur argent avec des taux d’intérêts décents”. Au-delà de ce concept idéal, cela dit, la véritable cause de son essort en popularité residerait d’après lui dans les pools de liquidité et le tout récent “yield farming”, ou ferme de rendement. Il s’agit donc là de “motiver les personnes qui disposent de liquidités de les mettre à disposition en utilisant des smart-contracts”.

Selon The Cryptomath, l’engouement autour de la DeFi est “justifié, mais prudence néanmoins”. En effet, il rappelle qu’il s’agit encore d’un secteur extrêmement jeune, et donc très incertain : “il faut donc rester très prudent et faire ses propres recherches avant d’investir dans un projet”. Il en a également profité pour faire mention de l’environnement de type “Far West” qui règne au sein du secteur de la DeFi, mais tient à rester optimiste quant à cet écosystème bourgeonnant. “Nous assistons aux prémices d’un système qui sera utilisé d’ici quelques années par toutes les institutions financières. L’avenir de la finance est décentralisé !”, conclut-il. 

Share Article

Rédactrice en chef, Chef d'équipe. Originaire de Tours, France, et basée à Guadalajara au Mexique depuis 2012, je suis auteure et traductrice assermentée par le Conseil juridique de l'état de Jalisco, spécialisée en traduction de littérature, psychologie/psychiatrie, documents juridiques (US-Mexique) et finances/cryptomonnaies.

SUIVRE CET AUTEUR